Compétitions internationales

Euro 2020 (Gr.B) – La Belgique lance bien sa compétition en battant la Russie (3-0)

Portée par un brillantissime Romelu Lukaku, la Belgique réussit son entrée dans la compétition en s’imposant assez facilement contre la Russie (3-0), à Saint-Pétersbourg. Sans forcer, les “Diables Rouges” prennent déjà la tête du groupe B en compagnie de la Finlande. La “Sbornaïa” rate, elle, son entrée en matière et devra réagir très rapidement pour espérer une qualification en huitièmes de finale.

Devant les 35 000 personnes de la Gazprom Arena de Saint-Pétersbourg, la Russie, récente quart de finaliste de sa Coupe du monde 2018 affrontait l’un des favoris de la compétition, la Belgique. Longtemps frustrés par leurs échecs lors des précédentes compétitions internationales, les Diables Rouges avaient l’occasion ce soir de lancer parfaitement la compétition qu’elle convoite tant. Une rencontre du groupe B importante pour les deux formations qui rêvent d’un départ canon pour avancer dans la compétition le plus sereinement possible. Pas facile cependant pour les joueurs d’aborder cette rencontre au mieux après l’incident intervenu plus tôt dans la journée lors de l’autre rencontre du Groupe B entre le Danemark et la Finlande. 

 

Départ canon pour les Diables Rouges

Malgré un stade acquis logiquement à la cause de la Sbornaïa, c’est la Belgique qui va réaliser un gros début de match. Sans  Eden Hazard ni Kevin De Bruyne, mais avec d’autres armes comme le Madrilène Carrasco et le Napolitain Mertens, c’est le dernier cité qui provoque l’ouverture du score. Sur son côté, le numéro 14 belge cherche Romelu Lukaku. Son ballon n’est pas assez appuyé, mais l’attaquant de l’Inter parvient à se saisir du ballon après l’erreur de Semenov pour croiser sa frappe et ouvrir la marque pour la Belgique (1-0, 10e). 

Par l’intermédiaire d’Alexandar Golovin et Artem Dzyuba, les Russes tentent de réagir de nombreuses fois devant les cages de Thibaut Courtois, mais aucune réelle occasion dangereuse n’est à déplorer. Roberto Martínez et ses hommes reprennent peu à peu le contrôle de la rencontre et profitent de la fébrilité russe pour se créer des brèches dans la défense, notamment le roc Lukaku capable de finir les actions, mais aussi de les créer. 

 

Thomas Meunier, le signe d’une renaissance ? 

Auteur d’une saison très moyenne avec son nouveau club du Borussia Dortmund, l’ancien du PSG qui s’était révélé lors du dernier Euro 2016 en France, a eu la bonne nouvelle de voir son nom apparaître parmi les 26 joueurs belges pour l’Euro. Habituel titulaire depuis ses débuts en sélection, Meunier partait même comme second à son poste de latéral droit dépassé par Timothy Castagne. Mais la blessure de l’ancien joueur de l’Atalanta peu avant la demi-heure de jeu a permis au numéro 15 de la sélection de rentrer en jeu. Et comme signe destin quelques minutes plus tard, la possibilité de doubler la mise pour une Belgique en pleine maîtrise de son sujet. L’ancien attaquant reconverti en latéral droit est bien placé dans la surface pour glisser le ballon au fond des filets après l’arrêt de Shunin sur un centre de Thorgan Hazard (2-0, 35e). À la pause, la Belgique mène très logiquement 2-0 et lance bien son Euro 2020. 

 

Eden Hazard de retour sur les terrains 

Dos au mur, Stanislav Tchertchessov réalise de nombreux changements peu après la pause avec notamment l’entrée de Miranchuk. L’attaquant de l’Atalanta remplace Denis Cheryschev, qui est sorti après être entré à la demi-heure de jeu. Une sanction pour l’ancien du Real Madrid, qui n’a pas su apporter sa qualité, notamment de frappe. Mais rien ne change véritablement et le rythme de la rencontre retombe en seconde période. Devant au tableau d’affichage, la Belgique n’a aucun intérêt à emballer la rencontre tandis que la Russie ne trouve toujours pas la solution offensivement. 

Petit évènement à vingt-minutes du terme côté belge, Eden Hazard, très peu présent ces derniers mois avec le Real, est entré en jeu à la place de Mertens. Une très bonne nouvelle pour le peuple belge, d’autant quand on se souvient des performances de l’ancien Lillois durant la dernière compétition internationale dans ce même pays russe. Sans réel impact sur la fin de rencontre, Hazard a eu l’occasion de se mettre en jambes pour cette compétition avec notamment quelques fulgurances intéressantes. 

 

Romelu Lukaku, futur meilleur buteur ? 

En fin de rencontre, les deux buteurs de la première période vont réussir à s’illustrer de nouveau pour aggraver le score. Thomas Meunier à la passe pour Romelu Lukaku en profondeur. Une action d’école conclue joliment par l’ancien attaquant de Manchester United qui porte déjà son total à deux buts durant cet Euro. On le rappelle, trois ans auparavant, Lukaku avait terminé parmi les meilleurs buteurs de la Coupe du monde 2018 avec 4 buts. Enfin la compétition de “Lukiller”. 

La sélection entraînée par Roberto Martínez s’impose tranquillement 3-0 face à une sélection russe trop faible pour rivaliser. Les Diables Rouges lancent parfaitement leur compétition et devront confirmer jeudi contre le Danemark.

Crédit photo en une : ANTON VAGANOV / POOL

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire