Ligue 2

ASSE : un ex-international français menace de faire couler les Verts

Battu lors des deux premières journées de Ligue 2, Saint-Etienne reste sur huit matches consécutifs sans la moindre défaite, quatre sans encaisser de but. Le tout avant de rendre visite au leader, Laval. En parallèle, l'ASSE va mener une autre bataille, aux prud'hommes, une ancienne légende du club réclamant 7 millions d'euros aux Verts. Une somme dont le montant fait froid dans le dos, et qui serait synonyme d'énorme coup dur pour la formation du Forez, bien décidée à retrouver la Ligue 1 au plus vite. 

L'ASSE en plein boom avant d'aller défier le leader

Après deux défaites au bout de deux journées de Ligue 2, on voyait mal Saint-Etienne jouer les premiers rôles cette saison. Et puis, petit à petit, les hommes de Laurent Batlles ont su élever leur niveau de jeu. Ils ont péniblement battu Quevilly/Rouen, avant d'être accrochés successivement par Annecy et Valenciennes. Finalement, les Verts ont trouvé leur salut loin du Chaudron, en gagnant à Caen, Concarneau puis Troyes pour retrouver des couleurs. Avant d'enchaîner à la maison devant Dunkerque. Le nul concédé face à l'AC Ajaccio avant la trêve internationale avait presque un goût de grosse déception tant la dynamique était positive.

Crédit photo : Iconsport

Crédit photo : Iconsport

Dans moins de deux semaines maintenant, l'ASSE va aller se mesurer au surprenant leader de Ligue 2, Laval, au stade Francis-Le Basser. Un sérieux test pour Saint-Etienne, tant les Tango ne laissent que des miettes à leurs adversaires depuis le début de saison (8 victoires en 10 matches, 5 buts encaissés). Dans la foulée, il y aura deux matches de suite au Chaudron, contre Angers et le Paris FC. Autant d'adversaires qui voudront faire tomber les Verts. Autant d'opportunités pour Florian Tardieu et ses coéquipiers de combler le retard de trois points sur le dauphin auxerrois. Mais chaque chose en son temps. Surtout qu'en parallèle, le club basé dans la Loire doit faire face à un pépin de taille, à savoir une affaire de licenciement qui pourrait coûter très cher.

Saint-Etienne condamné à verser 7 millions d'euros aux prud'hommes ?

Nous sommes en décembre 2020. À six mois de la fin de son contrat, Stéphane Ruffier, recordman du nombre de matches de Ligue 1 passés dans les buts de Saint-Etienne (383), est mis à la porte par les dirigeants stéphanois. Ces derniers, comme le rappellent à juste titre nos confrères de L'Équipe, avaient décidé de passer à la vitesse supérieure après plusieurs sanctions disciplinaires pour diverses motifs, comme des retards à l'entraînement, un départ du club sans autorisation ou encore le non-port du masque pendant le Covid. En janvier 2021, l'ASSE a confirmé cette mise à l'écart par un licenciement pour faute grave. Sauf que, près de trois ans plus tard, Ruffier a décidé de contester ce licenciement.

Concrètement, l'ancien gardien de but aux 3 sélections en équipe de France a choisi de plaider le “harcèlement moral” et espère récupérer plus de 7 millions d'euros devant le Conseil des prud'hommes de Saint-Etienne. Du côté de la défense, on semble serein, arguant que même “si la faute grave n'était pas reconnue comme fondement au licenciement, Ruffier ne devrait pouvoir prétendre qu'au versement des six derniers mois de son salaire de base, soit 540 000 euros“. Dans le cas contraire, il s'agirait d'un énorme coup dur pour l'ASSE, ces 7 millions d'euros représentant près du quart du budget annuel du club. Le Conseil des prud'hommes devrait rendre son verdict le 15 janvier prochain. D'ici là, nul doute que les supporters stéphanois vont retenir leur souffle.

Nordiste pure souche, amoureux du sport avec un grand S. Pas croyant, mais pratiquant (badminton, tennis, course à pied, football...), capable de dévorer n'importe quelle épreuve de n'importe quelle discipline. L'union fait la force, la diversité sportive proposée par WeSport en est une, aussi !

Dernières publications

En haut