Top 14

Un week-end en Top 14 (J14) : Toulouse et Bordeaux s’éclatent, Castres s’arrache, Montpellier s’effondre

Malgré le report de deux rencontres, le Top 14 a une nouvelle fois offert un week-end riche en émotions et en spectacle. De la revanche toulousaine au come-back castrais, en passant par la faillite montpelliéraine, retour sur les moments forts de cette 14e journée.

 

Le match du week-end : Toulouse survole le Classico

L’alléchant Racing – La Rochelle ayant été reporté, le choc du week-end en Top 14 avait lieu ce dimanche soir au stade Ernest-Wallon. Dans le Classico opposant le Stade Toulousain au Stade Français, ce sont les Haut-Garonnais qui ont dominé les débats pour s’imposer sur le large score de 48 à 24.

Inspirés offensivement, les hommes d’Ugo Mola ont réussi plusieurs actions de grande classe et inscrit un total de sept essais. Les ailiers Yoann Huget et Matthis Lebel ont notamment signé un doublé chacun. Grâce à ce succès sans appel, le Stade Toulousain prend sa revanche et lave l’affront du match aller où, privé de ses internationaux, il avait concédé une lourde défaite sur la pelouse parisienne.

 

L’homme du week-end : Bautista Delguy, la bonne pioche bordelaise

Pour son deuxième match sous les couleurs de l’UBB, Bautista Delguy a joué un rôle majeur dans la belle victoire de son équipe face au LOU (31-9). Auteur d’un joli doublé, l’ailier argentin a été très actif sur son côté et a également initié l’action du dernier essai bordelais. Une prestation à l’image du match abouti des hommes de Christophe Urios, où Matthieu Jalibert et Cameron Woki ont également brillé.

Fraîchement arrivé en Gironde en provenance des Jaguares, Bautista Delguy s’est rapidement adapté au Top 14. Nul doute que le staff bordelais se satisfait déjà pleinement de son apport, dans un secteur amputé par les graves blessures de Geoffrey Cros et Santiago Cordero.

Bautista Delguy a inscrit un doublé contre le LOU. (© Laurent Theillet)

 

L’essai du week-end : Yoann Huget conclut un contre éclair

“Jeu de mains, jeu de Toulousains.” Le célèbre dicton s’est vérifié ce week-end avec les nombreux essais de Toulouse face au Stade Français, souvent marqués au terme de belles actions collectives. Sur le dernier d’entre eux, les Rouge-et-Noir ont même relancé depuis leurs propres 22 mètres. Servi par Thomas Ramos, Zack Holmes a fixé la défense sur le côté droit et décalé Pita Ahki, qui a franchi le rideau adverse avant de retrouver l’Australien. Face à des Parisiens alors en infériorité numérique suite au carton jaune de Pablo Matera, un dernière passe a suffi pour envoyer Yoann Huget à l’essai.

 

On a aimé

  • LA GÉNÉROSITÉ CASTRAISE

Pour la deuxième fois consécutive, Castres a rapidement été réduit à 14. Pour la deuxième fois consécutive, Castres a dû courir après le score. Et pour la deuxième fois consécutive, Castres a réussi à s’imposer. Vainqueurs à Lyon le week-end dernier malgré le carton rouge de Yann David, les Tarnais ont réédité leur performance ce samedi en battant Agen en infériorité numérique (39-23). L’expulsion de Filipo Nakosi dès la 3e minute et un retard de 16 points au tableau d’affichage n’ont pas empêché les Olympiens de dominer avec bonus un SUA décidément en grande souffrance cette saison.

  • DU SPECTACLE AU HAMEAU

Avec 8 essais et 73 points au compteur, la rencontre entre Pau et Clermont a livré un spectacle inattendu sur la pelouse du Hameau, qui n’avait encore jamais vu plus de 60 points cette saison. Les locaux ont d’ailleurs démarré la rencontre pied au plancher, atteignant l’en-but clermontois à trois reprises dans les vingt premières minutes. Mais l’ASM ne s’est pas affolée et a construit son succès au fil de la rencontre, grâce à ses hommes forts Damian Penaud, George Moala ou encore Peceli Yato. Les Jaunards sont ainsi sortis vainqueurs d’un affrontement très plaisant, où les supporters des deux équipes auront probablement vibré (31-42).

 

On n’a pas aimé

  • MONTPELLIER CONTINUE DE CREUSER

Malgré l’arrivée de Philippe Saint-André, Montpellier ne parvient toujours pas à retrouver le chemin du succès. Déjà défait à Lyon mercredi et restant sur trois revers consécutifs, le MHR avait pourtant toutes les cartes en main pour s’imposer à Brive. Au terme d’une première période parfaitement négociée, les coéquipiers d’Anthony Bouthier menaient en effet 0-19 à la pause. Mais ils ont ensuite complètement coulé au cours du second acte, subissant la remontée du CAB sans jamais parvenir à réagir. De quoi plonger définitivement le club héraultais dans la crise.

  • UN CALENDRIER BOULEVERSÉ

Si deux rencontres de la 14e journée ont été reportées, c’est un moindre mal pour les amoureux de rugby tant l’organisation du week-end a parfois semblé difficile. Touché par la souche britannique du coronavirus, Bayonne a d’abord vu son match face à Toulon annulé. De son côté, la rencontre entre Pau et Clermont programmée samedi a longtemps été menacée, avant d’être simplement décalée à dimanche après une série de tests négatifs du côté béarnais. Enfin, le choc entre le Racing et La Rochelle, initialement prévu samedi à 15h15, a été dans un premier temps reprogrammé dimanche après des cas de Covid-19 dans l’effectif maritime. Mais le match a finalement été reporté pour de bon.

 

Les résultats

© Top 14

Le classement

© Top 14

Crédit photo en une : Sud Ouest

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
neque. id, libero Praesent id mi, ut