Augsburg : Une saison peu branchée

0
Ligue 1

Au sortir d’une saison assez terne, Augsburg devait profiter de son bon mercato pour se relancer en championnat. Malheureusement, le schéma s’est répété une nouvelle fois. Mais d’où vient le problème ?

L’effet rétro

Le mercato a été assez mouvementé en Bavière. En effet, la défense s’est retrouvé décimée (Martin Hinteregger, Jonathan Schmid, Marvin Friedrich, Konstantinos Stafylidis et Kevin Danso sont partis). Au vu de ce chantier, plusieurs renforts sont arrivés : Reece Oxford a été conservé pour 2M€, Felix Uduokhai a été prêté avec OA par Wolfsburg, Tin Jedvaj en prêt par Leverkusen, et Marek Suchy libre pour l’axe. Sur les côtés, Stephan Lichsteiner (libre) et Iago (Internacional Porto Alegre, 7M€) . Et enfin, dans ce secteur, Tomas Koubek pour garder les cages de Rennes pour 7,5M€. Egalement, le secteur offensif s’est renforcé : Ruben Vargas (Luzern, 3M€), Florian Niederlechner (Freiburg, 2,5M€) et Noah Bazee (Hannover, 2M€). Beaucoup d’arrivées pour remodeler l’effectif.

Pour autant, la mayonnaise a du mal à prendre. La saison démarre avec une raclée subie contre Dortmund. Le club encaisse beaucoup de buts, et souvent trop. C’est comme cela que les trois premiers mois de compétition verront un gros problème de stabilité défensive et seulement une victoire en dix rencontres. Alors barragiste, Augsburg va trouver la recette de la réussite. Durant les mois de novembre et décembre, le club va enchaîner six victoires sans défaites, dont cinq victoires et se redonner de l’air.

Cependant, la bonne série laissera le club couler durant le reste du championnat. A partir du début de la phase retour jusqu’à l’arrêt du championnat, les RotWeissen lâchent prise et enchainent une période de neuf rencontres comprenant une victoire, un nul et sept défaites. Retour dans le bas de tableau et une piètre quinzième place. Le retour des fragilités dans le jeu offensif et la mauvaise rotation avec le secteur offensif ont fait que beaucoup de matchs ont été peu entreprenants en attaque.

Un maintien a acquérir en cas de reprise de la Bundesliga

Comme annoncé ces derniers jours, la fédération allemande souhaite reprendre les chemins de la compétition. De ce fait, le FCA n’est pas à l’abri. Malgré les sept points d’avance sur la place de barragiste, il faudra trouver les ressources pour se remettre sur pied à la reprise et arrêter cette série désastreuse.

Les tops/flops

Top : Florian Niderlechner

Arrivé cet été en Bavière, le nouvel attaquant de l’effectif Souabe a su s’exprimer de la meilleur des manières. A la fois buteur et passeur, il a été capable de trouver la technique pour pouvoir sortir Augsburg du pétrin. Il s’est surtout fait remarquer cette saison lors de la victoire du FCA à Hoffenheim le 13 décembre dernier. Avec ses quatre passes décisives, il aura été le consécrateur de tous les buts ce soir pour une victoire 4-2. Au total, onze buts et huit passes décisives, chapeau l’artiste.

Flop : Reece Oxford

Après une demi-saison plutôt encourageante, Augsburg a décidé de mettre le chèque sur la table pour faire de Reece Oxford un taulier de leur défense. Malheureusement, tout ne s’est pas passé comme prévu. Fébrile, incapable de réussir ses passes, il est placardé depuis fin 2019. Il y a quelques mois, la presse allemande avait même parlé d’un prêt en troisième division pour lui apprendre la rigueur. Une mauvaise passe pour l’international Espoirs anglais, qui doit vite se remettre sur le droit chemin pour revenir dans l’effectif pro.

Consolider la défense et conserver sa cellule offensive

Lorsque elle est en forme, l’attaque du FCA est capable de devenir l’une des plus dangereuses de la ligue. Le plus dur sera de pouvoir conserver le vivier de joueurs qui la contient. Le plus gros chantier sera en défense, qui est encore un domaine un peu sacagé par les départs de cet été. Ce sera l’occasion de renouveler une nouvelle fois cet endroit. Attention aux dépenses abusives cet été, au vu du peu de temps de jeu des recrues dans leur globalité cette année.

C’est tout pour aujourd’hui. Demain, direction la capitale pour parler du futur club de Lucas Tousart : le Herta Berlin

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here