Didier Deschamps : des matchs de légende à la guerre ouverte (3/3)

0
Un dernier succès pour Didier Deschamps avant de partir de Marseille
Ligue 1

Suite à l’article d’Éric Gerets, We Sport revient sur les entraîneurs qui ont laissé une marque dans l’histoire de l’Olympique Marseille. Aujourd’hui, retour sur le passage de Didier Deschamps à l’OM dans une troisième partie : des matchs de légende à la guerre ouverte.

Un jeu qui se liquéfie, mais une belle épopée

La 3e saison sonne celle de tensions exacerbées entre Didier Deschamps et José Anigo. Les deux hommes ne peuvent pas se voir et cela s’en ressent sur une division auprès des supporters. Pour rappel, l’OM a quand même gagné 3 trophées en 2 ans. Pour rappel c’est quelque chose rare en sachant qu’un entraîneur à l’OM ne fait pas plus de 2 ans.

En Ligue des Champions, l’OM est dans le 2e chapeau, les Marseillais se retrouvent avec Arsenal, le Borussia Dortmund et l’Olympiakos. Le groupe est jugé plutôt homogène, l’OM ayant ses chances au vu de son récent passif.

De plus, elle débute très bien face à l’Olympiakos en gagnant 1-0 à l’extérieur. Là où elle est impressionnante, dans un match avec un réalisme froid, elle abat 3-0 Dortmund au Vélodrome. Les hommes de Didier Deschamps sont sur un nuage avant une double confrontation décisive face à Arsenal. Si le match aller est perdu, le retour est un 0-0. Avec 7 points sur 12 possibles, les huitièmes de finale sont envisageables.

Toutefois, stupeur au vélodrome, où les Grecques font l’exploit de gagner 1-0. L’OM est dos au mur, surtout quand Dortmund peut prendre l’Europa League en cas d’une victoire par 4 buts d’écart.

Dortmund vs OM: un match de légende

Le mot peut paraître fort, mais le contexte rend le mot encore plus beau car seul Marseille est capable de faire ces matchs. Dortmund a clairement dit les choses : le mur jaune va se dresser face aux Phocéens. De plus, l’OM ne pourra pas compter sur Arsenal. Son entraîneur Arsène Wenger a toujours une rancœur lors de son passage avec Monaco à l’époque de Bernard Tapie.

Rapidement mené 2-0 par des buts de Błaszczykowski et Hummels sur pénalty, l’OM revient à 2-1 grâce à une réalisation de Loïc Rémy sur un long centre de Morgan Amalfitano. 2-1 à la pause tout n’est pas perdu. A la reprise de la 2e période, Dortmund tente de reprendre le contrôle du match. C’est à cinq minutes de la fin sur un corner, André Ayew émet un coup de tête qui permet de partir à l’attaque. Didier Deschamps exhorte ses hommes à passer à l’attaque.

C’est deux minutes plus tard que Mathieu Valbuena, sur son côté gauche, va délivrer les hommes de Didier Deschamps. Marseille est en huitième de finale de la compétition pour la 2e fois d’affilée.

Inter vs OM: un match renversant

Après une victoire bien difficile dans un match cadenassé au Vélodrome 1-0, l’OM se déplace dans le mythique stade de Giuseppe Meazza dans un match couperet. Si l’OM rentre bien dans les premiers instants de la rencontre, l’Inter est proche d’ouvrir le score très vite par Diego Milito. Heureusement que Souleymane Diawara veille au grain ou encore que Steve Mandanda sort un arrêt venu de nul part.

Un 0-0 logique au vu de la 1re période. Lors de la 2e partie du match, l’OM ne flanche pas malgré l’atmosphère du stade. Rapidement, Panzzani montre sur le terrain du coté de l’inter. L’attaquant italien est réputé pour être très adroit et cela ne manque pas car il est à l’origine du but de Diego Milito. L’Inter marque, Deschamps s’adapte en faisant entrer Benoit Cheyrou à la place de Valbuena.

Brandao, ce joueur si peu adroit habituellement, mais adroit ce soir-là

Considéré par les supporters olympiens comme peu adroit, Brandao s’est offert le temps d’un soir, le statut de héros face à l’Inter Milan. Rentré à trois minutes de la fin du temps réglementaire, l’attaquant brésilien sur un contrôle du dos trompe  Julio César. Soulagement, l’OM est en quart de finale de la C1 pour la 1re fois depuis 19 ans. En quart de finale, elle tombe face au Bayern Munich. Cette fois-ci, la marche est bien trop haute avec une double défaite 2-0. Cela sera noté par une grève des supporters, quelque chose qui restera incompréhensible pour l’entraîneur français.

En championnat, l’OM finit à une anonyme 10e place après une 2e partie de saison catastrophique en championnat. Heureusement que l’OM remporte la Coupe de la Ligue face à Lyon pour partir en Europa League HEUREUSEMENT. Merci Brandao.

Si l’entraîneur a réussi à avoir le plus gros bilan des 4 entraîneurs, son management en club reste usant à la longue.

Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here