Ligue des Champions : Le Real Madrid s’en sort !

C’est une opposition très attendue qui se tenait ce soir à la Johan Cruyff Arena. L’Ajax Amsterdam, quadruple vainqueur de la Ligue des Champions, recevait le Real Madrid, triple tenant du titre, pour son retour en phases finales de la plus belle des compétitions européennes. Le résumé de la rencontre, c’est tout de suite !

 

Une intensité folle

Le début de match est en faveur des locaux. Les joueurs hollandais exercent une pressing de tous les instants qui déstabilise les Madrilènes et leur permet de récupérer le ballon assez haut. Sous l’impulsion notamment de Tadic, intenable cette saison, les joueurs de l’Ajax se procurent les meilleures occasions de cette première période. Une première frappe trop croisée de Mazraoui dans les dix premières minutes ne sera que la première grosse alerte sur la cage de Courtois. A la 25ème minute, Tadic touche le montant du gardien belge, avant que Tagliafico ne trouve l’ouverture dix minutes plus tard. Un but qui sera refusé après assistance vidéo.

L’intensité est folle. Les coéquipiers de Ziyech mettent énormément d’envie, et mettent à mal des madrilènes pour qui l’absence de Varane se fait sentir, et pour qui la bataille du milieu est pour le moment perdue. Les joueurs de Santiago Solari frôlent la correctionnel. Seuls Vinicius Jr. et Sergio Ramos semblent tenir à flot le bateau Merengue. Le score nul et vierge à la mi-temps est un moindre mal (0-0).


Le Real a fini par surgir

Au retour des vestiaires, l’intensité est toujours la même. Le match s’emballe quelques peu, et on va d’un but à l’autre en ce début de seconde période. Si l’Ajax met toujours autant d’impact, le Real de son côté est mieux, et ce sont ses hommes forts qui mènent la révolte. C’est même les coéquipiers de Ramos qui se procurent la première grosse occasion, avec une frappe de Benzema sur un service de Modric (50e).

Les Amstellodamois se projettent vite vers l’avant, mais c’est bien les champions d’Europe en titre qui vont frapper les premiers. Forts de cette efficacité qui leur a permis d’être si performants ces dernières saisons, les Madrilènes vont trouver la lumière grâce à leur duo offensif providentiel. Sur une longue transversale, Vinicius Jr. prend l’intervalle, rentre à l’intérieur, et décale Karim Benzema, qui n’a plus qu’à ajuster Onana. Le Français ne se fait pas prier pour inscrire son 60e but en Ligue des Champions, et libère la Maison Blanche (0-1).

On pense alors que la tendance va s’inverser. Les Merengue contrôlent d’avantage au milieu et mettent plus d’engagement dans leurs interventions face à des Néerlandais qui ont pris un coup derrière la tête. Mais contre toute attente, c’est bien Tadic et les siens qui vont recoller au score, par Hakim Ziyech (76e). Les joueurs du Real ont de nouveau laissé trop d’espaces et peuvent s’en vouloir d’encaisser ce but, eux qui pensaient avoir fait le plus dur.

Alors que le coach madrilène procède à un turn-over de sa ligne d’attaque, avec les rentrées de Vazquez, Asensio et Mariano à l’entame des dix dernières minutes, celui-ci va s’en voir récompenser à cinq minutes du terme, avec le but salvateur de Marco Asensio (qui profite d’un super centre de Carvajal pour donner la victoire au Real) ! C’est très cruel pour les joueurs de l’Ajax, énormes ce soir… La culture de la gagne Madrilène a refait surface. Le score ne bougera plus (1-2). C’est le Real Madrid qui prend une option sur la qualification pour les quarts de finale.

 

Les notes de la rencontre

Ajax Amsterdam : Onana (5) – Mazroui (5,5), De Ligt (5), Blind (6), Tagliafico (5) – De Jong (5), Schöne (5) – Neres (7), Van de Beek (6,5), Ziyech (7) – Tadic (6) [Dolberg (non noté)].

Real Madrid : Courtois (7) – Carjaval (7), Nacho (4,5), S. Ramos (8), Reguilon (5) – Modric (6), Casemiro (6), Kroos (5) – Bale (5,5), Benzema (6,5), Vinicius Jr (8) [Vazquez (4,5), Asensio (7), Mariano (non noté)].

 

Dans une rencontre marquée par la fougue des jeunes joueurs de l’Ajax et une intensité de tout les instants, les Madrilènes s’en tirent très bien en ramenant une victoire d’Amsterdam. A confirmer lors du match retour, le 5 mars prochain au stade Santiago Bernabeu. (Source de l’image en Une : Ouest-France)

 

Gregoire ALLAIN (@GregoireAln)

A propos de l'auteur

Surnommé l'électron libre. Fan de Rafa, et heureusement car ce n'est ni l'OL ni le Stade Français qui satisfont mon capital victoires chaque week-ends. Bon sinon, je réussis quand même à être objectif dans mes articles, sauf quand il s'agit d'écrire sur pourquoi le PSG peut-il un jour gagner la Ligue des Champions.

Poster un commentaire

Praesent vel, venenatis, Phasellus Sed Donec dapibus venenatis elementum felis felis