Carte finale de WWE SummerSlam 2019

0
Ligue 1

Dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 août aura lieu le WrestleMania de l’été, WWE Summerslam 2019. En direct de la Scotiabank Arena dans la ville de Toronto au Canada, la carte bien pas plus incroyable que cela offre malgré tout un minimum d’intérêt.  

LE ROUGE DÉÇOIT TANDIS QUE LE BLEU PASSIONNE 

Alors que l’avocat, Paul Heyman, du diable qu’est Brock Lesnar, clamait haut et fort que son client allait encaisser son contrat Money In The Bank…et après plusieurs semaines d’attente il a fallu attendre jusqu’à la fin du main-event d’Extrême Rules pour le voir arriver et décimer Seth Rollins. Et après plusieurs RAW d’absences, le champion universel est revenu telle une fleur pour mettre en pièce son challenger, qui est apparu «blessé» une semaine avant son combat officiel à SummerSlam ! Mais, d’après les examens passés par Rollins, il serait « médicalement apte » à combattre pour le championnat universal lors du plus grand show de l’été. Aurons-nous le droit à un nouveau squash de la part de Lesnar ? Une trahison de Heyman sur son client, ayant marre que ce dernier n’agresse ces challengers ? Bref, un main-event qui s’annonce…chaud ! 

Une rivalité qui reprend de plus belle 10 ans après ! C’était incroyable en 2009 et ça le sera en 2019…sauf que cette fois-ci, c’est la KofiMania qui s’est emparée de l’univers de la WWE. Un Kofi Kingston champion, un Randy Orton sûr de lui et plus agressif que jamais. Qui veut-on voir repartir en tant que champion ? Peu importe, les deux le méritent…du moment que le match est à la hauteur de nos espérances. 

POUR L’HONNEUR

Suite à de longues semaines de diffusions de la FireFly FunHouse, Bray Wyatt a enfin fait son retour en tant que « Fiend », un personnage tout droit sorti d’un film d’horreur, en s’attaquant à l’homme extraordinaire qui peut faire des choses extraordinaires, Finn Balor. Et que dire ? Cette attaque arrivait à point nommer ! Bray Wyatt apparaît plus fort que jamais, et ce match servira à le mettre «over» auprès des fans. Même si ce match risque de se terminer aussi vite qu’il aura commencer, tout le monde veut voir ce qu’à le nouveau Bray Wyatt en réserve. 

Alors que la WWE nous faisait croire à un dernier chapitre du Miz face à Dolph Ziggler, les rumeurs allaient bon train quant à un match de Goldberg qui reviendrait pour effacer la désastreuse aventure qu’était SuperShow Down face à The Undertaker. Et les rumeurs se sont avérées vraies ! Après des attaques verbales répétées envers différentes légendes de la WWE, Ziggler s’est reçu un revers de la manche et affrontera Goldberg lors du plus grand show de l’été. D’autres rumeurs parlent aussi de la renaissance du gimmick de « Legend Killer » pour le natif de Cleveland. 

AH ! Le meilleur au monde face au Stone Cold Steve Austin des temps modernes. Après une promo épique d’Owens dénonçant le trop plein de pouvoir de Shane, montrant qu’il n’était qu’ici que par son nom et non par son talent, nous avons eu le droit à un Kevin Owens magistral. Des punchlines à couper le souffle, des performances à retenir, SCSA n’a qu’à bien se tenir, on a trouver son successeur.

PATRIOTISME ET FRAÎCHEUR 

« To be the Woman, you have to beat the Woman», la phrase qui résume cette rencontre. Charlotte Flair cherchait une adversaire pour la plus grande fête de l’été…elle a été servi en la personne de Trish Stratus qui sort de sa vie de famille pour un ultime combat. Depuis Shawn Michaels, on se méfie de ce terme.

Nouvelle championne, nouvelle contondante . Et enfin, Ember Moon est considérée à sa juste valeurs. Qui est face ? Qui est heel ? Seul la WWE le sait, puisque lors des SDLive précédant Summerslam, les deux combattantes se sont attaquées chacune à la fin de leur match respectifs.

Après une défense victorieuse pour Becky Lynch face à Lacey Evans puis mêler à une association un poil potache avec son keum Seth Rollins, il fallait bien une nouvelle challengeuse pour « The Man » et qui mieux que la Queen Of Hearts, canadienne (quelle coïncidence !), Natalya pour lui ravir son titre chez elle, au Canada. Durant les RAW suivants Extreme Rules, la championne et sa challengeuse ont entamées une guerre de mots pour savoir qui était la plus forte des deux…jusqu’à ce que Natalya propose en coulisses un Submission Match pour savoir qui du Sharpshooter ou du Dis-Arm-Her était le plus efficace.

A noter la disparition du championnat Intercontinental Shinsuke Nakamura, tout comme les champions par équipes de chaque émission, Karl Anderson et Luke Gallows seront sûrement aux côtés du champion des Etats-Unis AJ Styles, défendant son titre face à Ricochet tandis que Big E et Xaviers supporteront leur pote Kofi Kingston. Sans oublier que Drew Gulak remettra en jeu son titre Cruiserweight face à Oney Lorcan, gagnant d’un combat à six ce mardi à 205 Live.

LA CARTE DE WWE SUMMERSLAM 2019

– Match pour le championnat Universel : Brock Lesnar (c) contre Seth Rollins

– Match pour le championnat de la WWE : Kofi Kingston (c) contre Randy Orton

– Match pour le championnat féminin de RAW : Becky Lynch (c) contre Natalya — Submission match

– Match pour championnat féminin de SmackDown : Bayley (c) contre Ember Moon

– Match pour le championnat des États-Unis : AJ Styles (c) contre Ricochet

– Match pour le championnat Cruiserweight : Drew Gulak (c) contre Oney Lorcan

– Charlotte Flair contre Trish Stratus

– Kevin Owens contre Shane McMahon

– Finn Balor contre Bray Wyatt

– Goldberg contre Dolph Ziggler

Article de Thomas Cyrus.

 

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here