MLB

World Series (G1) : Los Angeles frappe fort d’entrée

World Series

Dans ce match d’ouverture des World Series 2020, les Dodgers de Los Angeles ont tout de suite sorti les muscles en dominant largement les Tampa Bay Rays.

Tampa Bay Rays @ Los Angeles Dodgers : 3-8

L’ambiance d’un stade neutre

Pour la première fois de l’histoire, les World Series se disputent cette année dans un ballpark neutre. Loin du Dodgers Stadium de Los Angeles et du Tropicana Field de St Petersburg, les séries mondiales se disputent cette année au Global Life Field d’Arlington, antre flambant neuf des Texas Rangers. Si la foule fut limitée à 11.388 spectateurs à cause de la situation sanitaire, la plus faible affluence de l’histoire en World Series, on put remarquer une majorité de fans des Dodgers. De quoi donner un peu plus de force à la franchise californienne.

Kershaw solide, Betts frappe enfin

Habituellement excellent en saison régulière mais souvent critiqué pour ses performances en postseason et surtout en World Series, Clayton Kershaw a été plus que convaincant. Avec seulement deux hits et un run accordés en six manches, l’ace a annihilé l’attaque de Tampa Bay lorsqu’il était sur le monticule. Auteur de huit strikeouts et à l’origine de dix-neuf swing and a miss, plus que lors de ses trois derniers starts en World Series, il a été impérial, offrant à l’attaque l’opportunité de tuer le match.

Cette opportunité, l’attaque des Dodgers ne l’a pas laissé passer. Après trois manches sans le moindre point inscrit par les deux franchises, Cody Bellinger va débloquer le compteur de Los Angeles. Sur un home run plein centre, il permet aux siens d’inscrire deux runs (Max Muncy était sur base) et de lancer ce Match 1. Si Kevin Kiermaier répond pour les Rays avec un coup de circuit, les Dodgers sont lancés et vont creuser l’écart. Dans la cinquième manche, Los Angeles inscrit quatre points, profitant notamment des walks lâchés par Tyler Glasnow (6 ER, 6 BB). 6-1 pour Los Angeles, qui prend déjà le large dans cette rencontre.

Alors que Tampa Bay perd pied, Mookie Betts va porter le coup de grâce dans la sixième manche. Sur une frappe dans le champ droit, l’outfielder frappa son premier home run en postseason avec les Dodgers, aggravant un peu plus le score. Max Muncy lui emboîtera le pas en frappant un double qui permettra à Justin Turner de rentrer un run, concluant une belle soirée pour Los Angeles. Tampa Bay réduira l’écart, mais il sera trop tard pour les Rays pour espérer un quelconque retour. Victoire Los Angeles, qui prend les devants dans ces World Series.

Los Angeles prend l’avantage dans ces World Series, grâce notamment à un Clayton Kershaw enfin performant dans le plus grand évènement de la saison. Rendez-vous cette nuit vers 2h00 du matin pour le Match 2, où les Dodgers pourraient déjà creuser l’écart.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire