Canmore – Individuel : Johannes Boe seul au monde, Simon Fourcade 7e

0
Encore une fois, Johannes Boe n'avait personne dans le rétroviseur, sur l'individuel de Canmore. Crédit : Sven Hoppe/dpa.

Une fois n’est pas coutume, Johannes Boe a écrasé toute la concurrence sur l’individuel de Canmore. Une course, mais surtout une étape de Coupe du Monde marquée par les changements de programme, dus à un froid très intense au Canada, avec des températures jusqu’à -20 degrés. La course ne se concentrait donc que sur 15 kilomètres, au lieu de 20 habituellement, et 45 secondes pénalité au lieu d’une minute habituellement.

Encore une fois, Johannes Boe n’avait personne dans le rétroviseur, sur l’individuel de Canmore. Crédit : Sven Hoppe/dpa.

Que dire, à part que les semaines se suivent et se ressemblent. Ce n’était que le deuxième individuel de la saison. Pour rappel, Martin Fourcade avait remporté le premier, mais a décidé de faire l’impasse sur la tournée américaine. Pourtant, la constante est respectée. Lorsque Johannes Boe tire bien, personne ne peut l’arrêter. Alors quand on voit le Norvégien enchaîner les tirs parfaits, avec une facilité déconcertante, on comprend très vite que la médaille d’or est déjà attribuée. Un 20/20 qui met tout le monde loin, très loin de la plus haute marche. Les autres se battront pour les miettes, et accessoirement une médaille d’argent et de bronze.

Un Norvégien peut en cacher un autre

A part Povarnitsyn et Femling, personne ne parvient à accompagner Johannes Boe à 20/20. Le podium se décide donc autour des 19 et 18/20. Et pour limiter la casse, c’est Christiansen qui s’en sort le mieux. Le Norvégien parvient, grâce à un 18/20 et un temps de ski canon (2e derrière son compatriote), à décrocher une très belle médaille d’argent, à plus de 2 minutes du vainqueur cependant. Pour le bronze, c’est Loginov, grâce à un bilan similaire au tir, qui parvient à devancer in extremis un autre Norvégien, Birkeland (19/20). Seulement dix secondes séparent les deux compétiteurs.

Simon Fourcade meilleur élève français

Qui l’eut cru ? En l’absence de Martin Fourcade, c’est le frère ainé des Fourcade qui s’est le mieux comporté chez les Bleus. Grâce à un 19/20, Simon Fourcade gagne sa place dans les 10 avec une 7e place. Seule une petite balle lâchée au debout l’empêche de rêver à la breloque. Du côté des autres tricolores, le tir a été un peu moins efficace. Simon Desthieux s’en tire à 18/20 et décroche la 11e place. Quentin Fillon Maillet est 25e avec une balle supplémentaire manquée. Emilien Jacquelin suit au 28e rang (17/20). Antonin Guigonnat était lui dans un mauvais jour avec une 31e place, et 17 balles dans la cible également. Fabien Claude s’en sort à 15/20, à la 54e place.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here