Formule E

ePrix de New York : retour sur les 2 courses de Formule E

Retour sur les rounds 10 et 11 de l’ePrix de New York ce week-end, qui ont causé de gros changements aux classements et qui ont vu Maximilian Günther (BMW) et Sam Bird (Jaguar) s’imposer dans les rues de New York.

Round 10: coup de chance pour Günther

La victoire du premier ePrix était promise au jeune Néo-Zélandais Nick Cassidy après une belle pole position devant Alex Lynn et Jean-Éric Vergne, mais le destin en aura décidé autrement. L’Anglais Lynn perd tout espoir de victoire après avoir bloqué les freins au premier virage et s'être retrouvé 5e. Le plus impressionnant dans le premier tour est le Suisse Buemi de chez Nissan, qui se retrouve virtuellement sur le podium derrière Vergne. Le fameux virage 10 a encore fait des dégâts avec beaucoup d’accrochages et des drapeaux jaunes causés par des débris.

La course commence à devenir intéressante quand Vergne et Buemi lancent les hostilités en activant leurs premiers attack mode. Ils manquent à peine d’aller chercher un Nick Cassidy qui, comme par miracle, reste devant tout le monde. La technique de Cassidy est très vite dévoilée quand on a découvert que celui-ci a utilisé beaucoup trop d’énergie et sera attaqué par Vergne, possédant plus d'énergie. Ce dernier a tenté de faire l'intérieur au pilote Envision Virgin mais il ne s'est pas laissé faire et touche le pilote français, ce qui laisse Max Günther passer en première position.

Finalement, la victoire est donc revenue au pilote BMW Günther, avec JEV P2 suivi de di Grassi, auteur d’une remontée phénoménale dans son Audi.

 

Round 11: Jaguar au sommet

Pour la 2e course, Jaguar a fait fort : une forte domination en qualifications leur a donné les deux places de la première ligne, de quoi donner de l’espoir à 5 courses de la fin. Mitch Evans, 2e sur la grille derrière Cassidy, réalise un mauvais départ et tombe derrière Cassidy. Mais le Néo-Zélandais loupe son freinage après un 10e round décevant la veille, ce qui laisse Evans repasser devant. La grosse déception est pour le Français Jean-Éric Vergne. Auteur d’une bonne 2e place la veille, il ne peut pas s'élancer de la grille et est contraint à l'abandon. 

Derrière, c'est le désastre pour le premier au classement pilotes, Edoardo Mortara (Venturi) qui, après un contact avec Jake Dennis, rentre dans le mur, annihilant tout espoir d’entrer dans les points. Il y a eu une bataille intéressante pour la 2e place entre Evans et Cassidy, avec quelques dépassements. Mais lorsque tout le monde s'attendait à un doublé Bird-Evans, la voiture de ce dernier a commencé à ralentir, la Jaguar se faisant d’abord dépasser par Cassidy et rapidement par le reste des pilotes. Ceci a pour conséquence de propulser Evans hors des points. C’est sans soucis que Sam Bird s’est imposé et devient le nouveau leader au classement pilotes, après une journée parfaite pour lui. Le podium est complété par Nick Cassidy et António Félix da Costa. Après un week-end mouvementé, il y a eu quelques changements aux classements, notamment Sam Bird, premier au classement pilotes. Son ancienne équipe Envision Virgin est maintenant en tête du classement constructeurs.

Credits image: ABB FIA Formula E

Authors

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début