Euro 2020

Euro 2020 : l’Italie et l’Espagne aux portes de la finale

C’est un grand classique du football européen que nous offre cette première demi-finale de cet Euro 2020 ! Après s’être affrontées à maintes et maintes reprises, la Squadra Azzura et la Roja se retrouvent une fois de plus ce soir à Wembley (21h).

 

Une guerre qui ne se terminera jamais ?

Peut-on parler de guerre ou d’histoire d’amour entre nos amis italiens et espagnols ? Ces derniers en sont déjà à leur 38e affrontement et ne se lâchent plus depuis de nombreuses années. Ce soir, il s’agira du 5e affrontement entre les deux équipes lors d’une phase finale de l’Euro. Il faut remonter à 2008 pour voir l’Espagne remporter le premier choc de cette série avec une victoire aux t.a.b. 4 à 2. Quatre ans plus tard, la Selección sur le toit de l’Europe écrasait tout sur son passage. Championne du monde 2 ans plus tôt, elle rencontra dans un premier temps la Nazionale en phase de groupes (score final 1-1) puis l’explosa 4-0, lui permettant de remporter un second sacre européen consécutif. Forcément, toutes les bonnes choses ont une fin et ce cycle espagnol ne pouvait durer éternellement. En 2016, ce sont les Italiens qui prennent le dessus sur leurs rivaux en huitièmes de finale sur le score de deux buts à zéro.

 

Un 5e affrontement entre deux sélections qui reviennent de loin

Pour ce nouveau choc, le rapport de force semble nettement plus équilibré. Cette édition 2020 est synonyme de vent de fraicheur pour les deux nations qui, depuis quelques années maintenant, semblaient être sur le déclin. De leur côté, les Italiens ne s’étaient pas qualifiés pour la dernière Coupe du monde (2018). Les Espagnols de leur côté sortaient de deux phases finales, éliminés à chaque reprise en huitièmes. Quand on sait à quel point ils dominaient le football quelques années auparavant, le bilan avait de quoi être alarmant.

Les deux équipes peuvent remercier leur sélectionneur respectif. En effet, depuis qu’ils sont en place, Roberto Mancini et Luis Henrique font preuve d’exemplarité sur le banc. Tous deux prônent le collectif de leur équipe sans compter sur des individualités de renom. Depuis le début de l’Euro, les Italiens ont impressionné toute l’Europe, sortant de leur groupe avec 3 victoires, faisant d’eux un logique favori dans cette compétition. Proposant un jeu offensif et plaisant à regarder, ils sont venus à bout des Autrichiens en huitièmes lors des prolongations (score final 2-1)  et ont fait sauter le verrou belge en quarts sur le même score de deux buts à un.

De leur côté, les Espagnols ont eu un démarrage beaucoup plus poussif. En effet, malgré une volonté constante d’avoir le ballon, ils ont enchaîné deux matchs nuls contre la Suède puis contre la Pologne. Ils entamèrent leur montée en puissance face aux Slovaques, les battant sur le score de cinq buts à zéro. Au tour suivant face à la Croatie, après avoir concédé un but gag en première période, la Selección finit par prendre le contrôle du match. Menant trois buts à un avant de se faire remonter au score dans les ultimes minutes de la rencontre, ils finissent par remporter le match 5 à 3. En quarts, contre la Suisse, il aura fallu attendre là aussi un moment avant de crier victoire. En effet, après sa victoire face à l’équipe de France, la Nati n’aura pas reconduit son exploit au cours d’une seconde séance de penaltys consécutive remportée par l’Espagne.

 

Un grand absent de chaque côté

À défaut d’être sur le terrain, c’est dans les tribunes que l’on devrait retrouver Leonardo Spinazzola si l’Italie se qualifie pour la finale. Incontestablement l’un des meilleurs joueurs de cet Euro, il est sorti sur civière vendredi dernier lors du quart face à la Belgique suite à une rupture du tendon d’Achille. Côté espagnol, c’est un homme fort de l’équipe qui ne prendra pas part à la rencontre. Touché à l’adducteur droit, Pablo Sarabia est forfait pour le choc de ce soir. Décisif à 4 reprises (2 buts et 2 passes décisives) depuis le début du tournoi, son absence est un véritable coup dur pour Luis Henrique et ses hommes.

 

Sur le papier, cet énième affrontement entre nos compères italiens et espagnols a de quoi tenir toutes ses promesses. Rayonnante depuis le début de l’Euro, la Nazionale aura à cœur de remporter ce choc face à une Roja capable du meilleur comme du pire. Cependant, cette dernière ne se laissera pas faire ! Quel visage montrera-t-elle lors de ce choc désormais considéré comme historique ? La réponse ce soir à 21h. 

 

Crédit photo : AFP

Écrire un commentaire

Laisser une réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Remonter au début
Vous n'avez pas la permission de vous inscrire