Biathlon : Oeberg remporte la mass start, Wierer le gros globe !

Clap de fin pour cette saison de biathlon 2018-2019. Pour cette dernière journée de courses, les femmes ont ouvert le bal, à Oslo, devant une foule qui s’est déplacée en masse. Des enjeux pour Anastasia Kuzmina, Dorothea Wierer ou encore Lisa Vittozzi dans la course au Gros Globe. 

En masse pour la mass-start

Dans le premier tour, les Françaises Célia Aymonier et Julia Simon se placent rapidement dans une position idéale avant le premier pas de tir, non loin des favorites. Ces régulières confirment sur le pas de tir à l’image de Wierer, Oeberg, Fialkova et Olsbu Roeiseland. Un festival de 5/5 pour pour les 15 premières ressorties du pas de tir. Du côté français, Anaïs Bescond fait le plein, Julia Simon une erreur tandis que Célia Aymonier écope de deux tours de pénalité. Mauvaise nouvelle en revanche pour Justine Braisaz qui chute avant le pas de tir et abandonne la course, blessée au bras.

En sortie de deuxième pas de tir, Oeberg, Fialkova et Eckhoff assurent et reprennent le lead. Wierer réalise trois fautes et se complique la tâche pour accéder au gros “Globe de Cristal”. Reléguée derrière le top 20, l’italienne peine à gérer la pression de l’événement. Même scénario pour sa compatriote Lisa Vittozzi qui ferme la marche en 29ème position. Julia Simon et Célia Aymonier concèdent deux fautes tandis qu’Anaïs Bescond n’engrange qu’une erreur.

Chamboule-tout

Autant de rebondissements sur la piste que sur le pas de tir pour les biathlètes. Un chamboulement chez les favorites et un suspense jusqu’à la ligne d’arrivée. Finalement, c’est la suédoise Hanna Oeberg qui réalise une course maîtrisée (2 fautes) et qui lui permet d’empocher le petit globe sur cette dernière mass-start. La Norvégienne, Tiril Eckhoff (3 fautes) exécute une remontée grandiose dans le dernier tour et finit en deuxième position, à quelques centimètres de la suédoise. Sans nul doute, Clare Egan est celle que nous n’attendions pas sur le podium du jour et pourtant elle décroche une médaille de bronze avec seulement deux fautes au tir.

 

Rendez-vous manqué pour la française Julia Simon qui, sans sa dernière faute au tir, aurait certainement pu ressortir en 4ème position du dernier pas de tir et adjuger son talent de skieuse avant la ligne d’arrivée pour priver Clare Egan de cette troisième place. Mais comme dirait l’autre “avec des si, on referait le monde”. Aujourd’hui, l’originaire des Saisies se contentera d’une 7ème place et 4 fautes au tir. Anaïs Bescond termine 17ème et Célia Aymonier 22ème.

Gros “Globe de cristal” italien

Alors qu’on était habitué à des performances régulières de la part de l’italienne Dorothea Wierer, tout au long de cette saison, aujourd’hui, la biathlète de 28 ans a tremblé. Tourmentée, Wierer ne semble pas sereine et lâche des balles à des moments inattendus. Malgré tous les paramètres pour remporter le gros Globe du classement général, elle termine cette mass-start en 12ème position avec 5 fautes au tir et parvient à repartir reine de cette saison. Elle cumule le maximum de points sur la saison, juste devant sa compatriote Lisa Vittozzi.

La lutte pour le gros Globe de cristal fut à son paroxysme aujourd’hui durant cette mass-start féminine. Une finalité italienne cette année, après le sacre de Makarainen l’an dernier. A souligner également, la retraite annoncée d’Anastasia Kuzmina que l’on voyait pour la dernière fois en coupe du monde. 

Source photo : rainews.it

 

A propos de l'auteur

Passionnée de sport en général avec une préférence pour le tennis et le biathlon ! On dit qu'en Bretagne il ne pleut que sur les cons... ça tombe bien, je ne vis que des journées ensoleillées.

Poster un commentaire

non tempus velit, Aenean libero libero venenatis neque. nunc commodo