5 conclusions beaucoup trop hâtives sur le NBA Christmas Day

0
NBA Christmas Day
Ligue 1

Après ce NBA Christmas Day 2019, voici cinq conclusions que nous pouvons tirer des cinq rencontres qui ont été jouées. Cinq conclusions sûrement trop hâtives.

Toronto manque cruellement de shooteurs :

En l’absence de Pascal Siakam et Marc Gasol lors de ce NBA Christmas Day, Toronto devait s’appuyer sur le reste de son effectif. On pouvait donc s’attendre à plus de shoots tentés par les extérieurs des Raptors, mais que nenni ! Entre pénétrations abusives et refus de shoots, les Raptors ont privilégié le secteur intérieur malgré l’excellente pression défensive mise par les Celtics. Les seuls tirs extérieurs pris par les Raptors ? Des 3pts en sortie d’écran. Un aveu de faiblesse de la part des joueurs de Nick Nurse, qui serait bien inspiré d’aller chercher un shooteur extérieur avant la trade deadline.

Les Sixers doivent jouer les Finales de Conférence :

Seulement 5e de la Conférence Est avant d’affronter les Bucks, les Sixers avaient besoin d’effectuer un statement lors de cette rencontre. C’est exactement ce qu’il s’est passé. Joël Embiid a été dominant dès les premières secondes de la rencontre. Ben Simmons a été très bon dans son rôle habituel de métronome. Tobias Harris et Josh Richardson ont contribué au scoring. Furkan Korkmaz est sorti de sa boîte avec plusieurs gros shoots en sortie de banc. Philly a un effectif taillé pour remporter la Conférence Est, et vient de rappeler à toute la ligue qu’il faudra compter sur eux lors des playoffs. Tout autre résultat qu’une finale de Conférence serait un échec pour les Sixers.

Les Warriors ont une âme et ne finiront pas derniers à l’Ouest :

Certes les Warriors ont un effectif bien trop juste pour espérer quoi que ce soit. Certes, ils vont sûrement finir avec un total de victoires parmi les plus faibles de la ligue. Mais les Warriors ont du cœur et savent se battre. Face aux Rockets, Damion Lee s’est montré. Glenn Robinson a apporté des points. Et même Draymond Green a retrouvé un peu d’envie. Les Warriors restent une équipe très faible, mais ils ne finiront pas derniers de la Conférence Ouest. Même avec un effectif plus proche d’une équipe de G-League que d’un prétendant aux playoffs.

Le bilan des Lakers est un trompe l’œil :

18-0 face aux équipes ayant un bilan négatif. 6-7 face à celles ayant plus de 50 % de victoires. Les Lakers sont certes en tête de la très relevée Conférence Ouest, mais la faiblesse de leur calendrier y est sûrement pour beaucoup. Oui, les Lakers ont dominé pendant une partie de la rencontre, mais les joueurs de Frank Vogel ont fini par craquer. Oui, Anthony Davis et leBron James n’étaient pas à 100 % dans ce match, mais il va falloir que l’équipe se remettent en question. Gagner contre les petits, c’est bien, ne pas perdre contre les gros, cela va devenir primordial au fur et à mesure que la saison avance.

Brandon Ingram sera MIP sans hésitations :

Impressionnant. Aucun autre qualificatif n’est possible pour parler de Brandon Ingram. Depuis son arrivée en Louisiane, l’ancien ailier des Lakers est LE joueur majeur de son équipe. Cette saison, son équipe vivra et mourra selon ses performances. Face aux Nuggets, il a une nouvelle fois épaté en inscrivant 31pts, menant les Pelicans à une victoire surprise face aux Nuggets. Sa progression est spectaculaire par rapport à la saison dernière, et personne ne semble en mesure de l’arrêter dans la course vers le trophée de Most Improved Player. Personne, même Spencer Dinwiddie.

Beaucoup de conclusions tirées à l’issu de ces cinq matchs du NBA Christmas Day. Constats réfléchies ou trop rapides ? Seul l’avenir nous le dira.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here