Entrez dans la surface #13 – La Coupe du monde féminine de football 2019

Pour les footeux qui s’ignorent ou les footix en devenir.

C’était la grosse actualité footballistique du week-end. Non, il ne sera pas question de matchs de Ligue 1 reportés à cause des gilets jaunes ou de la finale de la Copa Libertadores qui s’est jouée à Madrid. Non, on va parler du tirage au sort de la Coupe du monde féminine de football qui s’est déroulé samedi 8 décembre à la Seine musicale (Boulogne-Billancourt).

Amanda Davies, présentatrice de sport sur CNN, et Denis Brognart ont présenté la cérémonie tandis que Alex Scott (ancienne internationale anglaise et joueuse d’Arsenal) et Louis Saha (ancien international français et joueur de Manchester United) étaient maitresse et maitre de cérémonie pour le tirage au sort. C’est la capitaine américaine et championne en titre, Carli Lloyd, qui a présenté le trophée qui sera remis le 7 juillet prochain au Groupama Stadium (Lyon) lors de la finale. On n’oubliera toutefois pas Ettie, la mascotte de cette compétition, présente elle aussi sur le tapis vert.

24 équipes pour un vainqueur

Avant de procéder au tirage au sort pour la Coupe du monde féminine de football qui se déroulera en France, les 24 équipes ont été placées dans 4 chapeaux, selon leur classement FIFA. Toutes les équipes présentes dans un même chapeau ne pourront se rencontrer lors des phases de groupe. Les meilleures équipes mondiales sont placées dans le pot 1, et cela va de manière décroissante.

Ainsi, 6 groupes de 4 équipes ont été tirés au sort. Les deux meilleures équipes de chaque groupe et les 4 meilleures troisièmes seront directement qualifiées pour les 16e de finale. Enfin, il ne peut y avoir plusieurs équipes d’un même continent dans chaque groupe, hormis pour les Européennes qui peuvent être maximum deux.

La France rencontrera donc la Corée du sud, la Norvège et le Nigeria. Le match d’ouverture contre la Corée se jouera le 7 juin au Parc des Princes (Paris). Les Françaises ont déjà rencontré et battu les Coréennes en huitièmes de finales en 2015 (3-0). C’était la meilleure équipe du pot 3.

Le ballon d’or féminin, Ada Hegerberg ne devrait pas jouer cette coupe du monde avec la Norvège, suite à un différend avec sa fédération. Elle a notamment remis en cause le coaching de son entraineur après un arrêt en phase de groupes à l’Euro 2017. Les Norvégiennes ont toutefois fini premières de leur groupe de qualification, devant les Pays-Bas, championnes d’Europe lors de la dernière édition.

Lire aussi >>> Entrez dans la surface #12 – Le Ballon d’Or, récompense ultime

Le Nigéria sera quant à lui un adversaire coriace puisque les joueuses ont remporté leur 11e Coupe d’Afrique des Nations (CAN) la semaine dernière.

 

Lors des dernières éditions, la France a fini 4e de la compétition en 2011. Elles ont été battues par les Américaines en demi-finale (3-1) puis n’ont su battre la Suède (2-1) lors de la petite finale. Quatre ans plus tard, les Tricolores se sont arrêtées en quarts de finale en 2015, en s’inclinant face aux Allemandes, aux tirs aux buts.

Briller pour cette 8e Coupe du monde féminine

Les matchs de cette compétition se dérouleront dans 9 villes de France : Lyon, Paris, Rennes, Nice, Montpellier, Le Havre, Valenciennes, Reims, Grenoble.

L’édition 2019 qui se déroulera en France sera seulement la 8e compétition féminine organisée. Seulement 4 équipes sont championnes du monde. Les États-Unis dominent le football féminin avec trois coupes au compteur (1991, 1999 et 2015). L’Allemagne, qui a organisé l’avant dernière compétition (2011) en a remporté deux en 2003 et 2007. La Norvège (1995) et le Japon (2011) en comptabilisent une chacun. A noter que le pays asiatique était présent lors des deux dernières finales mondiales, face aux Américaines, pour une finale chacun. En 2011, le Japon s’est imposé aux tirs aux buts (3-1). La capitaine américaine Carli Lloyd avait manqué un penalty. Les Américaines sont championnes quatre ans plus tard (5-2) contre les mêmes adversaires et la joueuse a cette fois réalisé un triplé, dont un but du milieu de terrain.

Le Chili, la Jamaïque, l’Écosse et l’Afrique du Sud disputeront leur première compétition mondiale. Pour les droits TV, TF1 a remporté la compétition mais a sous-traité des matchs à Canal +. Vingt-cinq rencontres seront donc diffusées en clair, dont tous les matchs de l’équipe de France et l’autre moitié sera en crypté. Le tirage au sort qui s’est déroulé dans la ville lumière a, espérons-le initié la mise en avant du football féminin et de la compétition, comme le dis le slogan de cet évènement planétaire : Dare to Shine, c’est le moment de briller.

A propos de l'auteur

#teamgardien

Poster un commentaire

felis tristique Lorem vulputate, ut mattis sit fringilla ante.