Coupe de France DN1 : Aurélien Le Lay gagne Paris – Mantes-en-Yvelines, le Team Pro Immo Nicolas Roux se détache

Deuxième manche de Coupe de France DN1 aujourd’hui, à l’occasion de Paris – Mantes-en-Yvelines. La première étape avait été remportée par le Team Pro Immo Nicolas Roux… qui a remis le couvert en Île de France. Pourtant, c’est Aurélien Le Lay (Côtes d’Armor-Marie Morin-Véranda Rideau) qui a levé les bras.

Coureur de DN3 la saison dernière, Aurélien Le Lay compte maintenant une manche de Coupe de France DN1 à son palmarès. Crédit : Louis Leterrier.

Comme souvent sur la Coupe de France DN1, le peloton part pied au plancher et ne laisse pas filer d’échappée dans les premiers kilomètres. Surtout que le parcours est compliqué, notamment dans le final, et qu’une échappée bien organisée a toutes ses chances de piéger le peloton. Au menu, 172 kilomètres entre Orgeval et Mantes-La-Ville. Il faut attendre une quarantaine de kilomètres pour voir un premier groupe prendre les devants. On y retrouve Ronan Racault (Team Pro Immo Nicolas Roux), Alexandre Billon (UC Nantes Atlantique), Enzo Anti (VC Rouen 76), Adria Moreno Sala (AVC Aix-en-Provence), Maxime Vekeman (VC Villefranche Beaujolais), Charley Calvert (GSC Blagnac Vélo Sport 31), Lucas Papillon (CR4C Roanne) et Romain Bacon (CC Nogent-sur-Oise).

L’échappée fait sa course, alors que celle-ci s’anime à 93 kilomètres du terme. Un duo sort du peloton, avec Valentin Richard (CC Villeneuve Saint-Germain) et Damien Poisson (Côtes d’Armor-Marie Morin-Véranda Rideau). Le peloton ralentit un peu, mais le binôme ne parviendra jamais à refaire ses trois minutes de déficit. Ils se relèvent alors et la course repart dans le même schéma, avec l’échappée et un peloton qui n’a pas encore mis en route. Le paquet décide de commencer le travail à 50 kilomètres de la ligne. C’est le moment choisi pour un nouveau contre de partir.

Un contre décisif

Le groupe est composé de Fabien Canal (CC Etupes), Aurélien Le Lay (Côtes d’Armor-Marie Morin-Véranda Rideau), Ewen Henrio (VC Pays de Loudéac), Maxime Jarnet (EC Saint-Etienne Loire), Florian Maître (Vendée U) et Matteo Jorgenson (Chambéry Cyclisme Formation). Ce groupe revient sur la tête, désormais composée de quatorze coureurs. Puis treize car Maxime Vekeman lâche prise. Le final approche alors, avec les difficultés répertoriées qui font exploser la course. Dans le peloton certes, mais aussi dans l’échappée. Plusieurs offensives à l’avant, à tel point qu’au panneau des dix kilomètres, Adria Moreno Sala et David Le Lay composent la tête à deux. Quelques rescapés de l’échappée font de la résistance, alors que le peloton comptabilise 30 grosses secondes de retard.

Les deux de tête sont repris par Ronan Racault, Florian Maître, Maxime Jarnet et Romain Bacon. Le peloton, proche, ne peut cependant par recoller. Et les six hommes de tête vont donc se disputer la gagne. La dernière bosse est anecdotique, car c’est un sprint qui fait la décision. David Le Lay est le plus fort, devançant Ronan Racault et Adria Moreno Sala. Malgré la victoire du coureur des Côtes d’Armor, c’est encore le Team Pro Immo Nicolas Roux qui remporte la manche, avec 31 points. L’équipe du vainqueur en marque 30, alors que le CC Nogent-sur-Oise prend 23 unités.

Au classement général de la Coupe de France, c’est évidemment le Team Pro Immo Nicolas Roux qui prend le large, avec 61 points, après avoir gagné les deux manches. L’UC Nantes Atlantique est décroché avec 39 points, devant le CC Nogent-sur-Oise et la Team Peltrax-CSD, toutes les deux à 37 points.

Remerciement à DirectVelo.

A propos de l'auteur

Je ne sais pas qui attaque le plus entre Pierre Rolland et Rafael Nadal. Je ne sais pas qui monte le mieux entre Chris Froome et Ivo Karlovic. Je ne sais pas non plus qui cumule le plus de revers entre Stan Wawrinka et Nacer Bouhanni. Je n'ai jamais su choisir entre le tennis et le vélo. Mais ce dont je suis sûr, c'est que je n'ai percé dans aucun de ces deux sports.

Poster un commentaire

Donec eleifend et, commodo commodo ut quis, quis venenatis, sem, Praesent risus.