Et si… Mourinho remplaçait Génésio sur le banc de l’Olympique Lyonnais

Depuis plusieurs semaines, on parle de la potentielle arrivée de José Mourinho sur le banc d’un club de Ligue 1. Ses récentes déclarations et sa présence dans les tribunes lors de Lille-Montpellier le 17 février 2019. Alors pourquoi pas imaginer l’arrivée du Special One en tant qu’entraîneur de l’Olympique Lyonnais…



30 mars 2019 : Jean-Michel Aulas annonce par surprise sur Twitter que Bruno Génésio ne terminera pas la saison sur le banc lyonnais. L’ancien adjoint d’Hubert Fournier est remplacé par José Mourinho, qui a décidé de faire d’énormes sacrifices financiers pour s’engager jusqu’à la fin de saison…

 

Mourinho

Crédits : CNews

Une nouvelle étonnante après une victoire poussive des Gones face au Stade Rennais. D’ailleurs, Bruno Génésio avait déjà été mis au courant de son avenir par Jean-Michel Aulas. Après plus de 3 ans de bons et loyaux services rendus au club, il quitte le club rhodanien et s’engage quelques jours plus tard avec l’AJ Auxerre, qui s’est séparé de son coach Pablo Correa une semaine auparavant.

En conférence de presse, José Mourinho n’a qu’un seul objectif : sécuriser la place de l’OL en Ligue des Champions en dépassant le LOSC. Des déclarations qui ont plu aux supporters lyonnais qui criaient à la démission de Génésio au Parc OL. Pourtant, les démons mancuniens vont replaner sur la tête du Special One…

 


L’ego du Mou contre-attaque

En effet, il décidera de remettre en place sa fameuse stratégie du Park The Bus, qu’il avait perfectionné avec Chelsea et Manchester United. Un bloc compact très bas en phase défensive, pour ensuite contre-attaquer dès la perte de ballon adverse.

Un phénomène étrange fait son apparition durant les rencontres de l’Olympique Lyonnais sous Mou : la narcolepsie. Des centaines de supporters et spectateurs auront cette tendance à s’endormir devant la pauvreté de rythme et de plan de jeu proposée par l’ex-coach de Real Madrid.

 

mourinho

Crédits : timesnownews.com

Les résultats sont mitigés après un mois à la tête de l’équipe : une élimination en Coupe de France à domicile face à Rennes (1-1, défaite aux tirs au but 8-9), un succès difficile face au relégable Dijon (1-0, grace à un CSC de Yambéré), deux matchs nuls vierges à Nantes et contre Angers. Les choix tactiques du Mou ne plairont pas à certains joueurs, parmi eux Tanguy Ndombélé, qui ne s’en est pas caché en interview : “C’est pas avec ce plan de jeu-là qu’on peut prétendre à la Ligue des Champions. On joue comme une équipe de seconde zone.” Les propos de l’international français ne plaisent pas à Mourinho, qui ne le convoque pas pour le match face à Bordeaux.

Les hommes de José Mourinho subissent une défaite surprise au Matmut Atlantique face aux Girondins de Bordeaux (2-0). Après la rencontre en zone mixte, José Mourinho n’arrive pas à se canaliser et a encore une fois exigé du respect. “Quel a été le résultat ? 2-0. Vous savez ce que ça veut dire ?”, a demandé José Mourinho aux journalistes en lui montrant deux doigts. “2-0, mais c’est aussi deux Champions Leagues. J’ai gagné plus de Ligues des Champions à moi seul que les dix-neuf autres équipes de Ligue 1 réunies. Deux pour moi et une pour eux.”

Quelques jours après cette déroute en terre aquitaine, Jean-Michel Aulas décide de limoger le coach lusitanien, un mois seulement après sa venue. Il fera appel à Cris, ancien défenseur emblématique du club, pour manager l’OL jusqu’à la fin de l’exercice en cours.

 



A propos de l'auteur

Passionné du MHSC et du FC Barcelone, mon joueur préféré n'est pas Laurent Blanc, j'aime pas trop les 3-5-2, contrairement à Laurent Blanc...

Poster un commentaire

ut facilisis vulputate, consequat. amet, non fringilla