Champions League

Ligue des Champions (J6) : l’Atalanta assure, se qualifie et élimine l’Ajax

Au bout du suspens et à l’issue d’un match fermé, les hommes de Gasperini rejoignent Liverpool en huitièmes de finale de Ligue des Champions, grâce à leur attaquant Luis Muriel, entré en cours de jeu et buteur en fin de match. L’Ajax, comme l’année passée, échoue aux portes des huitièmes de finale et rejoint la Ligue Europa.

 

C’est dans une Johann Cruyff Arena vide de ses formidables supporters ajacides, que les Amstellodamois et les Bergamasques se disputaient le dernier ticket du groupe D pour la suite de la Ligue des Champions. Une rencontre placée sous le feu des projecteurs au vu de la réputation des deux équipes, dites joueuses. Mais au niveau de la forme actuelle, on a déjà vu mieux du côté des deux formations. La Dea n’est que neuvième de Série A et peine à retrouver sa brillance de l’année passée, tandis que l’Ajax reste sur deux défaites consécutives. Liverpool (2-0) la semaine dernière, et Twente en Eredivisie (1-2), ce week-end. Les Amstellodamois doivent absolument l’emporter pour se qualifier. A l’inverse des Lombards qui n’ont besoin que d’un point pour passer ce premier tour.

 

Un début de match entre deux équipes paralysées

Bien que l’enjeu est grand, les deux équipes semblent tourner à petit feu dans les premières minutes. Les joueurs de Ten Hag imposent un pressing qui ne permet pas aux Italiens de sortir de leur camp. Sans parvenir à être dangereux pour autant. L’Atalanta arrive au fil des minutes à se déjouer du pressing néerlandais et commence à dévorer les espaces grâce à sa supériorité numérique au milieu de terrain. Au terme de leur première offensive, les Lombards frappent pour la première fois du match. Le ballon navigue entre Gomez, Zapata et revient dans les pieds de Marten De Roon. Le milieu néerlandais, bien placé, frappe au-dessus de la barre d’Onana (0-0, 28e). Toujours dans une volonté de se projeter vite vers l’avant, le bloc italien avance et le ballon est repris par les joueurs bergamasques, sans pour autant réussir à être tranchants.

Les deux équipes semblent paralysées par l’enjeu et offrent une première mi-temps assez terne, malgré une intensité physique remarquable. Les vingt-deux acteurs rentrent aux vestiaires avec ce score nul et vierge. 0-0. L’Atalanta, réveillé en fin de première mi-temps, n’a tiré qu’une seule fois au but en première période, son pire total en Ligue des Champions.

 

Klaassen et Gravenberch plombent l’Ajax

La rencontre ne va guère s’intensifier dans les premières minutes de la seconde période. Les interventions arbitrales affluent n’aidant pas l’intensité du jeu, qui reste difficile à trouver dans ce deuxième acte. Les deux équipes peinent à prendre totalement les dessus sur son adversaire. Les hommes de Gasperini parviennent à siéger devant les cages d’André Onana pendant quelques minutes, mais la succession de coups de pieds arrêtés obtenus par la Dea. Mais les temps forts ne durent qu’un moment. Et Klaassen est à deux doigts de le faire savoir, mais le milieu néerlandais, seul devant Sportiello, bute devant le gardien de 28 ans. La meilleure action du match à ce stade de la partie. L’Ajax va même finir à dix contre onze, sur un excès de fougue de son jeune milieu Ryan Gravenberch, qui place sa main dans le visage de Papu Gomez.

 

Muriel envoie l’Atalanta en huitièmes, l’Ajax reste à quai

Un deuxième carton jaune fatal pour les locaux. Ces derniers vont finir par céder sur un contre éclair des Bergamasques, qui actent leur qualification grâce à l’altruisme de Luis Muriel, entré dix minutes plus tôt. Lancé par Freuler, il profite des boulevards ajacides et se présente seul face à Onana, qu’il dribble facilement sur sa gauche. Le Colombien place tranquillement le ballon dans les filets (0-1, 87e). Cruel pour les joueurs de Ten Hag, qui malgré leur infériorité numérique, s’étaient placés aux avant-postes pour tenter d’accrocher la qualification. C’est la deuxième fois en deux ans que l’Ajax se saborde et ne parvient pas à retrouver un printemps dans la plus grande des compétitions européennes. Une situation, qui profite à la Dea, qui se qualifie pour la deuxième fois pour les huitièmes de finale en deux participations à la Ligue des Champions.

Atalanta beats Ajax to progress in Champions League - TSN.ca

Crédit photo : TSN

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire