Biathlon

Biathlon – Sprint F : Tiril Echkoff en taille patron

Deuxième épreuve de la semaine après le sprint homme d’hier, le sprint femme a livré bien du suspens. Malgré les bonnes performances françaises, à la fin c’est toujours la Norvège qui gagne…

Si près du but…

Cela faisait plus d’un an et demi que Justine Braisaz-Bouchet n’était pas montée sur un podium en coupe du monde, soit 27 courses. Une disette qui semblait enfin terminée, après un magnifique 10/10, le premier de sa saison. C’était sans compter sur Eckhoff, Wierer et Hauser. Justine échoue au pied du podium, mais sera présente pour  la cérémonie des fleurs, tout comme sa compatriote Anais Chevalier-Bouchet (5ème). Anaïs Bescond, s’offre quant à elle un 9/10, lui permettant d’obtenir la 14eme place.  Des bonnes performances qui contrastent avec celles de Julia Simon (59ème) et Chloé Chevalier (65ème).

Grosse déception pour Julia Simon. Impeccable la semaine dernière avec notamment la première place lors de l’individuel relais mixte et sa quatrième place au sprint, elle tire aujourd’hui à 5/10. La faute à un tir couché catastrophique, couronnée de quatre fautes. À noter également que ce sprint est orphelin de sa poursuite. Mention spéciale pour Caroline Colombo qui signe une 26ème place.

 

Tiril Eckhoff se rapproche

Malgré une faute sur le tir debout, la biathlète norvégienne s’impose en patronne sur ce sprint sec. Deuxième du classement général avant la course à 40 points de sa compatriote Roeiseland, la vainqueur du jour va se rapprocher dangereusement, étant donné la contre-performance de Roeiseland, avec un 8/10, et une huitième place. Un mano a mano qui promet d’être intéressant à suivre lors de la mass-start de dimanche. Le podium quant à lui est complété par l’italienne, Dorothea Wierer (10/10 au tir), Lisa Hausser prend la troisième place avec un beau 10/10 également. Les écarts à l’arrivée sont faibles, mais ne tourne pas à l’avantage des françaises. Seul cinq secondes d’écart entre Hauser et Justine Braisaz-Bouchet.

Comme le dit si bien Anaïs Chevalier-Bouchet au micro de l’Equipe : “La cérémonie des fleurs c’est bien, mais quand même le podium c’est mieux”, dénote la  motivation des tricolores à un mois des mondiaux. Peut-être un podium à espérer de leur part dimanche sur la mass-start ?

Crédit photo : AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire
lectus Praesent in venenatis, nec justo massa