Une neuvième étape indécise vers Vieste

0
Le neuvième jour de course se déroulera sur une étape en trois parties sur les routes des Pouilles vers Vieste sur 198 bornes avec un profil en trois parties : 90 premiers kilomètres seront tout plat, deux belles ascensions et 40 derniers kilomètres seront assez plats avec quelques coups de cul. Cette étape pourrait sourire à un sprinteur qui passe plutôt bien la moyenne montagne.

Image

D’abord, le départ sera donné de Giovinazzo, près de Bari, pour 91 kilomètres tout plats jusqu’à Manfredonia en passant par les villes de Bisceglie, Trani, Barletta et Zapponeta sur les bords de la Mer Méditerranée jusqu’au promontoire du Gargano, l’“éperon” de la botte italienne

Ensuite, les coureurs auront à monter la première des deux difficultés du jour : le Monte Sant’Angelo – 12 km à 6 %, avec ses 17 lacets aux abords du Parc national du Gargano. Au sommet, dans la ville de Monte Sant’Angelo bâtie autour du sanctuaire de l’archange Michel , les coureurs tourneront à droite pour plonger dans une descente technique surtout sur les bas avec des virages en épingle.

Image

Derrière une descente de presque une vingtaine de bornes en descente et quinzaine de kilomètres sur des routes sinueuses sur le littoral, ce sera la seconde ascension du jour : la Coppa Santa Tecla – 8,5 km à 3,2 %, avec une première moitié de montée difficile avant 4 kilomètres assez roulants.

Image

Par la suite, les 43 kilomètres suivants seront assez plats mais il y aura quelques petites bosses pour pimenter le parcours jusqu’à Vieste dans la province de Foggia. Il y aura une boucle au nord-ouest de la ville d’arrivée pour les 13 derniers kilomètres. Le Giro a été à Vieste sur les éditions de 1979 et 1988.

Image

Photo : Expedia

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here