Abel Ferreira : Le technicien doré

1
Crédit : scbraga.pt
Ligue 1

­Il est un personnage dans le football sans lequel la progression des joueurs ne serait pas la même. Nous parlons bien évidemment de l’entraîneur. Abel Ferreira a véritablement conquis le Portugal en fondant l’un des meilleurs SC Braga de tous les temps. Après avoir loué le talent de plusieurs joueurs du championnat portugais, l’heure est venue de découvrir un formidable et surprenant coach, qui lui aussi mérite d’être qualifié de révélation.

Une carrière de footballeur lacunaire

   Crédit : Planète Sporting

Nous sommes le 22 décembre 1978. Les habitants de la ville de Penafiel, près de Porto, s’apprêtent à célébrer Noël, comme à l’accoutumée. Ce n’est pourtant pas la naissance du petit Jésus que vont fêter Monsieur et Madame Ferreira, mais bien celle de leur enfant, Abel. Ils sont loin d’imaginer que leur fils deviendra la fierté de toute une région. Abel Ferreira intègre le FC Penafiel à l’âge de 11 ans, et tombe rapidement amoureux du ballon rond. Il progresse significativement au fil des années jusqu’à intégrer l’équipe principale, où il s’impose comme un arrière droit de grande qualité. Ses belles capacités défensives font l’unanimité et exalte la convoitise de plusieurs écuries nationales. C’est le Vitória Guimarães qui se montre le plus convainquant et l’incorpore à son effectif pour la saison 2000-2001. S’en suivront 4 années encourageantes ponctuées de 80 rencontres disputées.

Ses prestations ne laissent pas insensibles les scouts de Braga, éternel rival du Vitória, qui réalisent un très gros coup en le recrutant. C’est là qu’advient la saison d’expansion pour Abel Ferreira… 43 matchs et un certain nombre de bonnes exhibitions plus tard, le défenseur portugais signe au Sporting CP. Et ce dans le cadre d’un échange avec l’attaquant brésilien Wender. Le 27 novembre 2007, Abel inscrit un but spectaculaire face à Manchester United (en LDC), son premier avec les verts et blancs. L’arrivée de deux autres arrières droits dés la saison 2008-2009 compromet fortement sa titularisation. Étant fréquemment laissé sur le banc, Abel décide de mettre fin à sa carrière professionnelle en 2011. Âgé seulement de 32 ans, il aura disputé 111 rencontres avec les lions.

Une reconversion réussie

Crédit : scbraga.pt

À défaut de lui garantir du temps de jeu, la direction sportinguista effectue une surprenante proposition au footballeur. Celle de se reconvertir en coach et d’entraîner l’équipe U19 du club. Un challenge intéressant que relève volontiers Abel. Après une année tout à fait satisfaisante à la tête des Juniors, le nouveau technicien est amené à entraîner l’équipe réserve de la formation verde. Il termine la saison 2013-14 avec une 6ème place en D2 plus qu’honorable. Pour des raisons qui restent encore floues, ses relations avec son président Bruno de Carvalho se détériorent subitement. Il résilie donc son contrat. Abel est à la quête d’une nouvelle expérience qui saura assouvir sa folie des grandeurs.

Les dirigeants du SC Braga n’ont vraisemblablement pas oublié l’homme qui autrefois fut l’un des leurs. Ils décident de lui donner sa chance en lui offrant les commandes de l’équipe B. Abel Ferreira ne se doute certainement pas qu’il va marquer à jamais l’histoire de ce grand club. Après une formidable saison avec la réserve, le coach assure l’intérim de l’équipe A et frappe les esprits avec une victoire 1-0 sur le terrain du Sporting ! En avril 2017, l’entraîneur de la formation principale Jorge Simão est limogé après une défaite cuisante face à Paços de Ferreira (3-1.) Cette dernière est synonyme de perte de la 4ème place au profit du rival Guimarães. La direction bracarense place alors ses espoirs en Abel, avec lequel elle signe un contrat valide jusqu’en 2020.

Une saison pharamineuse

« Abel est un homme de la maison. C’est un leader avec du caractère, et son heure est arrivée d’entraîner l’équipe principale. En espérant qu’il nous apporte l’allégresse des succès. »

                            António Salvador, président du SC Braga. 

Que vos désirs soit des ordres, monsieur le président. La carrière d’Abel Ferreira atteint promptement son paroxysme. Il réalise une excellente saison en terminant 4ème du championnat et en se rapprochant crucialement du podium. Il atteint les 16ème de finale d’Europa League et bat de nombreux records, parmi lequel celui du plus grand nombre de points obtenus en une année. Avec 75 unités, il bat le précédent registre établi en 2010 par Domingos Pacîencias (71 pts), lors d’une saison où Braga fut sacré vice-champion. Vous l’aurez compris, les chiffres montrent à eux seuls que le SCB vient de dégoter l’un des meilleurs techniciens de son histoire.

Une spectaculaire intelligence

OBRIGADO GVERREIROS

💥 A-R-R-E-P-I-A-N-T-E 💥Na Muralha da Legião mandamos NÓS!

Publiée par Sporting Clube de Braga sur Dimanche 3 décembre 2017

Émouvante communion d’Abel et ses joueurs avec les supporters de Braga, après une victoire

Ce vaste triomphe n’a été possible que grâce à l’ingéniosité mordante d’Abel Ferreira. Sa proposition de jeu est aboutie et concrète, et on vous explique pourquoi. La tactique d’Abel repose sur deux systèmes : un 4-4-2 en phase défensive et un 3-4-3 en phase de possession. L’objectif étant de rendre la circulation de balle fluide, avec une utilisation efficace des couloirs et des passes en profondeur. Le milieu de terrain adverse peut ainsi être contourné et des espaces pour les attaquants créés. La vitesse et l’intelligence de ceux-ci (Wilson, Esgaio, Horta), est fréquemment dangereuse. La mise en application de cette proposition est en partie possible grâce aux récupérations de balles de Vuckevic, à la transition offensive facilitée par Goiano et au placement clairvoyant de Ricardo Horta.

Le tout entrepris par des éléments solides dont l’agressivité positive est très souvent fructueuse. Dorénavant, Braga peut assurément viser une place sur le podium tout en restant crédible. Avec la presse comme avec ses joueurs, Abel adopte une posture sérieuse et confiante. Son incommensurable passion pour le football et son amour démesuré pour Braga se traduisent par une certaine impulsivité sur le terrain. Inexpérimenté, certes, mais avant tout conscient des nombreuses choses qu’il lui reste à apprendre. Sa lucidité et son sens de l’analyse bienfaisants compensent ses erreurs. Ces qualités unifiées forment un homme talentueux. Un talent qui dépasse logiquement les frontières lusitaniennes. Et pour cause, plusieurs formations européennes sont à ses trousses, la plus régulièrement citée étant l’Udinese. Mais la récente rénovation de contrat du technicien jusqu’en 2021 laisse présumer que le héros portugais n’a pas finit de faire rêver les affectionnés du club Arsenalista….

Conclusion

Après une carrière de footballeur lacunaire au sein du Sporting CP, c’est en tant que coach au Sporting de Braga qu’Abel aura bénéficié du triomphe escompté. Il entre avec bravoure au panthéon des légendes de l’équipe Minhota, aux côtés de Chico Gordo, Barroso, Alan, et peut se targuer d’être idolâtrer par tout un peuple… 

À lire aussi, les autres articles de cette chronique sur les révélations du championnat portugais. Découvrez ainsi Rúben Dias, Shoya Nakajima ou encore Bruno Xadas.

Sport en directMercato Football

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here