Cyclisme

Tour du pays Basque – 5e étape : le doublé pour Deceuninck-Quick Step

À la veille de l’arrivée, les coureurs se rendent à Ondarroa dans l’étape la moins difficile du Tour du Pays basque. Et dans une belle partie de manivelle, c’est la Deceuninck-Quick Step qui réalise le doublé. Mikkel Honoré s’impose devant Josef Černý, Julien Bernard complète le podium. 

Après la folle étape d’hier dans laquelle Brandon McNulty a pris la tenue de leader à Primož Roglič, les coureurs se dirigent vers une étape de 160,2 km entre Hondarribia et Ondarroa. Excepté les trois montées de Mendexa (1,7 km à 7,5 %), et de Gontzagaraigana (2,7 km à 6,2 %) et Urkaregi (5,1 km à 4,7 %) à une trentaine de kilomètres de l’arrivée,  l’étape pourrait permettre à un baroudeur ou à un sprinteur de se mettre en avant. Benoît Cosnefroy et Victor de la Parte sont non partants ce matin.

Image

© Itzulia Basque country

Mais dès le début de l’étape, le peloton va contrôler toute attaque. Au bout de quinze kilomètres et une chute provoquant l’abandon de Georg Zimmermann, cinq coureurs s’échappent. Julien Bernard, Ide Schelling, Mikkel Honoré, Josef Černý et Andrey Amador forment l’échappée et seront rejoints par Andreas Leknessund après une chasse intense. C’est Israel Start-up Nation qui contrôle la course. La formation a perdu son leader Michael Woods et compte sur l’expérimenté Daryl Impey pour remporter l’étape. Ide Schelling passe le premier sur le sprint intermédiaire à Ondarroa, devant Julien Bernard et Josef Černý.

À 55 km de l’arrivée, la formation Euskaltel-Euskadi s’associe en tête du peloton avec Astana-Premier Tech, Israel Start-up Nation, EF Education-Nippo et la Caja Rural-Seguros RGA. Les équipes commencent à se mettre en place pour préparer un potentiel sprint final. Magnus Cort Nielsen, Alex Aranburu ou encore Jon Abesrasturi font partie des favoris. À 37 km du but, les six hommes de tête comptent encore 1 min 40 s d’avance sur le peloton.

Un final maitrisé par les Deceuninck

L’écart fond aux abords de la montée d’Urkaregi (5,1 km à 4,7 %). Andreas Leknessund lâche prise et Julien Bernard passe au sommet et s’impose sur le second sprint intermédiaire. Les hommes de tête ne sont plus que trois, Julien Bernard face aux loups Josef Černý et Mikkel Honoré. Derrière, Omar Fraile et Alex Aranburu sont sortis dans la descente. Josef Černý impose un gros tempo à l’avant. Deceuninck-Quick Step se retrouve alors en supériorité numérique dans l’échappée, Julien Bernard avait là une tâche difficile pour s’imposer. La formation de Patrick Lefevere sacrifie Josef Černý dans le trio de tête. Mikkel Honoré place son attaque dans une petite bosse, suivi par son coéquipier, Julien Bernard ne peut pas suivre. Josef Černý laisse la victoire à son coéquipier Mikkel Honoré, le Bourguignon finit troisième. Daryl Impey règle le sprint du peloton.

Aucune description disponible.

Aucune description disponible.

 

Très belle course réalisée par Deceuninck-Quick Step. L’équipe belge réalise le doublé. Journée assez tranquille pour le leader Brandon McNulty et ses adversaires. Demain pour la dernière étape vers Arrate, une course terrible attend les coureurs avec 112 km et sept ascensions. 

 

Crédits photo en une : GettySport
.
Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire