Un FC Séville – Inter Milan pour le dénouement de l’Europa League

0
Ligue 1

Le FC Séville retrouve ce soir une finale européenne dans une compétition qui l’affectionne. Vainqueurs trois fois de façon consécutive, les Espagnols espèrent bien insérer le nom du FC Séville en face de l’année 2020. Une petite habitude perdue après avoir soulevé le trophée en 2014, 2015 et 2016.

Quatre ans après c’est le moment. Cette édition 2019-20 constitue une grande opportunité pour le FC Séville de remettre la main sur le trophée de l’Europa League. Le FC Séville, vainqueur cinq fois de cette compétition espère inscrire la sixième ligne à son palmarès. Un club qui historiquement sait parfaitement aborder une finale européenne. Cinq fois le FC Séville a été présent en finale de l’Europa League, cinq fois victorieux de la compétition. La dernière en date, en 2016 contre les Reds de Liverpool en s’imposant 3-1.

Cet été lors de la reprise de l’Europa League, les Espagnols ont réalisé deux grandes performances en passant l’AS Roma (victoire 2-0) et en éliminant Manchester United sur le score de 2 à 1. Le FC Séville a terminé à la quatrième place de la Liga au même nombre de points que l’Atlético Madrid (70 points). Cette performance permet au club andalou de disputer la Champions League la saison prochaine. Une compétition qui lui réussit beaucoup moins. Jamais, le club n’est allé plus loin que les quarts de finale. Mais la dernière fois c’était en 2018 en s’inclinant contre le Bayern Munich.

L’Inter Milan, un habitué de la cour des grands

L’Inter Milan est un habitué de finales européennes. Le club milanais a remporté trois finales de Ligue des Champions ainsi que trois fois l’Europa League. Ce qui revient à six titres européens mais l’Inter possède trois coupes aux grandes oreilles dans son armoire à trophées. Mais l’Inter Milan n’a pas mis la main sur l’Europa League depuis 1998 lors d’une finale programmée au Parc des Princes face à la Lazio de Rome. Le dernier sacre européen, la Champions League remportée en 2010 face au Bayern Munich. Dix ans alors que l’Inter Milan souhaite jouer les grands rôles sur la scène européenne.

Cette saison, le club italien s’est trouvé dans le « groupe de la mort » avec le Barça, Dortmund et Prague en Ligue des Champions. Les Milanais ont alors été reversés en Europa League en terminant troisième du groupe. Pour se hisser jusqu’en finale, l’Inter Milan a sorti de la compétition successivement les Bulgares de Ludogorets, ensuite les Espagnols de Getafe, les Allemands de Leverkusen et pour finir les Ukrainiens du Chakhtar. Les Milanais sont les dauphins de Série A, uniquement un point les sépare de la Juventus.

Contrairement au FC Séville, l’Inter Milan a joué plus de matches prestigieux en coupe d’Europe. Mais le FC Séville a toujours remporté ses finales européennes. Ce n’est pas le cas des Milanais qui ont échoué à deux reprises en Ligue des Champions en 1967 contre le Celtic Glasgow et 1972 face à Ajax Amsterdam et un échec en Europa League en 1997 contre Schalke 04.

Les joueurs que l’on attend lors de la finale

Parmi les joueurs à surveiller durant cette finale, le premier semble une évidence. Romelu Lukaku est en excellente forme cette saison. Le Belge termine troisième meilleur buteur de la Série A. Cette saison, il inscrit 6 buts sous les projecteurs européens. Handanovic, le gardien milanais a concédé 36 buts cette saison en championnat. C’est mieux que tous les autres gardiens en Italie. Il s’agit d’un homme fort de l’effectif milanais. Lautaro Martinez, en forme dans cette Europa League avec l’Inter Milan. De plus, l’attaquant a mis un doublé face au Chakhtar, décisif pour projeter son équipe au sommet de la compétition. Côté du FC Séville, il faudra être attentif à Lucas Ocampos. L’Argentin est le meilleur buteur du club Andalou. Il totalise 15 buts mais seulement un seul dans la compétition européenne cette saison. Attention également à Munir El Haddadi qui comptabilise 5 buts en Europa League avec le FC Séville cette saison. L’Espagnol a également délivré 2 passes décisives dans cette compétition.

Crédits photo : Ouest France

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here