Un parcours montagneux pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020

Après la Muraille de Chine en 2008, le palais de Buckingham à Londres 2012 et la plage de Copacabana à Rio 2016, place au Mont Fuji pour l’épreuve de cyclisme sur route des Jeux Olympiques de Tokyo 2020. Les concurrents auront un programme corsé sur 2364 kilomètres avec 4865 mètres de dénivelé positif. L’autre difficulté du parcours sera sans doute la chaleur autour des 35° avec un taux d’humidité dépassant les 80%. Ce sera donc très difficile de refroidir les organismes et il va falloir une période acclimatation.

Image

Les coureurs se sont élancés du parc Musashinonomori au nord-ouest de la capitale nippone avec 10 kilomètres de départ fictif à travers Fuchu dans les rues futuristes de la cotée Tokyoïte. Après être sorti de la ville par Inagoi et Tama, ils utiliseront des routes au milieu des arbres et des lacs avec en point de mire le célèbre Mont Fuji. Ce sera longue section plate de presque 40 kilomètres sur de belles routes jusqu’à Sagamihara.

Image

Ensuite, la première difficulté du parcours se présentera sous les roues des coureurs : Doushi Road, avec plus de un dénivelé de plus de 1 000 m sur 40 bornes avec plusieurs petites descentes mais aussi quelques passages raides surtout sur le haut. Certes ce ne sera pas le juge de paix de l’épreuve mais ce col va user les organismes. Au sommet, il y a une toute petite descente avant de rester sur un plateau.

Image

Puis, après avoir longer le lac Yamanaka, les coureurs vont devoir gravir le roulant Kagosaka Pass (2,3 km à 5%) et sa longue descente de 15 kilomètres afin de souffler. Derrière, il y aura une boucle d’une cinquantaine de kilomètres autour de Gotemba avec l’ascension du point culminant du jour Fuji Sanroku (14,3 km à 6 %) en utilisant la route Minamifuji Ever Green Line. Ce col est connu pour sa distillerie de whiskies japonais

Image

Puis après une descente un peu technique sur le bas et longue de plus de 15 kilomètres, les concurrents utiliseront un circuit vallonné de 17,7 kilomètres autour du circuit automobile avec deux passages sur la ligne d’arrivée.

Par la suite, direction le juge de paix de l’épreuve : le terrible Mikuni Pass, long de 6,5 kilomètres à 10,6 % avec des passages à 17 % voir 21 %, un sorte de Mur de Huy en trois fois plus long avec un petit replat en amorçant le dernier kilomètre. Au sommet, il restera encore 30 kilomètres à faire.

Image

En plus avec la chaleur et l’humidité, les organismes seront mis à dure épreuve surtout qu’après ce long mur, il aura long passage sur plateau avec à nouveau la montée de Kagosaka (2,3 km à 5% et sa longue descente pour longer à nouveau le lac Yamanaka.

Image

Mais avant l’arrivée au célèbre circuit automobile de Fuji, les 14 dernières bornes seront très usants avec une route ondulée avec de belles petites ascensions.

Enfin, l’arrivée sera jugé sur le circuit de Fuji où s’est déroulé les Grand Prix de Formule 1 du Japon à quatre reprises. Pour accéder au circuit, il y a une montée d’environ deux kilomètres à 4,5 % sur une route large.

Image

Un grimpeur devrait être couronné sur ce parcours très montagneux même si un sprint en petit comité n’est pas évité.

Les 10 dernières Olympiades :

1980 : 1. Sergueï Soukhoroutchenkov (URSS) – 2. Czesław Lang (POL) – 3. Youri Barinov (URSS)
1984 : 1. Alexi Grewal (USA) – 2. Steve Bauer (CAN) – 3. Dag Otto Lauritzen (NOR)
1988 : 1. Olaf Ludwig (RDA) – 2. Bernd Gröne (RFA) – 3. Christian Henn (RFA)
1992 : 1. Fabio Casartelli (ITA) – 2. Erik Dekker (PBS) – 3. Dainis Ozols (LET)
1996 : 1. Pascal Richard (SUI) – 2. Rolf Sørensen (DAN) – 3. Maximilian Sciandri (GBR)

2000 : 1. Jan Ullrich (ALL) – 2. Alexandre Vinokourov (KAZ) – 3. Andreas Klöden (ALL)

2004 : 1. Paolo Bettini (ITA) – 2. Sérgio Paulinho (POR) – 3. Axel Merckx (BEL)

2008 : 1. Samuel Sánchez (ESP) – 2. Fabian Cancellara (SUI) – 3. Alexandr Kolobnev (RUS)

2012 : 1. Alexandre Vinokourov (KAZ) – 2. Rigoberto Urán (COL) – 3. Alexander Kristoff (NOR)

2016 : 1. Greg Van Avermaet (BEL) – 2. Jakob Fuglsang (DAN) – 3. Rafał Majka (POL)

 

Photo : Olympic.org

A propos de l'auteur

Grand fan de sport depuis de nombreuses années en passant par Franck Vandenbroucke, Michael Jordan, Roger Federer et Ayrton Senna.

Poster un commentaire

Curabitur ut accumsan leo. Phasellus dolor. elementum libero massa