Classement du Giro #6 : Masnada et Conti, l’amour à l’italienne

Sixième étape sur le Giro, et un classement toujours bouleversé par les scénarios proposés chaque jour ! Conti, Masnada, Rojas ou encore Oomen voient leur score modifié suite à l’arrivée à San Giovanni Rotondo.

Conti et Masnada se quittent bons amis

La première échappée victorieuse de ce Giro est donc à mettre à l’actif de deux Italiens. Fausto Masnada et Valerio Conti, dans un groupe nombreux, faussent compagnie à leurs partenaires du jour dans la Coppa Casarinelle. Le binôme ne sera jamais revu ensuite. Le coureur d’Androni Giocatolli – Sidermec chasse une première victoire en Grand Tour, alors que le coureur d’UAE-Team Emirates rêve de rose. Entente ou heureux hasard, chacun parvient à ses fins. Pour leur beau baroud, ils sont récompensés par les points des bonnes surprises du jour, réalisant chacun une entrée tonitruante dans le classement avec ces cinq points de bonus. Jose Joaquin Rojas décroche un nouvel accessit et fait son entrée dans le classement avec les 6 unités accordées au troisième.

Avec plus de sept minutes de retard pour le peloton, c’est la grande valse des maillots. Primoz Roglic subit une pénalité pour cession de son maillot rose à Valerio Conti, récompensé par cinq nouveaux points. Le maillot blanc change lui aussi d’épaules, Miguel Angel Lopez laissant son bien à Giovanni Carboni. Le maillot cyclamen de Pascal Ackermann et le maillot bleu de Giulio Ciccone restent eux solidement attachés à leur porteur.

No Oomen, no cry

Avec le repos général au sein du peloton, il a fallu trouver dans le groupe de tête la déception du jour. Un choix qui s’est tourné comme une évidence vers Sam Oomen. Leader de rechange après l’abandon de Tom Dumoulin, on attendait un Néerlandais avec les crocs plus aiguisés tant ses qualités de grimpeur sont importantes. Mais trop discret, il s’est contenté de suivre et d’opérer un rapproché au général. La pente n’était peut-être pas assez dur pour lui, mais le jury de WeSportFR ne transige pas, c’est un -2.

Le classement

1 Pascal Ackermann Bora-Hansgrohe Allemand 41
2 Fernando Gaviria UAE-Team Emirates Colombien 21
3 Primoz Roglic Jumbo-Visma Slovène 20
4 Valerio Conti UAE-Team Emirates Italien 18
5 Richard Carapaz Movistar Colombien 15
5 Fausto Masnada Androni Giocattoli-Sidermec Italien 15
7 Arnaud Démare Groupama-FDJ Français 14
8 Caleb Ewan Lotto-Soudal Australien 12
9 Giulio Ciccone Bahrein-Merida Italien 10
10 Simon Yates Michelton-Scott Britannique 8
11 Miguel Angel Lopez Astana Colombien 7
12 Vincenzo Nibali Bahrein-Merida Italien 6
12 Diego Ulissi UAE-Team Emirates Italien 6
12 Jose Joaquin Rojas Movistar Espagnol 6
15 Florian Sénéchal Deceuninck-QuickStep Français 5
15 Giovanni Carboni Bardiani Italien 5
17 Elia Viviani Deceuninck-QuickStep Italien 4
18 Matteo Moschetti Trek-Segafredo Italien 3
18 Ryan Gibbons Dimension-Data Sud-Africain 3
164 Sam Oomen Sunweb Néerlandais -2
164 Giacomo Nizzolo Dimension-Data Italien -2
164 Davide Cimolai Israel Cycling Academy Italien -2
164 Tony Gallopin AG2R-La Mondiale Français -2
164 Tom Dumoulin Sunweb Néerlandais -2
164 Ion Izagirre Astana Espagnol -2
164 Bob Jungels Deceuninck-QuickStep Luxembourgeois -2
164 Ilnur Zakarin Katusha-Alpecin Russe -2
164 Mikel Landa Astana Espagnol -2
164 Giovanni Lonardi Nippo-Vini Fantini-Faizanè Italien -2
174 Jakub Mareczko CCC Italien -4
174 Sacha Modolo Education First Italien -4

Nouvelle étape difficile demain, mais l’avance prise par Pascal Ackermann lui permettra sans aucun doute de conserver son maillot rose WeSportFR. Mais derrière l’Allemand, la lutte est rude. Qui va taper du poing sur la table ? Qui va couler ? Réponse à L’Aquila.

Crédit photo : LaPresse.

A propos de l'auteur

Je ne sais pas qui attaque le plus entre Pierre Rolland et Rafael Nadal. Je ne sais pas qui monte le mieux entre Chris Froome et Ivo Karlovic. Je ne sais pas non plus qui cumule le plus de revers entre Stan Wawrinka et Nacer Bouhanni. Je n'ai jamais su choisir entre le tennis et le vélo. Mais ce dont je suis sûr, c'est que je n'ai percé dans aucun de ces deux sports.

Poster un commentaire

et, risus. odio fringilla ut Aenean ut