AEW : Kenny Omega déclare la guerre à la WWE !

0
Kenny Omega
Kenny Omega
Ligue 1

Alors que la AEW et la WWE seront en concurrence directe à partir du 11 octobre, Kenny Omega estime que c’est du côté de sa fédération que les vraies stars sont présentes. Des propos qui font réagir du côté de NXT…

 

La guerre des audiences entre la WWE et la AEW n’a pas encore démarré que Kenny Omega lance déjà les hostilités. Dès le 11 octobre prochain, la nouvelle fédération de Tony Khan débarquera sur les écrans américains le mercredi soir, incitant alors le mastodonte du catch dirigé par Vince McMahon à programmer lui aussi une émission le même soir à la télévision nationale avec NXT.

Les fans salivent à l’idée de voir les deux fédérations, contraintes de proposer le meilleur produit sous peine de voir le téléspectateur zapper, s’affronter à distance. Alors que la WWE proposait le premier épisode du nouvel NXT ce mercredi, Kenny Omega n’a visiblement pas souhaité laisser la lumière sur la compagnie de Stamford. À l’occasion d’un entretien accordé à Sportskeeda depuis Singapour, l’ancienne star de la NJPW s’est montrée virulente envers son rival au moment d’évoquer la nouvelle guerre du catch qui s’annonce.

 

«Si ces types étaient dans le même spectacle que moi, ils ne seraient pas télévisés»

 

« Vous pouvez appeler ça une guerre si vous voulez, mais c’est comme si nous étions dans un tout autre genre de business. Ce qu’ils font est différent de ce que nous faisons. C’est bizarre parce qu’il est difficile de dire que tu pars en guerre avec des gens que tu considères comme des amis. Et pourtant, nous partons en guerre.

Lorsque je m’assois et que je regarde, je vais faire la guerre à ces mecs qui, si nous étions dans la même émission ensemble, la même promotion… faisons comme s’il n’y avait pas de frontières ni de fédérations. Imaginons qu’il n’y ait qu’une seule grosse promotion. Si ces types étaient dans le même spectacle que moi, ils ne seraient pas télévisés. Ils seraient dans le match d’ouverture de mon main-event (le match vedette d’un pay-per-view, NDLR)

Tu veux appeler ça une guerre, une compétition ? Vas-y, c’est peut-être amusant pour toi c’est cool. Mais nous sommes des planètes différentes, et vous verrez cela tout de suite, avec des salles de plus de 10 000 places remplies. Vous allez voir des sourires sur les visages des fans. Vous allez voir de vraies stars. Pas des talents en développement, mais de vraies stars qui apparaissent chaque semaine à la télévision. »

 

 

Des propos servant sûrement à mettre les projecteurs sur la AEW et Dynamite, son programme hebdomadaire. Du côté de la WWE, les déclarations fracassantes d’Omega font déjà réagir. C’est notamment le cas de Dominik Dijakovic, l’un des catcheurs de NXT. Sur Twitter, l’ancien de la ROH a directement interpellé le natif de Winnipeg en faisant référence à un show dans lequel les deux hommes étaient présents, et qui avait été marqué par la prestation de… Dijakovic. « Hey Kenny Omega. Souviens-toi quand mon match avec Keith Lee a fait honte au tien lors de BOLA 2017 à la PWG. Branche toi sur NXT mercredi, sur USA, pour que deux talents de développement puissent montrer à une vraie star comment ça se passe, encore une fois ». Le 2 septembre 2017 dernier, le désormais lutteur de NXT s’était en effet vu décerné la note de 5/5 par le célèbre Wrestling Observer Newsletter pour son match contre Keith Lee.

 

 

Quand Jericho allait contre l’avis d’Omega

 

Les propos de Kenny Omega ne reflètent toutefois pas la pensée de l’ensemble du roster de la AEW. Dans une interview accordée à Collider en juillet dernier, Chris Jericho affichait sa prudence quant à la notoriété du roster de sa nouvelle compagnie. « On a beaucoup de gars à construire. Parce que si vous vous adressez à une audience nationale, ils connaissent Chris Jericho, Jim Ross, Jon Moxley, Dustin Rhodes, ils se souviendront probablement de Cody. À part ça, il y a vraiment l’arrivée de nouveaux gars. Maintenant bien sûr, pour les fans hardcores (les puristes du catch, NDLR), il y a les Bucks, Kenny Omega, Pentagon et Fenix. Mais maintenant nous devons les présenter à un public global et les faire accepter un par un. On ne peut pas mettre 40 nouveaux mecs à la télé et dire : “Ici les gars, allez-y !” Nous devons prendre notre temps pour les construire un par un ».

Un discours radicalement différent de la part du nouveau champion de la AEW, qui préférait de son côté ne pas s’occuper de la concurrence. « Je pense que la finalité sera dans trois ou cinq ans, sans se soucier de ce que fait la WWE, la NJPW, ou n’importe qui. Nous allons nous préoccuper de la AEW, et construire notre compagnie ». Chris Jericho a intérêt à remobiliser les troupes.

 

Suivez-moi sur Twitter : @BernardCls

 

(Image principale : Forbes)
Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here