À l’aube des pros : L’ASPTT Orléans de Valère Germain

On oublie trop souvent qu’avant de devenir les stars que l’on voit dans notre poste de télévision, les professionnels passent par des petits clubs. Très peu cités, souvent oubliés, nous décidons aujourd’hui de braquer sur eux les projecteurs, le temps d’un article. Bienvenue dans “À l’aube des pros” épisode 1.

D’où viens tu … Valère Germain ?

En ce jour de demi-finale de coupe d’Europe pour l’OM, intéressons nous à un club qui a formé l’un de ces olympiens qui joueront à Salzbourg ce soir. Pour cela il faut d’abord parler du joueur formé. Valère Germain. Né le 17 avril 1990 à Orléans. Son père Bruno, est lui aussi passé par l’OM et est aussi natif d’Orléans. Si son père passera directement par le club professionnel de l’US Orléans, Valère lui aura un parcours différent.

Ses premières années, Valère les vit dans le sud, où ses parents sont installés, il fait sa première année à Cassis. Ses parents déménagent sur Orléans. Valère va alors rejoindre un club de la banlieue orléanaise, l’ASPTT Orléans. Des dirigeants de l’ASPTT Orléans racontent que Valère était un joueur très calme, mais déjà très doué. “On pensait qu’il irait plus haut, mais de là à devenir attaquant de l’OM, on ne l’avais pas vu venir” raconte le responsable de l’école de football du club qui à connu Valère à l’US Orléans. Toutefois, Valère n’oublie pas son passé et est revenu il y a quelques années sur le terrain de sa jeune enfance, voir les nouvelles pousses du club et qui sait, son successeur ?

Quel est ce club?

Ce club fondé en 1941 est à l’origine un club destiné aux employés des services de la Poste. La section football s’installe sur un terrain dont les P.T.T sont propriétaires. Malheureusement avec la privatisation de France Télécom par Orange, le terrain appartient toujours à Orange, un bail est en vigueur jusqu’en 2024. Orange fournit les terrains au club en échange de l’entretien des lieux par le club.

Valère rejoint le club au milieu des années 1990. Ce club malgré son nom possède ses terrains dans une commune limitrophe : Saint-Cyr-en-Val. Cette petite commune tranquille va voir l’éclosion d’un jeune footballeur prometteur. Valère Germain restera ainsi au club quelques années avant d’intégrer le club professionnel de l’US Orléans, avec des envies d’ailleurs, des envies de voir plus haut. L’ASPTT n’étant qu’une petite structure, elle ne pouvais pas garder un joueur aussi talentueux.

Et maintenant ?

Aujourd’hui, ce club compte un peu plus de 200 licenciés, dès 6 ans et une équipe sénior féminine. L’équipe sénior vient tout juste de valider son accession en deuxième division du Loiret. Profitant de la proximité avec l’UFR STAPS de l’université d’Orléans, la politique du club se tourne vers la jeunesse, certains jeunes étudiants viennent entraîner les enfants en semaine et le samedi, d’autres jouent même le dimanche avec l’équipe sénior.

Forte d’un club qui compte 26 sections sportives dont le club de foot, l’ASPTT Orléans a même eu la possibilité d’engager un jeune en contrat d’apprentissage, un autre en service civique et enfin un jardinier. Une aubaine pour un club de troisième division départementale dont les ambitions peuvent êtres supérieures. Dans l’ombre du club professionnel orléanais, le petit club de la banlieue n’en oublie pas de grandir tout en ayant une pensée dans son passée… en témoigne le maillot de l’ancien attaquant monégasque, accroché à l’entrée du club house.

Nous souhaitons évidemment une bonne continuation à l’ASPTT Orléans dans ses projets. Nous souhaitons évidemment bonne chance à Valère Germain pour son match retour à Salzbourg. “À l’aube des pros” revient très vite pour un épisode 2. Indice : Flèche.

Romain Gitton

Crédit photo : Le Parisien

 

A propos de l'auteur

Le sport est la seule et unique chose qui me procure autant d'émotion que l'amour, sûrement parce que je suis amoureux du sport. Parfois il me le rend bien.

Poster un commentaire

adipiscing ante. sed accumsan eget ut felis dolor