Biathlon

Adieu Pékin 2022

Jeux olympiques d'hiver

Les Jeux olympiques d'hiver ont officiellement pris fin à Pékin après deux semaines et demie de sport superbe, de drame et de controverse. La cérémonie de clôture s'est terminée de façon spectaculaire par l'illumination des anneaux olympiques au-dessus du stade du Nid d'oiseau, reprenant ainsi un moment emblématique des Jeux de 2008 à Pékin. La Norvège est montée sur la plus haute marche du podium, atteignant un record de 16 médailles d'or pour une seule édition des Jeux d'hiver.

Les Jeux olympiques d'hiver de Pékin ont officiellement pris fin après qu'un magnifique feu d'artifice ait mis un terme aux Jeux après deux semaines et demie de sport.

La Norvège a remporté 16 médailles d'or, un record pour des Jeux d'hiver, tandis que la Grande-Bretagne a attendu le dernier week-end pour entrer dans le tableau des médailles, avec une médaille d'or en curling féminin et une médaille d'argent en curling masculin.

Mikaela Shiffrin a manqué le podium mais a été félicitée pour sa résistance mentale. L'Allemagne a dominé les épreuves de glisse – remportant toutes les épreuves sauf une en luge, en skeleton et en bobsleigh – tandis que les biathlètes norvégiens Marte Olsbu Roeiseland et Johannes Thingnes Boe ont remporté cinq médailles chacun, tout comme le Russe Alexander Bolshunov en ski de fond. La France termine avec 14 médailles soit une de moins qu'en 2014 et 2018. On retiendra la performance incroyable de Quentin Fillon Maillet avec ses 5 médailles dont deux titres olympiques en individuel ce qui le place au même niveau que Johannes Boae. Le biathlon a été la locomotive de la France durant ses deux dernières semaines. Exceptionnel comme le sacre de Justine Braisaz-Bouchet sur le mass-start.

Les Jeux ont été les plus strictement contrôlés de l'histoire, tous les participants n'ayant pas le droit de sortir de la “boucle fermée” des sites olympiques officiels afin de contenir la propagation du Covid.

Comme pour la cérémonie d'ouverture, le célèbre réalisateur Zhang Yimou est à nouveau à l'origine de la cérémonie de clôture, où le thème des flocons de neige est d'emblée à l'honneur. Les enfants ont dansé sous un flocon de neige géant sur 12 patins qui s'inspiraient du zodiaque chinois.

Après l'hymne national chinois, la parade des athlètes a commencé, le quintuple médaillé olympique Quentin Fillon Maillet était le porte-drapeau de la délégation française. Contrairement à la cérémonie d'ouverture, ce défilé est beaucoup plus rapide et décontracté. Eve Muirhead a trouvé un appareil photo pour montrer sa médaille d'or obtenue plus tôt dans la journée.
Comme le veut la tradition, les médaillés en ski de fond longue distance ont eu droit à leur cérémonie de remise des médailles, les Norvégiens Therese Johaug et Bolshunov obtenant leur médaille d'or.

Divers montages vidéo, présentant le meilleur des Jeux, ont été diffusés tout au long de la cérémonie, avant la remise solennelle du drapeau olympique aux hôtes italiens de l'événement 2026. Après que le maire de Pékin, Chen Jining, eut agité le drapeau, le président du Comité international olympique l'a transmis au maire de Milan, Giuseppe Sala, et à son homologue de Cortina, Gianpietro Ghedina – et alors que le drapeau italien était hissé, le compte à rebours pour Milan-Cortina a officiellement commencé.

La cérémonie a commencé par un globe géant poussé sur ce qui devait symboliser une glace mince, soulignant la fragilité de la planète. Deux danseurs contemporains ont tracé des lignes virtuelles avec leurs mouvements pour créer des silhouettes de certains sports, avant que le logo des Jeux Olympiques d'hiver 2026 ne soit affiché au sol.

Après un discours du chef du comité d'organisation des Jeux de Pékin, le président du Comité international olympique, Thomas Bach, a prononcé son discours de clôture. S'adressant aux athlètes, il a semblé évoquer la crise actuelle impliquant la Russie et l'Ukraine. “Vous ne vous êtes pas seulement respectés les uns les autres. Vous vous êtes soutenus les uns les autres. Vous vous êtes embrassés, même si vos pays sont divisés par des conflits”, a-t-il déclaré, une référence apparente au médaillé d'argent ukrainien Oleksandr Abramenko qui a embrassé un skieur russe après la finale des sauts en ski acrobatique. “Vous avez surmonté ces divisions, démontrant que dans cette communauté olympique, nous sommes tous égaux, quels que soient notre apparence, nos origines ou nos convictions. Ce pouvoir unificateur des Jeux olympiques est plus fort que les forces qui veulent nous diviser : vous donnez une chance à la paix. Puissent les dirigeants politiques du monde entier s'inspirer de votre exemple de solidarité et de paix.”

M. Bach a remercié tous ceux qui ont participé aux Jeux de Pékin et, après avoir déclaré la clôture des Jeux, il a commencé à préparer l'extinction de la flamme olympique. Dans un clin d'œil aux Jeux de 2008 à Pékin, les anneaux olympiques se sont élevés à nouveau du sol, passant devant le flocon de neige géant alors qu'il était abaissé, tandis que tous les drapeaux des nations participantes l'entouraient. Un feu d'artifice spectaculaire a suivi, dont un magnifique éclairage des anneaux olympiques dans le ciel au-dessus du Nid d'oiseau – comme il y a 14 ans. La cérémonie s'est terminée par le chant traditionnel d'Auld Lang Syne, mettant un terme aux Jeux, avec Paris 2024 comme prochain rendez-vous.

Dernières publications

En haut