30 moments marquants de 2019 : le Danemark sur le toit du Monde !

Il y a 19 ans maintenant, Nelson Mandela disait « Sport has the power to change the world ! » Impossible de le contredire après ce que tous les amateurs de sport et de sensations fortes ont vécu cette année. À l’instant même où vous êtes en train de lire cette phrase, Trent Alexander-Arnold s’apprête sans doute à tirer un corner et Julian Alaphilippe a sûrement eu le temps de se glisser dans une échappée. Mais qu’importe votre sport de prédilection, la rédaction de WeSportFr a fait de la place à tous, et revient sur les 30 événements sportifs qui ont fait 2019. Aujourd’hui retour sur le titre mondial du Danemark au championnat du monde de handball.

 

Entre le 10 et le 27 janvier 2019, se jouait la 26ème édition du Championnat du monde de handball. Pour la toute première fois, la plus belle des compétitions de handball se disputait dans 2 pays différents. 23 nations ont pour objectif d’aller décrocher le plus prestigieux des trophées internationaux. La 24ème cherchera à le défendre ! L’équipe de France n’est plus chasseur mais chassée. Nos Bleus vainqueurs de 4 des 5 dernières éditions, remettre leur titre en jeu avec une seule ambition : le garder ! Mais tout ne s’est pas passé comme prévu…

Excusez-moi de couper court le suspense mais d’incroyables soldats danois sont passés par là. Ooooooh qu’ils étaient forts, intouchables et sans pitié ces danois ! C’était des vikings sur le terrain ! Mais avant de vous expliquer comment le Danemark est parvenu à remporter le premier titre mondial de son histoire, revenons sur les modalités du tournoi.

Comme pour 2011, les 24 équipes qualifiées sont réparties en 4 groupes de 6 équipes à Berlin, Munich, Herning et Copenhague. Les trois meilleures équipes de chaque groupe sont qualifiées pour le tour principal qui se joue en deux groupes dans les villes de Cologne et Herning. Evidemment le Danemark et l’Allemagne disputeront toutes leurs rencontres à domicile. Les équipes classes de la 4ème à la 6ème place sont reversées dans la Coupe du Président jouée sur 2 jours dans les villes de Cologne et de Copenhague. Les deux meilleures équipes de chaque groupe du tour principal se qualifient pour les demi-finales qui se jouent à Hambourg. La finale et le match pour la 3ème place se jouent à Herning… au Danemark. A noter enfin que le vainqueur est directement qualifié pour les Jeux olympiques de 2020. Les équipes classées de la 2ème à la 7ème place obtiennent le droit de participer à des tournois de qualifications olympiques.

 

Et voici les résultats :

  1. Danemark
  2. Norvège
  3. France
  4. Allemagne
  5. Suède
  6. Croatie
  7. Espagne
  8. Egypte
  9. Brésil
  10. Hongrie
  11. Islande
  12. Tunisie
  13. Qatar
  14. Russie
  15. Macédoine
  16. Chili
  17. Argentine
  18. Serbie
  19. Autriche
  20. Bahreïn
  21. Arabie saoudite
  22. Corée unifiée
  23. Angola
  24. Japon

Pour résumer en chiffres, le Danemark c’est :

  • 10 matchs
  • 10 victoires
  • 248 buts marqués
  • 171 encaissés

Tout simplement monstrueux. Les hommes de la légende Nikolaj Bredahl Jacobsen ont surclassé la compétition et quoi de mieux que de se refaire la finale pour imager ce propos.

Un monde séparait les deux équipes ! Une galaxie peut-être même ! Après avoir nettement bousculé les Bleus en demi-finale, les danois se positionnaient en favoris face à la Norvège. D’autant plus que les deux équipes s’étaient déjà rencontrés en phase de poule. La Norvège avait titillé les danois en seconde période mais en vain, les coéquipiers de Mikkel Hansen avaient remporté la rencontre de 4 buts d’écarts. On sait que c’est très difficile de rejouer un match. Les adversaires peuvent s’organiser et apprendre de leurs erreurs lors de la première rencontre. Ce dimanche 27 janvier 2019, le Danemark aura été intouchable. Profitant des carences défensives de la Norvège et d’un capitaine danois stratosphérique, les derniers champions olympiques reviennent dans les vestiaires avec une avance de 8 buts.

J’aurais aimé vous donner le poste de l’habituel arrière gauche du Paris Saint Germain mais impossible. Monsieur Hansen, c’est comme cela qu’il faut l’appeler, a joué sur les 3 postes de la base arrière durant la compétition. Une vision de jeu énorme ont fait de lui l’homme de ce mondial. A noter qu’il a tiré la majorité des jets de 7 mètres et qu’il était plus rapide que les ailiers lors des relances du gardien. Certains amateurs de Handball le voyait comme Thor et d’autres comme Hulk. Apporter la comparaison que vous souhaitez, Hansen termine cette finale en ayant marqué 7 buts. Les Norvégiens auront donc tenu 10 petites minutes avant de s’affaiblir de plus en plus dans une salle de Herning complètement danoise. Le retour des vestiaires a en effet été à l’avantage des norvégiens qui ont su tenir Hansen pendant 6 minutes. Le manque de lucidité est cruel et même si la rencontre aurait duré 2 heures de plus, il n’y avait rien à faire.

Ayant grandement contribué à la conquête du Danemark, le joueur du PSG a été logiquement élu meilleur joueur de la compétition. Tout travail mérite salaire ! Bravo au Danemark et à Monsieur Hansen ! A noter que c’est son deuxième titre individuel dans une compétition internationale puisqu’il avait déjà soulevé le titre du meilleur joueur du tournoi lors du Mondial de 2013. Beaucoup d’autres joueurs nous ont fait décoller de notre canapé et en voici l’équipe type :

crédit : IHF

On se retrouve demain pour un nouvel épisode de cette chronique ! On parlera football européens et désillusion parisienne… Soyez au rendez-vous !

 

Crédit de la photo de l’image en Une : Axel Heimken

A propos de l'auteur

corner for LFC...

Poster un commentaire

risus. commodo mattis massa fringilla consectetur id ipsum lectus