Arsenal-Rennes : Les Rennais veulent marquer leur propre histoire

Le Stade Rennais se déplace à l’Emirates Stadium ce soir (21h, RMC Story et RMC Sport 1) pour affronter Arsenal dans le cadre du 8ème de finale retour de l’Europa League. Après leur victoire au match aller au Roazhon Park (3-1), les hommes de Julien Stéphan vont se frotter à des Gunners avides de revanche. 



 

Tout. Vraiment tout. Déjà sur un petit nuage après sa victoire à Séville face au Bétis des anciens Parisiens Giovanni Lo Celso et Jésé (1-3) au tour précédent, ils doivent tout donner pour espérer atteindre le septième ciel et se hisser aux les quarts de finale de la Ligue Europa. Le SRFC est aussi le seul représentant français en compétitions européennes après les éliminations du PSG face à Manchester United la semaine dernière et de l’Olympique Lyonnais à Barcelone hier (5-1 aux scores cumulés). On repose donc sur les coéquipiers d’Hatem Ben Arfa pour l’indice UEFA de la France,  cinquième derrière l’Allemagne et juste devant la Russie.

 

Un Arsenal ravitaillé

Résultat de recherche d'images pour "lacazette"

Les soldats d’Unai Emery ont été surpris par les offensives bretonnes, même si Alex Iwobi avait ouvert le feu très tôt dans le duel (4e). L’expulsion de leur hoplite Sokratis (41e) est sanctionné sur-le-champ par Benjamin Bourigeaud (42e), Sarr (88e) et une auto-mutilation de Nacho Monreal peu après l’heure de jeu. Les Gunners n’ont donc plus le droit à l’erreur.

Pourtant, le club londonien avait été favorisé par l’inversion des rencontres. En effet, jeudi dernier, Arsenal devait recevoir le Stade Rennais pour le match aller, mais Chelsea recevait également le Dynamo Kiev. Une situation impossible pour l’UEFA :

“Si plusieurs clubs de la même ville ou situés dans un rayon de 50 km participent à une compétition interclubs de l’UEFA et/ou jouent dans le même stade, et si ces clubs et leur association ont fait savoir explicitement, lors de l’inscription, qu’ils ne peuvent jouer leurs matches ni le même jour, ni à deux dates consécutives, l’Administration de l’UEFA est habilitée à modifier ou à confirmer les dates et heures des coups d’envoi conformément aux principes fixés par la Commission des compétitions interclubs”

Autre bonne nouvelle, elle concerne Alexandre Lacazette. L’ancien attaquant de l’Olympique Lyonnais, non retenu par Didier Deschamps pour les prochaines échéances de l’Equipe de France, a vu sa sanction réduite par l’UEFA. L’instance européenne lui avait infligé 3 matchs de suspension après son carton rouge reçu durant la défaite londonienne à l’extérieur face aux Biélorusses du Bate Borisov (1-0) le 14 février dernier. Finalement, sa suspension a été remise à seulement 2 matchs et pourra donc jouer le 8e de finale retour. Il a d’ailleurs participé à la victoire d’Arsenal à domicile face à Manchester United (2-0) le week-end dernier.

Niveau effectif, malgré le retour de Lacazette, l’Espagnol Unai Emery devra faire avec une défense remaniée, à cause des absences d’Hector Bellerin et Rob Holding, blessés au genou, et de Sokratis, suspendu au match aller. Danny Welbeck est lui aussi indisponible depuis novembre dernier, victime d’une blessure à la cheville. Enfin, l’incertitude plane autour de l’Arménien Henrikh Mkhitaryan, touché au dos.

 


Un Stade Rennais rêveur

Résultat de recherche d'images pour "rennes arsenal"

Les supporters rennais peuvent y croire, et ils ont raison : leur club est dans une forme olympique, avec 4 victoires et 1 match nul et seulement une défaite sur les 10 derniers matchs toutes compétitions confondues. Et ce, grâce à une attaque flamboyante, avec une moyenne de 2,1 buts sur ces 10 mêmes rencontres. De quoi conforter les ambitions des fans du club rouge et noir…

Certes, le Stade Rennais n’est pas favorisé par les deux inversions de rencontres subies face à Arsenal et le Bétis Séville. Cependant, les bretons ne se sont pas démontés pour aller chercher une victoire impressionnante en Espagne. Un des points forts de cette équipe : Hatem Ben Arfa. L’ex-Parisien a éclaboussé les derniers matchs de la Ligue Europa de son talent malgré des déchets techniques, en étant impliqué dans la construction de plusieurs buts de sa formation. Sa prestation face à son ancien entraîneur Emery était une sorte de revanche sur sa mise à l’écart une saison auparavant.

Stéphan fils s’envole à Londres avec un effectif presque complet en dépit des blessures de Jordan Siebatcheu (blessure à la cuisse) et Abdoulaye Diallo, lui aussi touché à la cuisse.



A propos de l'auteur

Passionné du MHSC et du FC Barcelone, mon joueur préféré n'est pas Laurent Blanc, j'aime pas trop les 3-5-2, contrairement à Laurent Blanc...

Poster un commentaire

porta. consequat. felis diam Lorem nunc elit. adipiscing luctus quis, elementum risus.