Basketball

Boston remporte un match dingue face aux Warriors !

Une nouvelle fois privés d’Evan Fournier, les Celtics se sont frottés à des Warriors d’un Stephen Curry toujours plus chaud.

Intensité maximale

Les hommes de Steve Kerr sont venus avec des intentions très claires au TD Garden. Sur une série de cinq victoires en six matchs, Stephen Curry qui reste sur 9 matchs consécutifs à plus de 30 points et ses coéquipiers ont décidé de mettre une grande intensité d’entrée de match, ce qui les pousse à commettre des fautes. Rapidement, le triple champion NBA et MVP unanime se retrouve à deux fautes. Steve Kerr décide de le garder sur le terrain, à raison, les Warriors passent un 12-0 aux C’s en milieu de premier quart temps.

Certainement pas prêts à un tel combat, les Celtics ont eu beaucoup de mal à tenir le rythme dans cette première mi-temps, beaucoup de pertes de balles, de shoots rapides et forcés et surtout une défense à l’agonie. Boston ne trouve pas la solution face à jeu et un collectif des Warriors plus huilé que jamais, une circulation de balle qu’on n’avait pas vue depuis bien longtemps pour l’équipe de la baie de San Francisco. Jayson Tatum est le seul qui surnage dans la première période, épaulé par intermittence par Payton Pritchard au shoot. Face à eux, Steph Curry avait encore sorti le mode MVP compilant les actions de grande classe, au shoot ou à la passe. Un bon run de fin de mi-temps permet toutefois aux hommes de Brad Stevens de revenir à 66-60 à la pause. Un petit miracle, merci Tatum.

Boston non sans répondre

Voilà pourquoi Boston est un prétendant à l’Est, ils peuvent revenir dans une rencontre à n’importe quel moment. Après une grosse première mi-temps de Jayson Tatum, c’est Kemba Walker qui prend les rênes de la rencontre en début de deuxième mi-temps pour donner l’avantage aux siens à 71-68, la première fois après un court avantage 10-9 en tout début de rencontre. Tout s’inverse dans ce match, le jeu est moins débridé, les Warriors ne peuvent pas accélérer comme ils le souhaitent et commettent beaucoup plus d’erreurs, les Celtics eux, ont élevé leur niveau de jeu en attaque que ce soit par Tatum ou par Walker avec de gros pourcentages de réussite. Tout cela, un homme n’en a rien à faire, c’est Stephen Curry. En mission, il continue de distribuer des bombes depuis tout le parking du TD Garden et au-delà. Pritchard, Ojeleye et même le très bon défenseur qu’est Marcus Smart ne peuvent que constater les dégâts.

Double alerte coup sur coup pour les Warriors en milieu de quatrième quart temps. Stephen Curry tout d’abord se tord la cheville sur une action anodine. Quelques instants après, en voulant sauver une sortie de balle, Juan Toscano-Anderson est passé par-dessus les tables de marque, se retrouvant totalement KO après le choc. Si Curry est revenu sur le parquet, Toscano lui est rentré aux vestiaires. Même amoindri, Curry continue le festival, un nouveau match à 40 points ou plus, son septième cette saison en repoussant les limites du shoot à trois points avec une nouvelle fois un match à plus de 10 tirs primés réussis. Pour avoir un grand match, il faut être deux, et Jayson Tatum aussi se met à sa hauteur avec lui aussi un match à plus de 40 points. Ce sont bien les Celtics qui seront les plus clutch ce soir. Victoire incroyable de Boston, contesté, mais pas renversé. Une défaite qui dans le même temps fait mal aux Warriors qui voient les Grizzlies et les Spurs s’imposer cette nuit.

Les statistiques de la rencontre

 

Les réactions d’après-match

“J’ai demandé à Juan Toscano-Anderson s’il allait bien, il m’a dit que ça allait plusieurs fois, mais il a quelques contusions, il a été pris en charge par le médecin des Celtics” annonce Steve Kerr à propos de l’incident ayant concerné son joueur.

Steve Kerr ajoute également qu’il est heureux d’avoir vu un tel match de la part de ses joueurs: “On est encore jeunes, on va apprendre de cette défaite mais j’ai aimé ce que j’ai vu. Ce match nous rappelle que tous les détails comptent, on a forcé quelques tirs difficiles en fin de match. Ils ont pris 14 tirs de plus que nous, cela explique aussi pourquoi ils nous ont battus”.

Kent Bazemore explique que le quatrième quart temps a été très dur émotionnellement entre Steph Curry qui s’est tordu la cheville et l’incident avec Juan Toscano. “On est de mieux en mieux avec notre deuxième unité, Jordan Poole notamment apporte un vrai plus avec Juan”.

Kemba Walker sur son shoot clutch : “ce n’était pas prévu, mais il restait peu de temps sur la possession, je me suis dit que c’était à moi de faire gagner la rencontre et j’ai mis ce shoot”.

Andrew Wiggins : “C’est bien d’expérimenter ce genre de match, avec le retour du public et une telle intensité, si jamais on doit jouer le play-in, ce sera déjà un bon apprentissage pour nos jeunes”. Propos approuvé quelques instants plus tard dans la conférence par Draymond Green.

Stephen Curry a été interrogé sur sa blessure, il ne sait pas s’il sera capable de jouer lundi soir dans la suite du road trip face à Philadelphie.

Ce n’est à n’en pas douter l’un des plus beaux matchs de cette saison régulière, on espère que Stephen Curry ne sera pas blessé gravement et que Boston pourra retrouver un effectif complet pour vivre encore de grands matchs.

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire