Dix athlètes qui ont changé de sport !

0
Ligue 1

Perte de plaisir ? Recherche de nouveau défi ? Réaliser un rêve d’enfant ? Ces dix sportifs ont marqué leurs sports respectifs par leur empreinte, mais ont choisi de changer de trajectoire, de goûter aux joies d’une nouvelle pratique…




 

1 – Florent Manaudou : du grand bassin au petit terrain

Après avoir dûment représenté la France en natation, en remportant trois médailles aux Jeux Olympiques et quatre médailles aux Championnats du Monde grand bassin, le frère de Laure, elle aussi championne de natation, a décidé de faire une pause dans sa carrière de nageur car il n’y trouvait plus le plaisir qu’il avait à ses débuts. Il annonce alors dans un communiqué de presse transmis à l’AFP qu’il rejoint l’équipe réserve du club de handball d’Aix-en-Provence (PAUC), résidant en Nationale 2 (5ème échelon), ce qui a provoqué pas mal de moqueries à l’égard de son changement de trajectoire… Néanmoins, le handball ne lui est pas du tout étranger, puisqu’il l’a pratiqué pendant une dizaine d’années à Meximieux, à quelques kilomètres de son village familial (Villieu-Loyes-Mollon).

 

2 – Henrik Larsson : avant, le foot, il y avait le floor…

Considéré en 2004 comme le meilleur joueur suédois des cinquante dernières années par la Fédération Suédoise de Football, l’ex-attaquant du FC Barcelone a pourtant exercé une autre activité durant sa première saison en professionnel : le floorball. Sport très populaire en Suède, il est ressemblant au hockey et se joue sur un terrain proche des terrains de futsal, avec des cages plus petites. L’exercice de ce sport en 1989 ne lui a pas empêché d’avoir une des carrières les plus riches en trophées au Celtic Glasgow et au Barça. Après sa retraite de footballeur, il est d’ailleurs revenu pratiquer ce sport dans son pays natal…

 

3 – Michael Jordan : le basket, le baseball, encore le basket, puis le golf…

Grande légende du basketball américain et international, « Air Jordan » a mis sa carrière de basketteur entre parenthèses en octobre 1993 car il a, comme Florent Manaudou, perdu le plaisir et la motivation qui le poussaient à continuer sa carrière, mais il avoue que l’assassinat de son père trois mois plus tôt a cause cet arrêt d’exercice. Il signe en 1994 aux White Sox de Chicago, club de baseball appartenant au même propriétaire des Bulls. Cependant, son parcours en tant que baseballeur n’a pas long feu malgré une intersaison avec les Scottsdale Scorpions et un retour à la franchise chicagolaise, puisqu’il y met un terme en mars 1995… Son retour en NBA sera claquant, avec trois titres de champion NBA consécutifs, avant d’annoncer une deuxième retraite, durant laquelle il jouera… au golf !

 

4 – Lev Yachine : du hockey sur glace au Ballon d’Or sur gazon

Lev Yachine (au centre)

Premier et dernier gardien de l’histoire du football à avoir remporté un Ballon d’Or dans sa carrière en 1963, Lev Ivanovic Yaschine a également reçu une récompense posthume de meilleur gardien du XXème siècle par l’IFFHS, un organisme reconnu dans l’étude des statistiques et de l’histoire du football. D’ailleurs, le trophée de meilleur gardien de Coupe du Monde depuis 1994 porte son nom.
Pourtant, dans le début de carrière, le gardien de but soviétique alternait entre l’équipe réserve du Dynamo Moscou (il ne jouait que peu de rencontres avec l’équipe première) et l’équipe moscovite de hockey sur glace sous Chernyshev, entraîneur de hockey qui a remarqué ses aptitudes dans les buts. Ca n’est que plus tard qu’il s’impose au Dynamo où il y jouera toute sa carrière…

 

5 – Fabien Barthez : non, la course auto ne lui a pas fait perdre ses cheveux…

Vainqueur de la Ligue des Champions en 93, Champion du Monde en 98, Champion d’Europe en 2000… bref, Fabien Barthez a (pratiquement) tout gagné durant ses 17 ans de carrière. La fin est plus mitigée, notamment durant une saison au FC Nantes, après laquelle il décidé en 2008 de prendre sa retraite. Il passe alors de gardien de but à pilote de course automobile, mais cette mutation a pris quelques années pour porter ses fruits : c’est seulement en 2012 qu’il remporte sa première course, puis son premier championnat l’année suivante.


 

6 – Michel Platini : Footballeur International Koweïtien

Michel Platini buteur face au Koweit en 1982

L’ancien président de l’UEFA est connu pour être l’un des meilleurs internationaux français de tous les temps, le prouvent ses trois Ballons d’Or consécutifs entre 83 et 85. Mais il n’a pas joué que pour l’Equipe de France : en effet, il est invité par le président de la fédération koweïtienne de football et cheikh Fahad Al-Ahmed Al-Jaber Al-Sabah pour jouer un match officiel avec le Koweït, invitation qu’il accepte puisqu’il joue les 20 premières minutes de la rencontre face à l’URSS, à la surprise du banc soviétique. La FIFA ne le sanctionne pas l’ancien turinois, et ce dernier devient donc le premier joueur professionnel qui aura joué pour deux sélections différentes dans sa carrières. Bon, après, le foot de l’Equipe de France et celui du Koweït, c’est pas le même sport…

 

7 – Wilton Chamberlain : du dunk au smash !

Wilton Chamberlain s’essaie au volley-ball (à droite)

Connu pour avoir marqué 100 points en un match de basketball, un record vieux de 66 ans avec les Warriors de Philadelphie, « Wilt » n’a pas dit adieu au monde après sa retraite du basket. Il était toujours à la recherche de nouveaux challenges sportifs, et choisit de se mettre au volley-ball, avant de devenir membre du board puis président de la Ligue Professionnelle de Volley-ball. Il rentra d’ailleurs dans le Volleyball Hall of Fame, faisant de lui un des rares athlètes qui ont marqué plus d’un sport…

 

8 – Luis Enrique : après le Barça, une traversée du désert…

Faisant partie du cercle fermé des joueurs ayant joué pour le Real Madrid et le FC Barcelone, l’actuel sélectionneur de la Roja s’est adonné à plusieurs sports après sa carrière professionnelle, terminée en Catalogne. Il a en effet effectué plusieurs marathons dont le Marathon des Sables, qu’il a terminé à chacune de ses participations, sans oublier l’Iron Man de Francfort. Il déclare pratiquer également le cyclisme et le surf, des passions pour l’entraîneur espagnol.

 

9 – Manny Pacquiao : un vainqueur aux points s’essaie aux trois points !

Considéré comme le meilleur boxeur des années 2000 et champion dans 8 catégories de poids, une première dans l’histoire de la boxe, le boxeur philippin n’a touché qu’à ce sport de combat. Il passe à un sport collectif : le basket, avec l’équipe de la Columbian Diyp, qui appartenait à Kia quand Pacquiao jouait sous ses couleurs. Il joue 3 trois saisons, mais la Kia Picanto (l’équipe, pas la voiture) n’a pas voulu prolonger son contrat. Manny décidera alors de s’engager en politique en tant que députe aux Philippines…

 

10 – Usain Bolt : Footballeur ? Il en rêve depuis des années…

Sûrement le plus grand coureur du 100m dans l’histoire de l’athlétisme de par ses records mondiaux sur cette distance, Usain Bolt n’a pas voulu lâcher le monde du sport, et montrait la volonté de vouloir pratiquer le football au plus haut niveau. Fan inconditionnel de Manchester United, il participe à quelques entraînements du Borussia Dortmund, facilité par son équipementier Puma, fabricant des tenues de la formation allemande. Il signe en août 2018 un contrat avec le Central Coast Mariners FC, club de première division australienne et marque pour son premier match un doublé en amical.



Sport en directMercato Football

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here