Coupe du monde

Coupe du Monde 2022 : quelles seront les règles à respecter pour les supporters au Qatar ?

Les débats quant à l’organisation de la Coupe du Monde au Qatar sont toujours aussi vifs à moins d’une semaine du match d’ouverture. Que ce soit sur un plan environnemental, social ou éthique, beaucoup de pays dénoncent cette décision, voire souhaitent boycotter le mondial. Les 1,2 millions de supporters attendus sur place durant la Coupe du Monde devront également se plier à régime on ne peut plus prohibitif qui présente à la fois beaucoup d'interdictions et des règles parfois pas vraiment claires. 

La FIFA a donc publié un guide officiel à destination des supporters promouvant le respect de la « culture locale », il reste que, le Qatar étant régi par une législation proche de la Charia, les règles imposées seront très restrictives en matière d’alcool, de tenues et de comportement à adopter.

Un accès au Qatar sous conditions

Toute personne souhaitant entrer au Qatar entre le 1er novembre et le 23 décembre devra présenter un billet pour un match, ainsi qu'une preuve d'hébergement si l'on souhaite séjourner plus de 24h sur place qui sera exigé par la douane du pays. Chaque personne détentrice d’un billet ne peut venir qu’accompagnée de trois personnes maximum, et sous condition que les personnes accompagnatrices paient leur droit d’entrée individuel d’un montant de 500 riyals qataris, soit environ 130 euros (exception faite pour les enfants de moins de 12ans).

Les phases de poules finies, soit à partir du 2 décembre, l’accès au Qatar ne sera plus contraint par l’obtention d’un billet mais plus que par la possession de la carte Hayya, le droit individuel pour accéder au pays.

L’alcool fortement réglementé

Beaucoup de rumeurs quant à la consommation d’alcool durant cette Coupe du Monde ont circulé, c’est pourquoi le directeur général de l’évènement Nasser Al-Khater a dénoncé les « fausses idées » à ce propos et a défendu le fait que la consommation d'alcool sera très logiquement encadrée comme dans toute Coupe du Monde. Si la bière est autorisée, seule celle du sponsor de l’évènement sera distribuée, et ce, à des horaires et des lieux définis.

Les supporters pourront retrouver des stands de vente proches des stades à partir de trois heures avant le match et jusqu’à trente minutes avant le début des rencontres ; ce n’est qu’une heure après la fin de la rencontre que les stands réouvriront. Il est à noter, le point ayant été éclairci ce vendredi, qu'aucun alcool ne sera vendu dans l'enceinte des stades, rendant donc interdit une activité très naturelle pour les supporters dans l'ensemble des autres pays de la planète.

La consommation d’alcool sera aussi règlementée au sein des fan-zones et notamment dans la principal fan-zone située à Doha, où consommer de l’alcool sera toléré à partir de 18h30 seulement. Hors des fan-zones, l’accès à l’alcool pourra uniquement avoir lieu dans les hôtels et bars disposant d’une licence ; les magasins seront quant à eux réservés aux résidents étrangers munis d’un permis, et donc non accessibles aux supporters venus pour la Coupe du Monde.

La cause LGBT « respectée » temporairement

Au cours de cette compétition, l’émir Tamim Ben Hamad Al Thani a déclaré accueillir les supporters « sans discriminations », cependant d’autres déclarations semblent parfois contradictoires avec ce discours ; les mises en garde se sont en effet multipliées.

Le responsable de la sécurité du tournoi, Abdulaziz Abdullah Al-Ansari a déclaré « si vous souhaitez manifester votre point de vue concernant la cause LGBT, faites-le dans une société où cela sera accepté » pour ne pas « insulter toute une société ». Dans le même registre, un des ambassadeurs du Mondial Khalid Salman, a déclaré « le plus important, c’est que tout le monde acceptera que les supporters viennent ici, mais ils devront accepter nos règles », tout en qualifiant l’homosexualité comme un « dommage mental ».

Pour outrepasser ces contraintes, la marque Pantone a par ailleurs créer un drapeau LGBT blanc, avec les références des couleurs du drapeau de base notées sur celui-ci. La marque espère que ce moyen sera accepté pour plaider la cause LGBT dans ce pays qui l’interdit. De plus, le port d’un brassard aux couleurs LGBT par les joueurs fait également débat : alors que la plupart des joueurs de l’Équipe de France ont accepté de porter ce brassard durant les matchs, le capitaine Hugo Lloris a refusé de la porter considérant qu’en étant dans un pays avec une culture différente, il faut respecter les coutumes locales. Espérons que ce débat ne divise pas l’unité de l’Équipe de France.

 

Tenues et comportements restreints

Concernant la tenue vestimentaire, les visiteurs sont incités à ne pas porter des tenues trop légères, et notamment recouvrir certaines parties du corps comme les épaules, le ventre et les genoux. Ensuite, il est à noter que prendre en photo des personnes, des militaires à leur insu, des institutions gouvernementales et des chantiers est formellement interdit.

Enfin, transporter de l’alcool ou de la viande de porc, disposer de produits stupéfiants, médicaments ou revues pornographiques expose toute personne à de fortes amendes, des peines de prison ou d’expulsion du Qatar alertent les ambassades du Qatar à tous les visiteurs se rendant dans le pays.


Maxime Labrot

Grand amateur de sports en tous genres, l'Olympique de Marseille fait battre mon coeur, Benoît Paire me prend la tête et Tiger Woods me fait vibrer.

Dernières publications

En haut