NBA

Durant, tout ça pour ça

Kevin Durant restera bien un joueur des Brooklyn Nets. Alors qu'il avait émis le souhait de quitter au plus vite la franchise qu'il avait rejoint en 2019, KD a finalement fait volte face, indiquant vouloir continuer à New York. Un changement assez étrange, tant Durant avait assassiné sa franchise et la direction prise par cette dernière. 

Le feuilleton de l'été est déjà fini. Et d'un coté, tout le monde semble soulagé. Kevin Durant reste du coté de Brooklyn. Alors qu'il était en froid avec son board et son coach, le MVP 2014 a finalement décidé de privilégier la stabilité. Mais après avoir remué ciel et terre pour trouver une porte de sortie, cette solution est-elle viable?

Difficile de trouver chaussure à son pied 

Durant a tout tenté pour partir. Conscient de l'échec du projet des Nets, qui a vu partir James Harden et où Kyrie Irving ne souhaite plus jouer non plus, l'ancien Warriors de Golden State a essayé de forcer son trade, et ce, au plus vite. Pour se prouver de son envie de changer d'air, il n'y a qu'à voir les destinations évoquées, qui avaient plutôt l'air de l'intéresser : un retour à Golden State a d'abord été évoqué, puis ce sont les Suns qui se sont mis sur le dossier avant finalement de prolonger DeAndre Ayton, puis les Celtics, récents finalistes, étaient très chauds à l'idée de l'accueillir, quitte à perdre Jaylen Brown dans l'opération.

Au final, un bon nombre d'équipes était dans les discussions, puisque l'on a également évoqué un petit intérêt du Heat, qui a tenté de lui faire une place, de Minnesota, devenu ambitieux avec l'arrivée de Rudy Gobert, ou encore de Memphis, qui aura volontiers associer KD avec Ja Morant, pour un cocktail détonnant. Mais le gros soucis, c'est que l'ailier et son contrat à 198M de dollars sur 4 ans en a refroidi plus d'un. Il aurait tout simplement fallu casser un roster complet pour faire de la place à un joueur qui va tout de même avoir 34 ans. Et finalement, très peu étaient prêts à prendre ce risque.

Comment enterrer la hache de guerre? 

Le MVP des finales 2017 et 2018 a donc pris la sage décision de ne pas plier bagages. Mais après tout le remue ménage du mois de juillet, comment passer à autre chose? Rappelons tout de même que Durant a demandé à son propriétaire, Joe Tsai de choisir entre lui et l'ensemble du board, à savoir le coach Steve Nash et Sean Marks, le GM. Ce à quoi Tsai avait répondu “faire confiance à l'ensemble de ses dirigeants”. Ce qui avait quelque peu irrité le joueur, qui a demandé, dans la foulée, à partir.

Finalement, tout ce petit monde s'est rencontré cette semaine à Los Angeles, et la décision a été prise: fini les embrouilles, place à la reconquête. Avec un objectif commun bien précis, “construire une franchise durable pour ramener un titre à Brooklyn”, rien que cela! Maintenant, reste à voir comment va évoluer la relation entre le joueur et l'entraîneur. Après les déclarations de Durant au début de l'été, la réaction de Nash, qui ne semble plus avoir le respect de KD, sera scrutée attentivement…

Reconstruire autour de lui

Mais place au sportif désormais, puisque tout le monde du coté des Nets semble vouloir repartir sur de bonnes bases. Mais en reste-t-il dans cette franchise? Kyrie Irving, lui, semble toujours déterminé à quitter le navire, et un échange avec Russell Westbrook, qui pourrait donc arriver chez les Nets, est toujours dans les tuyaux. Reste Durant donc, mais aussi le revenant Ben Simmons, zéro match au compteur mais qui devrait redevenir un joueur de basket cette saison. Et les deux ensemble constituent déjà une belle base de travail, bien que l'état physique et psychologique de l'Australien reste un mystère. Les deux All-Stars seront épaulés par de très bons rôle players, à savoir Seth Curry, Patty Mills ou encore Joe Harris, de vrais shooteurs dans l'âme. TJ Warren et Royce O'Neale, débarqués cet été du coté de Big Apple, apporteront également leur pierre à l'édifice.

D'autres joueurs libres pourraient arriver, et il y a encore du beau monde sur le marché. Mais quoi qu'il en soit, le simple fait d'avoir encore dans vos rangs Kevin Durant vous place forcément parmi les favoris d'une conférence.

Le feuilleton KD a pris fin, pour le plus grand bonheur de tout le monde. Un trade de l'une des plus grandes stars de la planète basket semblait pratiquement impossible et aucune franchise ou presque n'aurait pris le risque de déséquilibrer tout un roster pour un joueur aussi instable que talentueux. Désormais, place à la reconstruction du coté de Brooklyn. Les Nets, après deux échecs cuisants ces dernières saisons, repartent en mission. Et pour Durant comme pour le board, l'objectif reste le même : décrocher, enfin, une bague de champion. 

Crédit photo : YahooSport


Valentin Martin

Le cœur meurtri par la fin de carrière de Rodgeur, je m'en remets aux stepback de The Beard. Rien de tel qu'un Vélodrome incandescent pour me faire chavirer de bonheur

Dernières publications

En haut