Football

Une première manche de folie. City prend une légère option pour la finale

Les fruits ont tenu la promesse des fleurs. L’affiche de la première demi-finale de la ligue des champions qui opposait ce mardi Manchester City et le Real Madrid a offert aux amoureux du foot une soirée de rêve.

Un démarrage express

Elle commence sur des chapeaux de roues, cette rencontre bien emballée par des Citizens morts de faim. Dès la 2e minute, Mahrez trouve dans la surface de réparation Kevin De Bruyne qui crucifie Courtois d’un coup de tête. Le Real était assommé et City enfonce le clou dans la foulée 9 minutes plus tard, par son meneur de jeu. Cette fois-ci servi par Phil Foden,  De bruyne sorti vainqueur de son duel face à Alaba ajuste parfaitement Courtois. Le public mancuniens exulte et Guardiola se frottait les mains. Mais contre toute attente, le Real Madrid réapparait grâce à son capitaine Karim Benzema, qui réduit l’écart en reprenant un ballon de Mendy venu de la gauche. Pas le temps de respirer dans cette affiche. 2-1 à la 33e minute de jeu. Et le score ne bougera plus jusqu’à la mi-temps.

Un deuxième acte tout aussi enlevé

Au retour des vestiaires, Les Citizens remettent la pression sur les buts des Merengues et Mahrez trouve le poteau. Mais à la 53e minute, Fernandinho trouve Phil Foden qui inscrit le 3e but citizen d’une tête à bout portant. Mais Madrid n’a pas eu le temps de gamberger. Deux minutes plus tard, sur un ballon récupéré dans son camp, Vinicius s’échappe et se présente face à Ederson, le gardien mancunien et remporte son duel, ramenant l’écart à nouveau à un but. 3-2. Et ce n’était pas fini.

A la 74e minute, Bernado Silva récupère un ballon à l’entrée de la surface de réparation madrilène. Alors que les coéquipiers de Benzema avaient presque  arrêté de jouer, pensant que l’arbitre sifflerait une faute. Mais celui-ci laisse l’avantage et le Portugais en profite et crucifie Thibault Courtois d’une frappe magnifique qui va se loger dans la lucarne. City 4, Real Madrid 2.

La rencontre connaitra un dernier rebondissement suite à une faute de Laporte. Le défenseur mancunien touche le ballon de la main dans un duel avec Benzema. L’arbitre désigne le point de pénalty. Karim Benzema prend ses responsabilités et d’une Panenka inscrit le 3e but madrilène. Quelle soirée! City s'impose 4-3

Une affiche qui a tenu ses promesses

Rebondissements, buts de folie, retournements de situation, cette affiche nous a tout offert. Les deux équipes se sont lâchées et ont joué crânement leurs chances. Si la bande à Guardiola a montré comme à son habitude un visage séduisant dans son jeu de possession, la solidité défensive affichée face à l’Athletico Madrid a volé en éclats. En face, le Réal malgré ses faiblesses apparentes, étonne par son jeu en bloc, sa détermination et sa force collective. Et Karim Benzema est toujours aussi précieux. Le capitaine madrilène a été encore une fois particulièrement déterminant en réalisant un doublé. Ce qui permet à son équipe de survivre encore et d’espérer une qualification pour le match retour.

Rendez-vous est pris pour la manche retour à Santiago Bernabeu. On a hâte d’y être


Dernières publications

En haut