5 remontées incroyables dans l’histoire du sport - We Sport FR - "Partageons notre passion !"

5 remontées incroyables dans l’histoire du sport

8 mars 2017. Il y a un an jour pour jour, le FC Barcelone infligeait une défaite historique au Paris-Saint-Germain. Après une victoire 4-0 lors du match-aller, les Parisiens se voyaient déjà en quarts de finale de la Ligue des Champions. Et pourtant… Les Catalans ont créé l’exploit en remportant le match retour 6-1, avec trois buts en huit minutes.

A l’occasion de l’anniversaire de ce match mémorable, retour sur 5 autres « remontadas » qui ont marqué l’histoire du sport.

1- L’incroyable Floria Gueï

Crédit : Reuters

17 août 2014. Championnat d’Europe d’athlétisme. Lors de la finale du relais 4 x 400 m, Floria Gueï est la dernière relayeuse, derrière ses coéquipières Marie Gayot, Muriel Hurtis et Agnès Raharolahy. Alors qu’elle part en quatrième position, à plus d’une dizaine de mètres du trio de tête, la Française réalise l’une des plus belles remontée de l’histoire du sport sur la dernière ligne droite. Elle dépasse ses adversaires à quelques mètres seulement de l’arrivée et décroche ainsi la première place. Mémorable.

2- Tracy McGrady et les Rockets

Crédit : Getty Images

9 décembre 2004. NBA. A 33 secondes de la fin du match, les Houston Rockets sont menés 68-80 par les San Antonio Spurs. Le match est quasiment plié. C’est à ce moment-là que Tracy McGrady entre en jeu et réussit l’exploit. Il marque quatre tirs à trois points et un lancer franc en 33 secondes, offrant ainsi la victoire 81-80 aux Rockets. Du jamais vu dans l’histoire de la ligue.

3- La chance de Steven Bradbury

Crédit : Getty Images

2002. Jeux Olympiques de Salt Lake City. En quart de finale, le patineur Steven Bradbury se qualifie de justesse, grâce à la disqualification du Canadien Marc Gagnon. En demi-finale, l’Australien est rapidement distancé mais profite d’un accrochage entre plusieurs compétiteurs pour s’offrir la qualification. Lors de la finale, alors qu’il est encore distancé, la chance lui sourit à nouveau. Les quatre autres finalistes chutent dans le dernier virage. Grâce à son retard, il parvient à les éviter et franchit seul la ligne d’arrivée. Probablement la médaille d’or la plus insolite de l’histoire.

https://youtu.be/fAADWfJO2qM

4- Le miracle d’Istanbul

Crédit : PA

25 mai 2005. Ligue des Champions. A la mi-temps de la finale, Liverpool est dominé 3-0 par le Milan AC. Les Anglais créent la surprise en égalisant lors de la seconde période, avec trois buts en seulement six minutes. Steven Gerrard à la 54ème, Vladimir Smicer à la 56ème et Xabi Alonso à la 59ème : Liverpool arrache les prolongations à son adversaire. Finalement, les Milanais s’inclinent 2-3 lors des séances de tir au but et les Reds sont sacrés champions pour la 5ème fois de leur histoire. Incroyable.

5- Une détermination à toute épreuve

Crédit : BTN

2008. Championnat d’athlétisme. Alors qu’elle est en tête de la finale du 600 m, Heather Dorniden chute soudainement et se retrouve en dernière position. L’Américaine aurait très bien pu tout abandonner mais il n’en est rien. Faisant preuve d’une détermination hors du commun, elle se relève, rattrape ses concurrentes et obtient la première place. Une belle leçon de sport.

Bonus : Revivez la remontée historique de Marc Raquil en finale du 400 m aux championnats du monde d’athlétisme de 2003.

Eline WISNICKI

A propos de l'auteur

« Le football est un jeu simple : 22 hommes courent après un ballon pendant 90 minutes et, à la fin, les Allemands gagnent. » – Gary Lineker

Poster un commentaire

tristique id efficitur. fringilla lectus elementum quis, eleifend dolor. Praesent