Coupe de France

Aurélien Paret-Peintre remporte le Grand Prix La Marseillaise

Sprint Grand Prix La Marseillaise

En fin d’après-midi, Aurélien Paret-Peintre (AG2R Citroën) a remporté le Grand Prix La Marseillaise, au sprint devant Thomas Boudat et Bryan Coquard.

Sous le soleil d’un 31 janvier, c’était la rentrée des classes sur les routes françaises. Elle a été attendue par les passionnés de bicyclettes, encore plus en 2021, avec l’annulation de nombreuses courses. Le peloton avait rendez-vous à Marseille, pour le quarante-deuxième Grand Prix (UCI Europe Tour) qui ouvre la saison internationale, et la Coupe de France professionnelle.

Hier encore, la cité phocéenne était dans la tourmente des supporters de l’OM ; mais rien n’a empêché l’arrivée sur le Boulevard Michelet, devant le Stade Vélodrome, cet après-midi. Du côté du parcours, il est toujours aussi casse-pattes. L’organisation a sorti son grand jeu habituel, avec toutes les difficultés des environs marseillais, dont deux cols dans les trente derniers kilomètres. Qu’à cela ne tienne, ce ne sont pas les côtes sudistes qui ont fait peur aux coureurs. Au contraire, les erreurs d’itinéraires ont sûrement été les plus inattendues.

Profil GP

Le profil exigeant du Grand Prix La Marseillaise (ProCycling Stats)

L’équipe AG2R Citroën abonnée à la victoire

C’est bien connu, la première course de la saison est toujours remplie de surprises. Pourtant, ces quatre dernières années, l’équipe AG2R Citroën a remporté trois éditions (2018, 2020 et 2021). Aujourd’hui, c’est à Aurélien Paret-Peintre qu’est revenu l’honneur de lever les bras. Après un sprint très serré, le Haut-Savoyard de 24 ans s’est imposé devant Thomas Boudat (2e) et Bryan Coquard (3e).

Après une fin de course dans le groupe des favoris – dont un certain Matteo Trentin -, Paret-Peintre s’est offert sa première victoire chez les professionnels. Il succède à son coéquipier Benoît Cosnefroy, vainqueur l’an dernier. Même si la légende voudrait que le vainqueur du GP n’arrive pas à gagner d’autres courses au cours de la saison, il n’y a pas de quoi se préoccuper. En 2020, Benoît Cosnefroy avait gagné le classement général de l’Etoile de Bessèges quelques jours après, et une deuxième place à la Flèche wallonne. Aurélien Paret-Peintre (16e au classement général du Giro 2020) sera donc surveillé pendant la saison à venir, en espérant que les courses soient maintenues.

 

Photographie en une : Fred Machabert pour AG2R Citroën

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire