Rugby

Un week-end en Top 14 (J15) : le gros coup de l’UBB et de Brive, Montpellier cruellement défait

Après la 19ème journée disputée le week-end dernier du fait de l’annulation des rencontres de Coupes d’Europe, le Top 14 retrouvait un semblant de normalité dans son rythme avec la J15. Hélas, deux rencontres, dont le choc annoncé entre La Rochelle et Toulouse, ont dû être reportées du fait de cas de Covid au sein des effectifs. Mais cela ne nous a pas empêché de tirer quelques enseignements, avec une terrible guerre pour la qualification dans les 6 continuer, mais aussi une bataille monstrueuse pour le maintien

 

Le match du week-end : L’UBB décroche un succès dans les arrêts de jeu à Clermont !

Décidément, ces rencontres entre Clermont et Bordeaux ne sont pas comme les autres cette saison ! Venus en Auvergne dans le but de réaliser un bon match malgré quelques internationaux absents, l’UBB démarre fort en marquant deux essais (Maynadier et Buros) en l’espace de trois minutes, le tout dans les dix premières (0-10, 9ème).

Hélas pour les Girondins, Benjamin Botica, le remplaçant de Matthieu Jalibert, n’était pas bien réglé au pied et laissait la bagatelle de 7 points en route, permettant à Camille Lopez de faire revenir les siens à portée de fusil avec deux pénalités autour de la demi-heure de jeu (6-10, 32ème). La physionomie du match s’inversait considérablement quelques minutes plus tard, lorsque l’ASM marquait le premier essai pour les Jaunards à la 35ème par Fritz Lee, puis un deuxième dans la foulée par Barraque qui profitait d’une interception à la limite du hors jeu de Yato. Ce dernier faisait parler sa vitesse de pointe, avant de passer à l’ancien septiste qui n’avait plus qu’à rejoindre la terre promise pour donner un premier coup de bambou derrière la tête des Bordelais (20-10, 40ème+1).

La mi-temps était donc sifflée sur ce score, et on voyait les Auvergnats terminer fort cette première mi-temps, ce qui devait en principe leur donner un surplus de confiance pour décrocher cette UBB en seconde période… Mais avec les hommes de Christophe Urios, tout est possible, et ils allaient le démontrer au cours d’un deuxième acte riche en émotions et en rebondissements !

  • La fin de match de folie entre les deux équipes

Le chassé-croisé reprend dès le retour des vestiaires, avec des Lopez et Lucu qui se rendent la politesse pour laisser la marque à 23-19 à la 57ème : dès lors, c’est une orgie de jeu qui s’abat sur le stade Marcel Michelin, dans une rencontre très plaisante et ouverte.

C’est Jean-Baptiste Dubié qui termine une action incroyable de son équipe, partie depuis leurs propres 22m, après des relais un peu partout sur le terrain : avec la transformation de Lucu, c’est l’UBB qui reprenait alors l’avantage sur les Jaunards, quelque peu sonnés par cet essai venu de nulle part ou presque (23-26, 59ème).

Si Lopez remet les deux formations à égalité quelques secondes plus tard, Lucu permet aux siens de reprendre la tête moins d’une minute après, pour laisser le score à 26-29 à l’heure de jeu. Et en moins de trois minutes, on pense que Clermont a définitivement tué le match, d’une part grâce à un essai de Fritz Lee en force, transformé par un impeccable Lopez (33-29, 67ème), puis à cause d’un carton jaune récolté par Alexandre Roumat deux minutes plus tard et d’une nouvelle pénalité inscrite par l’ouvreur jaunard à 10 minutes du terme de la rencontre (36-29, 70ème) !

Et à 15 contre 14, l’ASM semble avoir toutes les cartes en main pour terminer la rencontre en gérant tranquillement, pour empocher un succès précieux à domicile qui les relancerait. Mais c’est bien mal connaître la force de caractère des hommes d’Urios, qui recollent tout doucement au score grâce à la botte de Lucu dans un premier temps (36-32, 75ème), puis en mettant les bouchées doubles pour marquer cet essai qui leur donnerait le gain du match.

Crédits photo : Sud Ouest

Pourtant, Clermont avait tout fait, récupérant notamment un ballon en mêlée sur introduction bordelaise… mais se fait hélas pénaliser pour un excès d’engagement, laissant un dernier ballon à jouer pour l’UBB. Ce n’est que le début d’une fin de match ahurissante, ponctuée par des actions de jeu incroyables et une envie totale d’aller chercher la gagne de part et d’autre.

Alors que l’ASM arrive à contrôler la furia bordelaise, l’UBB arrive à trouver de l’avancée puis permet à ses 3/4 de jouer à l’extérieur. Barraque effectue un en-avant volontaire, mais l’action se poursuit par Lam qui récupère le cuir et le transmet à son ailier Hulleu qui s’en va en terre promise ! Les Bordelais sont fous de joie, et vont sûrement remporter une rencontre décisive dans la course à la qualification, à moins que… Car Mr l’arbitre décide de revoir l’action de bout en bout, et voit que Lam, l’ailier bordelais, a mis le pied en touche en récupérant le ballon suite à l’en-avant de Barraque ! L’essai est logiquement refusé, mais le jeu se poursuit par une pénalité pour l’UBB, non sans que le centre clermontois écope d’un carton jaune pour son geste.

On est à la 86ème minute, et pourtant les joueurs semblent encore fringants dans cette fin de match proprement irrespirable : le pack bordelais effectue une série de pick and go sur la ligne clermontoise, mais ces derniers résistent aux coups de boutoir de leurs adversaires avec une abnégation terrible. C’est alors que la petite étincelle vient de la charnière girondine leur permet d’écarter au large, pour une ligne d’arrières qui a clairement vu le décalage. Hulleu, encore lui, hérite du ballon et s’en va aplatir en coin, malgré le retour de Raka, qui dans son élan assène un plaquage haut à l’ailier de l’UBB !

Le temps s’arrête une fois de plus avec la vérification vidéo de l’action par le corps arbitral… qui décide d’accorder l’essai au bout des arrêts de jeu, donnant la victoire aux Bordelais malgré la transformation ratée de Lucu (36-37, 88ème) !

https://www.lamontagne.fr/photoSRC/Gw--/rugby-top-14-asm-vs-ubb-bordeaux_5184415.jpeg

Crédit : La Montagne

 

L’homme du week-end : Saïd Hirèche (CA Brive) mène les siens vers un nouveau succès

Il n’est pas un joueur flamboyant, pas le plus puissant ou le plus doué techniquement. Mais pourtant, Saïd Hirèche possède une aura et un charisme qui poussent ses coéquipiers à chaque action de chaque rencontre que dispute le CA Brive.

Que ce soit par ses plaquages dévastateurs, sa présence en touche ou sur les grattages, et de plus en plus dans les séquences offensives de son équipe, le capitaine corrézien est de tous les bons coups, et fait partie de ceux qui ne lâchent jamais rien, même face aux grosses cylindrées de ce Top 14.

Il a encore été brillant ce week-end dans la rencontre face à Toulon, qui venait à Amédée Domenech avec la grosse équipe pour confirmer sa victoire acquise le week-end dernier au Stade Français. Mais les Varois sont tombés sur une équipe bien décidée à ne rien lâcher et à garder la maîtrise à domicile, qui plus est sous un temps hivernal et une pluie battante.

Résultat, encore une partie majuscule de Saïd Hirèche, qui a mené les siens vers une victoire 25-23 sur les hommes de Patrice Collazo, succès qui permet aux Corréziens de désormais regarder vers le haut du classement plutôt que derrière…

Crédits photo – Branchez Rugby

 

L’essai du week-end : Jean-Baptiste Dubié conclue une action de haute-volée de l’UBB

C’est un essai de quasi-100 mètres dont l’UBB nous a gratifiés durant la rencontre face à l’ASM : partis de leurs propres 22, les Bordelais ont terminé derrière la ligne auvergnate au terme d’une action emmenée par un Nathanaël Hulleu en grande forme.

C’est lui qui démarre cette action en récupérant le ballon, puis en débordant le premier défenseur, Raka en l’occurrence. Prenant l’intérieur sur Parra puis se défaisant des griffes d’Itturia, l’ailier girondin arrive sur les 40m clermontois et donne le ballon à son deuxième ligne Marais venu en soutien. Plaqué devant les 22, il libère le cuir pour Lucu, qui fait rebondir l’action au large par Botica, puis par Uberti, qui donne à Buros, son arrière, sur une longue sautée.

Ce dernier fixe le dernier défenseur et transmet à Lam, qui accélère pour passer la ligne des Jaunards, mais Nanai-Williams et Barraque arrivent à revenir à sa hauteur, le poussant à tenter une dernière passe vers Dubié, venu à son soutien. Il casse alors le plaquage de Lopez et s’en va marquer sous les poteaux pour conclure un essai incroyable de la part de son équipe !

 

On a aimé : Pau se rachète et glane un succès inespéré à Lyon

Battus face à Brive, incapables de réagir durant la rencontre et en position de plus en plus délicate au classement, les Palois se déplaçaient à Lyon avec un nouveau staff et l’envie de réaliser une bonne prestation sur la pelouse du Matmut Stadium.

Et grâce à la botte de Marques, puis d’Hastoy, et une abnégation de tous les instants, les Béarnais décrochent un succès bienvenu sur la pelouse d’un des gros de ce Top 14.

Si ce succès leur donne une bouffée d’oxygène au classement, le courage déployé durant la rencontre et l’intensité mise doivent donner des motifs d’espoir au staff palois, qui a vu ses protégés ne rien lâcher pendant les 80 minutes du match !

Crédits photo : France Bleu

 

On n’a pas aimé : Le MHR crucifié à la dernière minute par le Racing

Il y a du mieux dans ce MHR version Philippe Saint-André, même si les résultats peinent à arriver : englués à cette 13ème place incompréhensible au vu de leur effectif, les Montpelliérains jouent désormais chaque match comme une finale à remporter.

La venue du Racing devait d’ailleurs leur permettre de se mesurer face à une grosse cylindrée du Top 14, amputée de quelques-uns de ses internationaux cependant. Si le match n’a pas été le meilleur de ce cru 2020-2021, on pensait bien voir le MHR remporter un succès de prestige et ô combien important en vue du maintien. Pourtant, comme d’habitude ou presque, les Héraultais se sont effondrés dans le money-time sur une dernière pénalité de Gibert à la 79ème minute…

Une nouvelle déception pour les Montpelliérains, qui ne se rassurent pas avant d’aller affronter leurs concurrents directs dans les prochaines journées.

Crédits photo : Rugbyrama

 

Un oeil sur la Pro D2 : Vannes, Perpignan et Biarritz s’échappent en tête de peloton, Carcassonne se donne de l’air

C’est toujours aussi intense en Pro D2, que ce soit pour la qualification dans les 6 ou pour la relégation !

Devant, Perpignan, Vannes et Biarritz ont tous remporté leurs oppositions respectives à Montauban, face à Provence Rugby et à Colomiers, ce qui leur permet de continuer leur chemin dans ce championnat, même si Nevers n’a pas dit son dernier mot et se replace à la 4ème place, après les défaites de ses deux concurrents directs Oyonnax et Colomiers.

Crédits photo – Rugby Addict

En bas, c’est très, très serré ! La bonne opération a été réalisée par Carcassonne, qui s’offre un succès bonifié et bienvenue face à Rouen à domicile qui les fait s’éloigner de la zone rouge. Derrière, si le choc des mal classés entre Valence et Soyaux-Angoulême a accouché d’un nul 25-25, c’est Mont-de-Marsan qui réalisé la mauvaise opération en s’inclinant à Nevers 36-6, et qui se retrouve à la 13ème place, synonyme de relégation.

Enfin, à noter la victoire convaincante d’Aurillac face à Oyonnax, qui se replace dans le milieu de tableau et qui pourrait pourquoi pas se mêler à la lutte pour la qualification, même si les Cantaliens sont à 9 points de la première place qualificative.

 

Les résultats du Top 14 : 

Le classement du Top 14 : 

Les résultats de Pro D2 : 

Le classement de Pro D2 : 

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire