A 10 contre 11, Lille concède sa première défaite

Cette fois-ci, Victor Osimhen n’a rien pu faire. En déplacement à Amiens, le LOSC de Christophe Galtier, réduit à 10 après l’expulsion sévère de Boubacary Soumaré, a lâché ses premiers points de la saison (1-0).

Un premier acte sans saveur

Le déplacement en terre amiénoise pour le compte de la deuxième journée de Ligue 1 s’annonçait périlleux pour le LOSC. Face à des amiénois bien en place et volontaires, les lillois ont concédé leur première défaite de la saison (1-0). Une rencontre d’une faible intensité, à l’image d’une première mi-temps où la première frappe cadrée du match est intervenue après trente minutes de jeu. Néanmoins, le seul fait de ce premier acte a considérablement changé le cours du match. A cinq minutes de la mi-temps, les lillois se sont retrouvés à dix, la faute à Boubacary Soumare, coupable d’un tacle dangereux sur Gael Kakuta. Karim Abed s’est alors servi du VAR pour exclure le jeune lillois. Une décision sévère au regard du geste mais qui a cruellement handicapé les visiteurs.

Lille a tenté avant d’être crucifié

La seconde mi-temps fut plus enjouée. A 11 contre 10, les amiénois ont d’abord poussé et se sont créés la première grosse occasion du match par Saman Ghoddos (53’). Puis Lille a rapidement pris confiance, faisant presque oublier l’absence de Soumare. Dans un temps fort, les hommes de Galtier se sont procurés une série de corners, tous repoussés par l’arrière garde amiénoise. Un coup d’épée dans l’eau dont a profité avec réalisme l’ASC. Sur un énième corner lillois, les amiénois ont lancé un contre fulgurant conclu par Serhou Guirassy (71’). Refusée dans un premier temps pour une position de hors-jeu, la réalisation du franco-guinéen fut finalement accordée après visionnage de l’assistance vidéo. Derrière, le LOSC a évidemment tout tenté mais Regis Gurtner s’est efforcé de repousser les quelques tentatives de Rémy & Co.

Amiens n’aura donc pas attendu longtemps avant de lancer son exercice 2019/2020. Cette victoire face au deuxième de la dernière saison de Ligue 1 montre que les amiénois ont les armes pour jouer le maintien. Les lillois lâchent quant à eux leurs trois premiers points de la saison. Preuve d’une soirée difficile, les hommes de Christophe Galtier n’ont cadré qu’une seule de leurs neuf frappes. Il faudra être plus réaliste la semaine prochaine pour la réception de l’AS Saint-Etienne, sous peine de connaître un premier temps faible dans une saison qui s’annonce marathon.

Poster un commentaire

diam vel, libero dapibus justo Aenean non