XV de France

Angleterre – France : mission impossible pour les Bleus ?

Le XV de France se déplace ce dimanche à Twickenham pour y défier l’Angleterre en finale de l’Autumn Nations Cup. Avec un groupe extrêmement jeune, les Bleus sont condamnés à l’exploit face aux finalistes de la dernière Coupe du Monde.

C’est un XV de France expérimental qui débarque cet après-midi en territoire anglais pour une mission des plus périlleuses. Dans le cadre de l’accord entre la FFR et la LNR, Fabien Galthié doit en effet se débrouiller sans ses titulaires habituels pour tenter de remporter la première édition de l’Autumn Nations Cup. Les Bleus se présentent ainsi à Twickenham avec une composition audacieuse, mêlant jeunesse et inexpérience. Onze des quinze titulaires tricolores ont moins de 25 ans, tandis que douze d’entre eux comptent moins de 5 sélections internationales. Mais si cette équipe de France a de quoi surprendre, elle ne manque pas certainement pas de talent, comme elle l’a prouvé samedi dernier contre l’Italie avec un large succès (36-5). La tâche s’annonce cependant beaucoup plus difficile, voire insurmontable, face au redoutable XV de la Rose.

Tolofua en troisième ligne, Couilloud capitaine

Le staff tricolore a opéré six changements par rapport à la victoire du week-end passé. Le talonneur rochelais Pierre Bourgarit et le pilier du Racing Hassane Kolingar font leur apparition en première ligne, alors que Selevasio Tolofua fêtera sa première sélection au poste de numéro 8. Le jeune Toulousain a été préféré en troisième ligne à Sekou Macalou. Baptiste Couilloud, le capitaine du jour, et Alivereti Raka remplacent respectivement Baptiste Serin et Teddy Thomas, qui ont tous les deux atteint leur quota de feuilles de match. Enfin, le très jeune Yoram Moefana formera la paire de centres en compagnie de Jonathan Danty. Homme du match contre l’Italie et joueur le plus expérimenté de cette jeune équipe, Brice Dulin aura fort à faire à l’arrière sous les nombreux ballons hauts qu’il lui faudra négocier.

L’artillerie anglaise au rendez-vous

En face, Eddie Jones n’a pas réservé le moindre cadeau à son adversaire du jour. Déterminés à effacer la défaite subie au Stade de France lors du Tournoi des Six Nations, les Anglais abordent cette finale avec leur armada habituelle. Maro Itoje, Jonny May, Elliot Daly et Billy Vunipola sont alignés, tandis que les artificiers Ben Youngs, George Ford et Owen Farrell seront bien présents pour arroser généreusement les Français de leur traditionnel jeu au pied. En pleine confiance, le XV de la Rose reste sur sept succès consécutifs en 2020 et n’a plus perdu depuis ce fameux revers en février face aux camarades de Charles Ollivon.

Alors, le XV de France peut-il nourrir le moindre espoir contre une équipe pratiquement identique à celle qui avait éliminé les All Blacks en demi-finale de la dernière Coupe du Monde ? Ses chances semblent en tout cas bien minces. Si les qualités et le potentiel de ces Bleus sont indiscutables, ces derniers ne comptent que deux semaines de vie commune, là où les Anglais se connaissent depuis des années et sont rompus aux joutes internationales. Une victoire française relèverait donc d’un authentique exploit. Les Tricolores devront avant tout se faire plaisir et se lâcher, comme ils avaient su le faire en deuxième mi-temps contre l’Italie après un premier acte poussif.

Le chiffre : 11,4

Au total, le quinze de départ aligné par Fabien Galthié cumule 68 sélections internationales. C’est environ 11,4 fois moins que l’équipe d’Angleterre, qui comptabilise de son côté… 772 capes.

Les compos

Ils l’ont dit

> Fabien Galthié : « Ce qui est marquant avec notre équipe, c’est son peu d’expérience commune. On a donc cherché à accélérer tout ça, à utiliser chaque instant pour l’exploiter au mieux. Je vous assure qu’on sera prêt. »

> Eddie Jones : « Nous savons que les Français sont capables de grandes choses. Ils ont une grande profondeur dans leur Top 14. On ne peut jamais sous-estimer une équipe française. »

 

Rendez-vous à partir de 14h45 pour suivre la rencontre en direct sur France 2 !

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire