MMA/UFC

UFC : La presse américaine fait l’éloge de Benoit Saint-Denis et Manon Fiorot

Ces dernières semaines, plusieurs combattants français ont fait parler d'eux bien au-delà de nos frontières. Livrant parfois des combats XXL jusqu'aux États-Unis. Pour les médias américains, Benoît Saint-Denis, Manon Fiorot ou encore Cyril Gane ont de beaux jours devant eux au sein de l'UFC. Morceaux choisis. 

UFC : Benoît Saint-Denis, la grosse cote

Certes, dans un contexte particulier, il a concédé sa seconde défaite en carrière le 9 mars dernier. C'était à l'occasion de l'UFC 299. Mais Benoît Saint-Denis a gagné le respect, voire l'admiration, de bon nombre d'observateurs dans le monde. Le Gardois de 28 ans devrait encore faire parler de lui à l'avenir. En tout cas, pour les journalistes américains interrogés par RMC Sport cette semaine, le constat est sans appel : “Je pense toujours que Benoît Saint-Denis représente le futur de sa catégorie. Je pense voir Saint-Denis battre Dustin Poirier.” Même son de cloche ou presque chez un autre confrère : “Saint-Denis a 28 ans, il n'est qu'au début de sa carrière. Je suis curieux de voir ce qu'il fera lors de son prochain combat.

Manon Fiorot, une autre attraction française aux États-Unis

Chez les combattants, les médias US n'ont pas manqué de citer Cyril Gane, promis, lui aussi, à des jours plus fastes. Sans oublier les combattantes, avec Manon Fiorot en tête d'affiche. Celle qui a fêté ses 34 ans en février est surnommée “la Bête”. Avec 7 victoires à son actif contre aucune défaite, elle s'est imposée dans le monde de l'UFC féminin. “Celle qui génère beaucoup d'excitation, c'est Manon Fiorot. Tout le monde s'est mis à dire : ‘C'est une strikeuse, c'est une strikeuse.' Oui, mais elle a battu Jennifer Maia, Mayra Bueno Silva, Erin Blanchfield“, explique-t-on de l'autre côte de l'Atlantique.

Avec une seconde version qui ne fait que confirmer la première : “Tout le monde voyait Blanchfield tellement haut, qu'elle est maintenant loin derrière. Maintenant, les gens parlent de Fiorot. Elle n'a pas eu besoin d'utiliser son grappling. Mais son striking est efficace.” La France a la cote aux États-Unis, vous l'aurez compris.

alexandrec

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut