MMA/UFC

UFC 300 : la prise de poids affolante de Pereira avant son combat !

Alex Pereira et Jamahal Hill s'affrontent cette nuit pour la ceinture des poids lourds-légers à l'occasion de l'UFC 300. Alors que la pesée officielle a qualifié les deux combattants “aptes au combat”, c'est-à-dire en dessous de 93 kg, le Brésilien Pereira, actuel champion de la catégorie a repris un nombre de kilos affolant en seulement quelques heures. Et le combat n'étant que ce soir (pas avant 2h, heure française), il risque d'en reprendre encore quelques uns.

L'art du cutting dans les sports de combat a tendance à faire débat. Entre ceux qui y voient une performance sportive honorable et les autres qui dénoncent une pratique dangereuse pour le corps humain, personne n'arrive à s'accorder. Une chose est sûre à l'heure actuelle, la phase de cutting est toujours autorisée pour le moment. Du moins, elle n'est pas vraiment réglementée. Le principe est assez simple, deux jours avant le début du combat, les deux protagonistes doivent monter sur la balance lors de la traditionnelle pesée. Pour avoir le feu vert de l'organisation, leur poids doit être inférieur à celui de la catégorie dans laquelle ils combattent (moins de 93kg dans le cas présent). Derrière, jusqu'au début du combat, ils sont libres de reprendre le poids qu'ils veulent.

UFC 300 : Alex Pereira envoie un message clair à Jamahal Hill

Ainsi, à l'aube de leur combat pour la ceinture des poids lourds-légers (-93kg), Alex Pereira et Jamahal Hill ont passé l'étape de la pesée. Sauf qu'en à peine 13 heures, le Brésilien aurait d'ores et déjà repris 12 kilos. Sur une vidéo qu'il a publié sur les réseaux sociaux, on le voit monter sur la balance plusieurs heures après la pesée officielle. Le message est clair : nous sommes sur une tentative d'intimidation comme cela se fait souvent dans les sports de combat. Cependant, beaucoup se demandent jusqu'où va-t-il aller avant de monter sur le ring. Alors qu'il lui reste de nombreuses heures à tuer avant le combat, certains le voient même atteindre la barre des 110 kg. À ce niveau, il s'agit plus d'un athlète poids lourd qu'un poids lourd-léger.

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut