Amstel Gold Race 2006 – Fränk Schleck s’offre un joli cadeau d’anniversaire

0
Ligue 1

La 41e Amstel Gold Race a eu lieu le 16 avril 2006 avec 31 monts à gravir sur 253,1 kilomètres. Depuis 2003, la classique Néerlandaise a quitté son arrivée à Maastricht pour un final accidenté à Valkenburg avec notamment les ascensions du Keutenberg et du Cauberg où est jugé l’arrivée. Les puncheurs avaient donc un terrain à leur convenance. Les têtes d’affiche étaient le vainqueur de 1999 Michael Boogerd, le spécialiste des courses d’un jour Allemand Stefan Wesemann, le lauréat du dernier Tour de Lombardie Paolo Bettini, Fränk Schleck ou encore le puncheur Stefan Schumacher.

D’abord, après une échappée matinale, trois coureurs se sont dégagés de celle-ci après plusieurs monts : Michael Albasini, portant le dossard 1 en l’absence de son leader et tenant du titre Danilo Di Luca, Bram Schmitt et Erwin Thijs.

Derrière, quasiment toute l’équipe Rabobank ont mené le peloton. Le trio a compté 4’30” au sommet du Cauberg.

À 65 kilomètres du terme, le trio a perdu un membre avec l’Allemand de la T-Mobile Schmitt. Alors que l’écart est descendu à deux minutes.

Au sein du peloton, plusieurs attaques ont eu lieu avec comme animateurs Stefan Wesemann et Johan Vansummeren.

Après près de 190 bornes devant, le duo de tête est repris par un peloton emmené par les CSC.

Wesemann en a remis avec Astarloa et Bertagnoli dans son sillage à 35 kilomètres de la fin. L’Allemand, bien trop fort, a faussé compagnie à ses deux compagnons. Malheureusement, il n’a jamais eu plus de 30 secondes d’avance.

À 15 kilomètres de l’arrivée, Bettini est parti en contre pour faire la jonction un peu plus loin avec Wesemann.

Dans le Keutenberg, le regroupement a eu lieu entre le duo de tête et un parti des favoris.

À 12 kilomètres de la fin, Fränk Schleck a joué son va-tout en sortant seul. Le champion du Luxembourg avait 15 secondes d’avance au pied de l’ultime ascension du Cauberg.

Schleck avait même continué à accentuer son avance dans ce mont pour s’imposer en solitaire le lendemain de son anniversaire. Il a devancé de 22 secondes Steffen Wesemann (T-Mobile), sorti dans la dernière bosse.

À 46 secondes, Michael Boogerd (Rabobank) a battu au sprint pour la troisième place Karsten Kroon (Team CSC) et Patrik Sinkewitz (T-Mobile).

Une semaine après Cancellara à Roubaix, la CSC a décroché un deuxième gros succès.

 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here