Valentin Rongier, joueur à la Nantaise - We Sport FR - "Partageons notre passion !"

Valentin Rongier, joueur à la Nantaise

Elément incontournable du FC Nantes depuis deux saisons, Valentin Rongier, 23 ans, fait beaucoup parler de lui en Ligue 1. Aussi habile balle au pied que manette en main, le Mâconnais de naissance est présent sur tous les fronts chez les Canaris. Portrait.

Pur produit de la Jonelière

Joueur du FC Nantes depuis l’âge de 7 ans, Valentin Rongier a connu une ascension linéaire qui lui permet aujourd’hui d’être un des maillons forts de Claudio Ranieri. Après avoir signé son premier contrat pro en 2014, le numéro 28 a joué seulement 17 matchs entre 2014 et 2016. C’est au début de l’exercice précédent que le milieu de terrain va s’imposer : 35 matchs TTC dont 31 en Ligue 1. Des qualités évidentes et une revalorisation salariale à la clé, un geste fort de la part de la direction nantaise.

A la Verratti

Ce n’est pas moi qui le dit, mais Sergio Conceição en personne ! L’ancien entraîneur des Canaris, s’était amusé en conférence de presse à le comparer au Petit Hibou du PSG. On ne le contredira pas, loin de là, tant Valentin Rongier ressemble à Marco Verratti : une aisance balle au pied naturelle, une technique soyeuse, une qualité de passe digne d’un quaterback et une hargne défensive qui l’a positionné à la première place des meilleurs tacleurs d’Europe. Rien que ça.

Capable d’évoluer aussi bien en milieu défensif qu’en milieu relayeur, voire en meneur de jeu, Rongier s’est très vite rendu indispensable. Une polyvalence dans l’entrejeu très précieuse pour Claudio Ranieri.

Crédit photo / Sofoot

D’une Ligue 1 à une autre

Après avoir foulé les pelouses de Ligue 1 Conforama, le Nantais a également foulé les pelouses virtuelles de la Orange eLigue1, le championnat de France de Fifa. Après avoir disputé les phases de qualification du FC Nantes, Valentin s’est tout simplement retrouvé en finale nationale à laquelle il n’a pas participé à cause … d’un match de Ligue 1 à Caen, plutôt cocasse comme situation.

Courtisé par des clubs comme Monaco, Lyon ou Marseille, Valentin Rongier semble arriver à un tournant de sa carrière cet été. Grandir dans son club formateur pour ramener la Beaujoire en Europe, ou délaisser sa maison Jaune et rejoindre une plus grosse écurie du championnat de France. Une chose est sûre, Valentin Rongier a du talent plein les pieds, sera-t-il le feuilleton de l’été ?

Corentin Braz

A propos de l'auteur

Petit Prince d'une époque où Stevan Jovetic et Thiago Alcantara en sont les esthètes.

Poster un commentaire

elementum mattis dapibus in et, facilisis consectetur