Football

ASSE : l’homme en forme Irvin Cardona confiant pour la fin de saison

Candidate très sérieuse à la montée en Ligue 1, l'ASSE est en lice pour terminer dans les trois premières places de Ligue 2. En revanche, seules les deux premières offrent un accès direct à l'élite. Le troisième devra donc passer par les barrages infernaux. Mais à Saint-Étienne, il est hors de question de penser négativement. La preuve en est avec les déclarations dans L'Équipe de l'homme en forme du moment Irvin Cardona.

À quatre journées de la fin, les Verts occupent la troisième place du classement (60 points) à seulement quatre longueurs du leader auxerrois. Les hommes d'Olivier Dall'Oglio affrontent aujourd'hui un Stade Malherbe de Caen (7e) toujours en lice pour jouer les barrages. À ce stade de l'année, une défaite aurait de quoi anéantir les derniers rêves de montée. Pour les Stéphanois, l'enjeu est grand également. Pour le moment sur la troisième marche du podium, ils devront passer par ce barrage s'ils en restent là. Autant dire que l'objectif de finir dans les deux premiers est bien fixé dans un coin de leur tête. Mais surtout, à l'image du scénario contre Bordeaux (2-1), ils pourront compter sur le soutien infaillible de Geoffroy-Guichard.

Menés 1-0 et réduits à dix contre onze, les Verts ont réussi à inverser la tendance dans le temps additionnel au terme d'une rencontre rocambolesque. Irvin Cardona a d'abord égalisé à la 91e minute de jeu avant d'offrir la victoire aux siens d'un enchaînement plein de sang-froid. Dans la surface au milieu d'une poignée de Bordelais, l'attaquant français a décidé de lober tout le monde pour décrocher trois points au combien important dans la course à la Ligue 1.

ASSE : Irvin Cardona a le titre en ligne de mire

L'ancien Brestois, aujourd'hui prêté par Augsbourg (sans option d'achat), a retrouvé le sourire avec l'ASSE. À la peine dans le championnat allemand, il est de nouveau le joueur instinctif capable de débloquer des situations pour son équipe. Avec huit buts et deux passes décisives, il illustre à la perfection le retour aux affaires de Saint-Étienne en Ligue 2. La série noire de l'équipe entre novembre et janvier (cinq défaites consécutives) avait contraint les dirigeants à changer d'entraîneur. Arrivé lors du premier mercato hivernal d'Olivier Dall'Oglio sur le banc stéphanois, Irvin Cardona est en train de donner raison à ses dirigeants. Ce matin dans L'Équipe, l'ancien international français U20 a d'ailleurs livré ses ambitions pour la fin de saison.

Pour lui, ne pas monter en Ligue 1 n'est pas au programme. “Ce serait une énorme déception. Quand je suis arrivé, l’objectif était de terminer dans les cinq premiers. Il a été atteint assez rapidement. Aujourd’hui, on ne se cache plus. On joue la deuxième place. C’est la plus accessible, a-t-il confié objectivement avant de se mettre à rêver plus haut. Mais pourquoi ne pas viser la première ? Si c’est compliqué, on ne s’empêche pas de rêver. C’est important d’avoir de l’ambition. Si on peut finir champions, personne ne crachera dessus. On n’a peur de personne.” Premier élément de réponse samedi à 15 h au stade Geoffroy-Guichard.

Actuellement en Master à l'ESJ Lille, je m'avère être un adepte du groundhopping à la recherche de grosses ambiances qui ambitionne de parcourir le globe à travers ses stades de foot. Côté maillot, je fus biberonné au chardon nancéien et au coaching de Pablo Correa. J'ai aussi grandi avec le calme d'Arsène Wenger et les tacles de Laurent Koscielny sur Canal. Mais parce qu'il n'y a pas que le football dans la vie, je vibre tout autant à encourager Thibaut Pinot dans son virage, Julia Simon devant L'Equipe, mais aussi Arthur Fils sur Eurosport.

Dernières publications

En haut