Cyclisme

WorldTour : Cinq équipes luttent pour leur maintien

Chris Froome

Le mois de mai a vu plusieurs changements dans le classement UCI des équipes 2020-2022 qui déterminera les 18 équipes qui feront le WorldTour l'année prochaine. BikeExchange-Jayco a dépassé EF Education-EasyPost et a poussé l'équipe américaine en 18e position.

Lors de la saison 2020 écourtée par la pandémie, c'est Intermarché-Wanty Gobert Matériaux (alors Circus-Wanty) et Israël Premier-Tech (alors Israël Start-Up Nation) qui se sont retrouvés dans la ” zone de relégation ” – les 19e et 20e places du classement triennal où les équipes ne pourront pas bénéficier des ” critères sportifs “ du WorldTour. En 2021, c'était Cofidis et Lotto Soudal.

Alors que Cofidi est devant des équipes comme BikeExchange-Jayco et EF Education-EasyPost, Lotto Soudal et Israel-Premier Tech se battent toujours pour sortir de la zone de relégation. Maintenant que les ProTeams Arkéa-Samsic et Alpecin-Fenix ont surpassé un si grand nombre de WorldTeams et que les espoirs du WorldTour Uno-X et TotalEnergies sont si loin derrière. Il y a actuellement cinq équipes qui jouent le plus intensément au jeu des chaises musicales et nous ne nous attendons pas à ce que le classement se consolide de sitôt.

Le mois de juin sera décisif, avec le Critérium du Dauphiné et le Tour de Suisse, ainsi qu'un grand nombre de courses de l'Europe Tour et des ProSeries offrant des points pour le classement. En juillet, tout tourne autour du Tour de France. Contrairement au Giro d'Italia, où des équipes comme Arkéa-Samsic, qui n'ont pas participé au Giro, pouvaient marquer des points ailleurs, le Tour exclut presque toutes les courses, sauf celles de bas niveau, pendant ses trois semaines.

Israël-Premier Tech

Au début de la saison, Israel-Premier Tech semblait bien plus stable en 16ème position, mais leur début de saison a été fortement affecté par les maladies et les blessures. Cependant, ils ont montré des signes prometteurs avant le bloc critique de courses précédant le Tour de France, avec Jakob Fuglsang et Michael Woods qui ont fait un doublé lors de la Mercan'Tour Classic Alpes-Maritimes mardi. La course a également permis à Chris Froome de signer son meilleur résultat depuis sa chute dévastatrice de 2019 lors du Criterium du Dauphiné.

Entre les trois coureurs, cela représentait un joli total de 142 points en une journée de course. Maintenant que Woods, Fuglsang et peut-être Froome sont en forme pour marquer des points, leur avenir en 2023 dépendra fortement de ces trois coureurs et de leurs performances lors des prochaines courses WorldTour.

Lotto Soudal

Lotto Soudal a régulièrement grimpé dans le classement 2022 grâce à des courses moins importantes comme les 4 Jours de Dunkerque, le Saudi Tour et des places d'honneur dans des courses d'un jour classées ProSeries et 1.1, que le système de points de l'UCI favorise de manière disproportionnée.

Sans espoir majeur pour le Dauphiné, le Tour de Suisse et le Tour de France, ils se tourneront à nouveau vers des courses plus petites comme la Brussels Classic, la Ronde van Limburg et le Baloise Belgium Tour avec des coureurs comme Tim Wellens, Caleb Ewan et Victor Campenaerts, tandis que Philippe Gilbert et Thomas de Gendt chercheront des étapes dans le Tour de Suisse. Lotto Soudal a également de bonnes chances de remporter une étape du Tour de France avec Ewan et Wellens, tandis que De Gendt, vainqueur d'une étape du Giro d'Italia, ne participera pas au Tour.

EF Education-EasyPost

Pendant le Giro d'Italia, EF Education-EasyPost a chuté d'une position qui semblait parfaitement sûre, à savoir la 12ème place à la fin de l'année 2021, à une 18ème place beaucoup moins idéale. Le principal malheur de l'équipe américaine a été la perte de coureurs de premier plan, comme Sergio Higuita, parti chez Bora-Hansgrohe, tandis que les acquisitions d'Esteban Chaves et de Mark Padun n'ont pas encore vraiment porté leurs fruits. Rigoberto Urán s'est cassé la clavicule au Tour de Romandie mais sera un coureur clé aux côtés de Chavez et Padun au cours des deux prochains mois.

Les lignes de tendance pourraient indiquer qu'EF Education-EasyPost sera dépassé par Lotto Soudal d'ici la fin du Tour de France, mais étant donné que l'équipe américaine a de meilleures perspectives pour le Grand Tour, attendez-vous à ce qu'elle change de cap dans les mois à venir.

BikeExchange-Jayco

Au début de la saison, BikeExchange-Jayco était 14ème au classement triennal, mais a chuté à la 18ème place alors qu'Arkéa-Samsic, Intermarché-Wanty Gobert et Cofidis grimpaient dans les rangs. L'équipe australienne a été touchée par la maladie de Simon Yates pendant la Volta a Catalunya après sa belle deuxième place à Paris-Nice, et avait sans doute mis tous ses œufs dans le panier du Giro d'Italia avec le Britannique.

Lorsque Yates a chuté lors de la quatrième étape et s'est blessé au genou, les dégâts n'étaient pas immédiatement apparents. Mais dès l'étape de Blockhaus, il était clair que ses ambitions pour le classement général étaient terminées. Bien qu'il se soit repris pour remporter l'étape vers Turin, son abandon a nui aux points de l'équipe pour le Giro. Yates est le seul espoir de BikeExchange pour le classement général et il reviendra pour viser le Tour de France, tandis que Michael Matthews peut décrocher quelques étapes.

Cofidis

Cofidis, qui a commencé la saison dans la zone de relégation en 19ème position devant Lotto Soudal, a grimpé jusqu'en 16ème position en mai, devançant EF Education-EasyPost et BikeExchange-Jayco. Encore une fois, leur progression a été en partie due à l'empilement de courses mineures. Cependant, la signature de Ion Izagirre a aidé les ambitions de l'équipe pour le classement général. Ce qui semblait être un avenir ténu dans le WorldTour semble maintenant bien différent pour l'équipe française.

Mais elle n'est pas encore sortie de l'auberge. BikeExchange-Jayco ont gagné du terrain et sont à moins de 400 points derrière, tandis que EF Education-EasyPost ont 86 points de retard. C'est la différence entre une cinquième place au classement général du Tour de France, ou deux victoires d'étape et deux jours de maglia rosa. Les marges sont encore très étroites.

Les équipes hors de danger 

En haut du classement du WorldTour, il y a eu quelques changements parmi les équipes à gros budget au cours du mois dernier. Ineos Grenadiers a devancé Jumbo-Visma grâce au Giro d'Italia de Richard Carapaz. L'Equatorien a peut-être perdu le Giro au profit de Jai Hindley (Bora-Hansgrohe), mais il a récolté 880 points – 680 pour sa deuxième place et 20 points pour chaque jour où il a mené la course, entre autres résultats. Jumbo-Visma, en revanche, a perdu ses espoirs de victoire finale avec la perte de temps de Tom Dumoulin sur l'Etna et l'abandon qui s'en est suivi. Il a récolté 300 points grâce aux deux victoires d'étape de Koen Bouwman et à sa victoire au classement de la montagne. L'entrée en scène de Primož Roglič, Sepp Kuss, Wout van Aert et de leurs équipiers va sans aucun doute faire grimper leur nombre de points.

Ineos, QuickStep, Jumbo-Visma et UAE Team Emirates ont la tête et les épaules au-dessus du reste. Plus bas, Bahrain Victorious et Bora-Hansgrohe représentent les candidats les plus solides, avec Alpecin-Fenix juste derrière, qui a confirmé son intention de demander le statut de WorldTour. Groupama-FDJ et Trek-Segafredo sont les prochains sur la liste et devraient tomber de loin pour être inquiétés.

Les équipes à suivre

La sécurité diminue au fur et à mesure que l'on regarde au-delà de Trek-Segafredo en neuvième position : Astana, AG2R Citroën, Movistar, Team DSM, Intermarché-Wanty-Gobert Matériaux et Arkéa-Samsic sont tous à moins de 2000 points les uns des autres. Jusqu'à la quatrième place de Vincenzo Nibali dans le Giro, Astana Qazaqstan avait eu du mal à gagner des points. AG2R Citroën a brièvement dépassé Astana dans les derniers classements, mais Nibali a renversé la situation.

Intermarché-Wanty-Gobert s'est hissé devant Arkéa-Samsic après les top 10 de Jan Hirt et Domenico Pozzovivo au classement général du Giro et la victoire d'étape de Biniam Girmay. L'équipe n'est en aucun cas “sûre” mais avec les possibles vainqueurs d'étapes du Tour de France Alexander Kristoff, Quinten Hermans et le toujours offensif Taco van der Hoorn prévus pour le Tour en juillet, leur position semble bien meilleure qu'en janvier.

Dernières publications

En haut