Catch

WWE : résultats de Extreme Rules 2021

Dans la nuit du 26 au 27 septembre 2021, la WWE a présenté son PPV le plus extrême de l’année, Extreme Rules. En direct de Columbus dans l’Ohio Roman Reigns défendait son titre contre le démon Finn Bálor. La Bloodline a-t-elle conservé ses ceintures ? Les résultats ci-dessous. 

Liv Morgan vient à bout de Carmella dans le Kickoff

Pour son deuxième match solo en PPV, Liv Morgan s’est une nouvelle fois retrouvée dans le Kickoff. La native de Paramus est venue à bout de celle qui s’autoproclame la plus belle femme de la WWE. Un match court (7 min 50) conclu par un Flatliner pour le compte de trois.

Le New Day ne fait qu’une bouchée d’AJ Styles, Omos et Bobby Lashley

Lors du Kickoff, le panel présent annonce que le New Day affrontera AJ Styles, Omos et Bobby Lashley dans un match 3 contre 3. Dans un combat de 19 minutes, c’est Big E qui conclut la rencontre grâce au Big Ending sur l’ancien champion. Ce dernier a malencontreusement porté un Spear à AJ Styles, cette distraction a permis au nouveau champion de river les épaules du All Mighty. Enfin réunis, les 11 fois champions du monde par équipe retrouvent de leur superbe. Le nouveau champion de la WWE Big E continu sur sa lancée, invaincu depuis sa prise de titre à RAW. À noter les échanges de regards répétés entre Omos et Big E…

Les Usos conservent les titres

Face à Montez Ford diminué après son passage à tabac vendredi à Smackdown, les Usos ont facilement conservé leur titre de champion par équipe de la branche bleue. La stratégie des frangins était simple : travailler le plus possible sur l’abdomen meurtri de Montez Ford et empêcher Angelo Dawkins de prendre le relais. La stratégie a failli, mais la Bloodline a pu reprendre le contrôle grâce à un contre sur un Splash de Montez Ford. Les Usos sont libres d’enchainer un double Super Kick suivi d’un double Splash pour le compte de trois.

Dans un petit segment Bobby Lashley défie Big E dans un match lundi soir à RAW.

La malédiction à domicile

Jouer chez soi à la WWE n’est pas forcément signe de victoire, c’est même le contraire. Hier soir Alexa Bliss a encore renforcé cette malédiction. Opposée à Charlotte Flair, la native de Columbus s’est fait distraire par la championne qui s’est emparée de Lily. Après un Big Boot, une projection dans le poteau et un Natural Selection, Bliss est vaincue. Malgré une grosse performance, la quintuple championne du monde doit s’incliner face à une Charlotte toujours aussi compétitive en PPV. Après le match, The Queen s’est saisie de la poupée Lily et la démembrée laissant une Alexa Bliss orpheline sous la table des commentateurs. Et un public scandant “Thank you Lily”.

Dans les coulisses, Paul Heyman est au téléphone et se fait interrompre par Kayla Braxton lui demandant qui est à l’appareil. Mais les Usos arrivent ce qui permet au manager de Roman Reigns de s’en aller.

Damian Priest continue son ascension

Dans un excellent triple menace, Damian Priest a conservé son titre des États-Unis grâce à un Roll-up sur Sheamus. L’Irlandais a sûrement pris énormément de plaisir pendant ce match, mais il devrait penser à mieux attacher son masque. Première défense en Pay Per View concluante pour le champion qui n’a plus qu’à attendre la draft pour lui offrir de nouveaux challengers ou un nouveau roster. Il nous rappelle Jeff Hardy au même âge.

Becky Lynch conserve, Sasha Banks revient

Après son retour éclair à Summerslam, Becky Lynch affronte une Bianca Belair revancharde. Humiliée chez elle il y a deux semaines, The EST a été attaquée par une revenante, Sasha Banks. À l’issue d’un match très compétitif, la challengeuse a voulu porter son KOD sur la championne. Mais The Boss est arrivée pour créer une disqualification. Pas de gagnante est un titre qui reste sur les épaules de The Man qui a sûrement livré l’une de ses meilleures performances dans un ring de la WWE.

Roman Reigns domine le démon

Le main event de ce show opposait Roman Reigns au démon Finn Bálor. Un match qui a tenu toutes ses promesses. Après 20 minutes de combat Extreme rules, le seul de la soirée, Finn Balor a réussi à prendre le dessus sur le champion et ses cousins. Mais à la WWE rien ne se passe comme prévu. Le premier champion universel monte sur la troisième corde alors que la salle se plonge dans le rouge. Mais au moment de porter son coup de grâce la corde lâche et Reigns cueille le challenger d’un spear dévastateur. Le chef tribal conserve sa ceinture grâce à la corde du ring. Roman Reigns est donc la deuxième superstar à avoir battu le démon après Samoa Joe.

La Bloodline célèbre pour conclure un Extreme Rules pas très extrême mais assez divertissant. De la bonne action dans le ring et un retour important dans la division féminine de Smackdown. Maintenant place à la Draft, Crown Jewel et les Survivor Series. 

Crédit images : WWE

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire