Foot Féminin

El Clasico : Le football féminin dans une nouvelle dimension

El clasico

El clasico – Lorsque l'Atletico de Madrid a battu le record d'affluence vieux de 99 ans pour un match de club de football féminin en 2019, l'avenir semblait radieux. 

Quelque 60 739 personnes ont regardé depuis les tribunes ce jour-là le FC Barcelone battre les hôtes 2-0 dans ce qui semblait être un tournant pour le football féminin en Espagne. Mais un an plus tard, la pandémie a frappé et la croissance s'est arrêtée. Cette semaine, le FC Barcelone a l'occasion de battre à nouveau ce record dans ce qui sera le plus important El Clasico féminin à ce jour.

Pourquoi ce El Clasico a-t-il captivé l'imagination ?

Bien que ce ne soit pas le premier match du FC Barcelone au Nou Camp, le plus grand stade d'Europe, cela ressemble à une première. La victoire 5-0 du FC Barcelone contre l'Espanyol en janvier 2021 a été accueillie dans le silence, car les restrictions du Covid ont fait que le match s'est déroulé dans un stade vide.

En revanche, mercredi, le FC Barcelone accueillera son grand rival, le Real Madrid, pour le match retour du quart de finale de la Ligue des champions féminine – qu'il mène 3-1 – devant une foule attendue de 90 000 personnes.

Au cours d'une année où l'équipe masculine du Barça a eu du mal à trouver son rythme et son identité, le succès de l'équipe féminine a suscité la fierté et l'intérêt des supporters.

Pour les supporters du Barça, le match au Nou Camp marque un véritable tournant pour l'équipe. “Ces stades sont les symboles, les icônes de ces clubs”, explique Lorena Lopez, qui suit l'équipe féminine de Barcelone depuis 2018 et s'est rendue à Budapest pour assister à la victoire de l'équipe en finale de la Ligue des champions la saison dernière.

“Donner la chance aux femmes de jouer dans ces stades rend ces matchs spéciaux et aide le sport à progresser car cela attire plus de supporters vers le football féminin.” Natalia Robles, qui assistera à la rencontre en tant que spectateur neutre, partage l'avis de Mme Lopez. “C'est génial pour l'exposition”, dit-elle. “Beaucoup de gens ne peuvent pas se permettre de payer 200 euros pour voir un match dans ce type de stade, mais le prix des billets pour les matchs féminins est beaucoup plus abordable.”

Les membres du club avaient initialement la possibilité de réclamer des billets gratuits, tandis que pour les non-membres, le prix des billets commençait à 9 euros. Quelque 70 000 billets se sont envolés quelques jours après leur mise en vente en janvier et il n'en reste qu'un petit nombre.

La popularité est-elle en hausse en Espagne ?

Lorsque l'Atletico Madrid et le Barcelone se sont affrontés au Wanda Metropolitano en 2019, le football féminin en Espagne semblait être sur une tendance à la hausse imparable.

Le championnat n'avait jamais été aussi accessible aux fans – avec de nombreux matchs à la télévision tous les week-ends et de plus en plus de clubs ouvrant leurs stades à leur équipe féminine – tandis que les clubs et les joueuses négociaient leur première convention collective sur les salaires et les conditions.

Cependant, la bataille de longue date entre La Liga et la Fédération espagnole de football s'est étendue au football féminin. Après des années de lutte pour contrôler le sport dans le pays, les deux instances dirigeantes ont commencé à se battre pour dominer le football féminin, la Fédération annonçant la création d'un nouveau championnat distinct de celui organisé par La Liga.

Ce conflit a provoqué un blocage des négociations salariales, ce qui a conduit à la première grève des joueuses dans le football féminin espagnol. Depuis lors, l'accessibilité du championnat a considérablement diminué, rendant presque impossible de regarder les matchs à la télévision pour la plupart des équipes, et la professionnalisation de la Primera División a progressé lentement.

La communauté du football féminin espagnol espère que cela va changer. À l'approche de l'Euro 2022, la domination du FC Barcelone et la forme spectaculaire d'Alexia Putellas ont redonné un sentiment d'optimisme et une nouvelle attention au football féminin dans le pays.

Est-ce un cas unique ?

Les restrictions imposées aux événements sportifs au cours des deux dernières années ont empêché les équipes féminines de retrouver leur place dans ces arènes emblématiques. Le match de Barcelone au Nou Camp pourrait donner l'impulsion dont le football féminin espagnol a besoin pour retrouver le chemin qu'il empruntait avant la crise sanitaire.

Mais il est probablement irréaliste de penser que ces matches deviendront une habitude dans un avenir proche. Bien que le FC Barcelone ait la plus grande affluence du championnat espagnol, sa moyenne est inférieure à 3 000 spectateurs.

“Je suis tout à fait sûr que nous verrons cela plus souvent à l'avenir, mais nous devons comprendre le contexte”, explique Miki Soria, qui couvre le Femeni de Barcelone depuis 10 ans chez SPORT, l'un des principaux journaux sportifs du pays. “Pour l'instant, je ne pense pas que ce soit faisable de jouer tous les matchs au Nou Camp. Nous en sommes encore très loin.

On ne sait pas non plus combien, sur les plus de 90 000 détenteurs de billets, seront présents. On craint que certains détenteurs d'abonnements et supporters ayant reçu une invitation ne se présentent pas.

Pour éviter cela, le club a redoublé ses efforts de marketing au cours des deux dernières semaines pour convaincre tous les détenteurs de billets de participer au El Clasico. Que le record d'affluence soit battus ou non, l'engouement suscité par le match devrait inciter d'autres équipes à organiser certains de ces matches clés sur les plus grandes scènes. Le Bernabeu pourrait-il être le prochain ?


Dernières publications

En haut