Football

Angers-Paris : Le haut du championnat en ligne de mire

Angers reçoit ce soir au stade Raymond Kopa, le Paris Saint-Germain. Le SCO n’a jamais su renverser le PSG depuis son retour dans l’élite, ainsi la tâche sera rude. La mission des hommes de Stéphane Moulin sera accompagnée par La Dalle Angevine, mais Paris ne compte pas laisser une miette.

 

ANGERS NE VEUT PAS TOMBER

LE SCO SANS SON CHEF-D’ORCHESTRE

Pour son 200ème banc en Ligue 1 avec le SCO, Stéphane Moulin devra à nouveau faire sans plusieurs éléments clés de son effectif. Touché au niveau de la cuisse, le milieu créatif Thomas Mangani, manque à l’appel. Avec une patte gauche à l’apogée de son art depuis qu’il a reculé d’un cran. Il laisse derrière lui, un véritable trou dans l’édifice construit ces derniers mois. Habituellement, Amadou et Coulibaly jouaient un rôle complémentaire aux côtés du numéro 5. Seulement ce soir et dans un autre registre, les deux milieux seront alignés ensemble pour la première fois. Ensuite, encore trop juste pour prétendre à une place dans le groupe, Sofiane Boufal ne participera pas à la rencontre.

 

MISSION PANSEMENT

Alors que le SCO a remporté les rencontres les opposant à Rennes, Lille ou encore Marseille, le bilan face aux grandes écuries est assez mitigé. Depuis cette défaite à Lyon sur le score de 6-0 en 2019, la plaie ne s’est toujours pas cicatrisée. Cette saison, à plusieurs reprises les angevins ont concédés plus de trois réalisations. Paris, Monaco, Montpellier et même Nice se sont joués de la défense pourtant solide des Noir et Blanc. Une trace visible au niveau de la différence de but, logée négativement à -5 buts. Si les hommes de Stéphane Moulin n’ont pas encore perdu deux fois consécutivement, préserver les cages de Paul Bernardoni relève un grand défi ce samedi.

 

VENTE AUX ENCHÈRES

A l’occasion de l’opposition entre Angers et Paris en Anjou, le club recevant va permettre au grand public d’acquérir les tuniques de tous les acteurs de la rencontre. Si le monde du football professionnel connaît des désillusions ces derniers temps. Le football amateur quant à lui souffre dans l’ombre. Ainsi les deux clubs se mobilisent et soutiennent le football amateur à travers cette vente aux enchères dont l’argent récolté sera reversé au district de football du Maine et Loire. 

 

LE RETOUR D’UN PARIS CONQUÉRANT

OBJECTIFS MULTIPLES

Le PSG espère profiter de sa victoire contre l’OM lors du Trophée des Champions pour retrouver un nouvel élan. Alors qu’ils étaient remplaçants ce mercredi, Paris peut compter sur le retour de plusieurs cadres dans son onze. Avec en l’occurrence la présence de Neymar et Kimpembe dans la composition probable. En cas de victoire, Paris pourrait prendre provisoirement la tête du championnat après une première partie de saison mitigée. Car, comme le précisait Pochettino en conférence de presse, l’objectif primordial sera que le Paris Saint-Germain soit régulier dans ses performances.

 

PARIS SANS POCHETTINO

Il aurait dû effectuer son premier déplacement en Ligue 1 Uber Eats en se rendant en terre angevine. Le nouvel entraîneur du Paris Saint-Germain, Mauricio Pochettino a été positif à la Covid-19 ce vendredi. Il n’est pas du voyage à Angers et devra se contenter d’exercer à distance. Alors, il ne bénéficiera pas d’une première semaine complète de travail, sans opposition en milieu de semaine. Mais avant de se projeter sur la prochaine étape contre Montpellier. Ses adjoints Jesus Perez et Miguel d’Agostino assureront l’intermédiaire pour la rencontre face à Angers.

 

L’HEURE DES RETROUVAILLES

Tous deux adjoints, l’un au PSG, l’autre au SCO, ils ne s’étaient jamais retrouvés au bord de la pelouse depuis plus de 12 ans. Ils se sont quittés en 2008 après une épopée au SC Dubaï en deuxième division émiratie. Serge Le Dizet, ancien entraîneur du FC Nantes, rencontre à Clairefontaine lors d’un stage de l’Unecatef (le syndicat des entraîneurs), Miguel d’Agostino. Ce dernier a quitté son poste de préparateur physique après trois saisons au Stade Brestois.

Puis en décembre 2007, Le Dizet rejoint d’Agostino, parti en éclaireur, à Dubaï. Si l’objectif de l’équipe de seconde division est la promotion à long terme. Le nouvel entraîneur ne cache pas que son président a démis 33 de ses prédécesseurs en une décennie. Un périple de plusieurs mois qui leur a permis de vivre « une aventure humaine ».  Si chacun a fait sa vie de son côté, l’adjoint de Stéphane Moulin explique dans le Courrier de l’Ouest. Que les deux hommes ont gardé contact et pourront s’affronter pour la première fois, sur la pelouse de Raymond Kopa ce soir.

 

CÔTÉ CHIFFRES

1 résultat nul, 10 victoires parisiennes, Angers fait grise mine quand il croise Paris sur son chemin. Le talent offensif du PSG a toujours primé, pourtant contre une défense convaincante, le bilan est de 2,9 buts par match pour Paris. A l’inverse, Angers parvient rarement à concrétiser ses occasions face au club de la capitale, avec seulement 5 réalisations. Enfin si le SCO est amené à encaisser plus de 3 buts à nouveau après la lourde défaite à Monaco. Il faut remonter à la saison 1980/1981 sous les ordres d’Elie Fruchart, avant de retrouver une pareille désillusion. Angers concède deux défaites consécutives (0-3 et 0-4) face au lillois et au bastiais avant d’être relégué.

 

Compositions probables :

Angers SCO en 4-2-3-1 : Bernardoni ; Doumbia, Thomas, I. Traoré (C.), Manceau ; Amadou, Coulibaly ; Pereira Lage, Fulgini, Capelle ; Diony.

Paris en 4-3-3 : Navas ; Kurzawa, Kimpembe, Marquinhos (C.), Florenzi ; Gueye, Verratti, Paredes ; Neymar, Icardi, Di Maria.

 

Crédit photo en Une : REUTERS, Benoit Tessier

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire