Espagne

Athletic Bilbao – FC Barcelone : passe de trois pour les Basques à San Mamés ?

L’Athletic Bilbao reçoit le FC Barcelone à San Mamés à 21 heures pour un match en retard de la 2e journée de LaLiga Santander. La rencontre avait été reportée en raison de la participation du Barça au Final 8 de la Ligue des Champions à Lisbonne en août dernier. 

Ce déplacement en terre basque a toujours été difficile pour les Blaugranas : avant l’affrontement de ce soir, les Catalans restent sur deux revers consécutifs à San Mamés. Celui de la saison passée est même mémorable pour les supporters rojiblancos : en effet, la victoire 1-0 avait été arrachée dans les dernières secondes du temps additionnel grâce à la reprise acrobatique de l’entrant Aritz Aduriz, l’une des figures emblématiques du club.

 

Bilbao : la première de Marcelino

Crédits : Athletic Bilbao

Le dimanche 3 janvier 2021 a été une journée plutôt chargée pour le club basque. Quelques heures après son succès sur la plus petite des marges à domicile face à Elche (1-0) les amenant à la 9e place de LaLiga, un communiqué officiel annonçait le limogeage de son entraîneur Gaizka Garitano, présent sur le banc depuis décembre 2018. Le technicien de 45 ans était déjà menacé depuis plusieurs semaines en raison d’une série de mauvais résultats (2 victoires seulement sur les 8 derniers matchs, dont une défaite face au rival basque de la Sociedad). Un timing et une décision surprenants pour celui qui avait relevé l’Athletic à son arrivée après le passage d’Eduardo Berrizo. Une huitième place lors de son premier exercice, il qualifie les siens en finale de la Copa del Rey édition 2019/2020. Finale qu’il ne pourra pas disputer car prévue le 4 avril 2021 face à la Real Sociedad.

Les médias espagnols n’ont pas attendu longtemps pour parler de la succession. Le club aurait contacté Ernesto Valverde pour un possible retour à Bilbao, mais l’ex-coach du Barça (2017-2020) ne souhaite pas revenir dans le monde du football pour le moment. C’est finalement Marcelino García Toral qui est choisi : l’ancien entraîneur de Valence (2017-2019), avec qui il avait remporté une Coupe du Roi en 2019, signe un contrat de deux ans sur le banc de l’équipe première.

L’entraîneur de 55 ans n’aura donc pas le droit à un tour de chauffe avec cette réception du Barça, en n’ayant que deux jours de préparation. La suite du calendrier est loin d’être clémente : déplacement au Wanda Metropolitano pour affronter l’Atlético, actuel leader avant de s’envoler à Malaga pour une demi-finale de Supercoupe d’Espagne face au Real Madrid. Ensuite : Getafe à domicile, encore le Barça au Camp Nou et réception de Valence. Marcelino a intérêt de bien rentrer dans sa saison pour ne pas prolonger la mauvaise série basque.

 

Barça : toujours aussi poussif

Crédits : Eurosport

L’irrégularité du FC Barcelone va être un facteur important dans l’issue de cette rencontre. Actuellement cinquièmes du championnat (28 points en 16 matchs), les hommes de Ronald Koeman peuvent délivrer de très bonnes prestations, comme celle face au modeste Valladolid (victoire 3-0) mais réussissent aussi à se mettre facilement en difficulté dans des matchs qui paraissent abordables : Eibar une semaine auparavant (match nul à domicile 1-1) ou encore le succès fragile pris à Huesca (1-0). Car oui, même les victoires catalanes semblent de moins en moins maîtrisées. S’il y a bien un critère qui manque aux Blaugranas depuis le début de la saison, c’est bien l’efficacité. Même en se procurant énormément d’occasions, l’armada offensive n’arrive pas à concrétiser, et ce à cause de l’absence d’un réel finisseur. Après le départ de Luis Suarez l’été dernier à l’Atlético et la blessure d’Ansu Fati début novembre 2020, le Barça manque d’un vrai numéro 9. Un manque qui n’est pas comblé ni par Antoine Griezmann, en méforme cette saison, ni par Martin Braithwaite. Certaines statistiques confirment cette baisse de régime : le FC Barcelone est l’équipe qui a manqué le plus de pénalties cette saison en Liga avec 3 ratés.

Défensivement, le chantier est aussi fébrile : Ronald Araujo et Oscar Mingueza sont souvent titularisés par Koeman depuis quelques semaines pour pallier l’absence sur blessure de Gerard Piqué et les mauvaises formes des Français Clément Lenglet et Samuel Umtiti. Si l’Uruguayen apporte plus de garanties défensives que Piqué, c’est à la relance que le jeune défenseur pêche encore, ce qui avait amené le but égalisateur d’Eibar. Une autre statistique où le Barça est devant : le nombre d’erreurs défensives amenant à un but (4), réalisées par 4 joueurs différents (Neto, Ter Stegen, Lenglet, Araujo). Les changements de dispositifs tactiques n’ont pas aidé dans l’installation d’une défense solide : d’une défense à 4 depuis le début de saison à un passage à trois défenseurs en décembre, le tacticien néerlandais n’a pas encore trouvé la bonne formule à mettre en place sur le long terme.

Le mois de janvier sera déterminant pour la suite de l’exercice barcelonais : potentiellement six matchs en un mois avec une Supercoupe à disputer dans une semaine, dans l’espoir de bien se préparer pour le huitième de finale aller de Ligue des Champions qui les opposera au Paris Saint-Germain le 16 février prochain.

Entre le premier test de Marcelino et une occasion de se relancer pour Koeman, cette rencontre reste importante dans le parcours de ces deux formations. En cas de victoire basque ce soir, le FC Barcelone pourrait même dire adieu au sacre en Liga cette saison…

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
elementum quis massa ut justo eget Curabitur venenatis, Donec Donec at