Euro

Euro 2024 : Rudi Garcia cash sur l’équipe de France

Consultant pour le journal l'Equipe durant cet Euro 2024, Rudi Gracia est revenu sur le succès des Bleus contre le Portugal en quart de finale. L'ancien entraineur du Napoli ou encore du LOSC a été bluffé par la séance de tirs au but. 

L'Équipe de France en a étonné plus d'un ce vendredi contre le Portugal en quart de finale de l'Euro. Les Bleus mettent fin à une longue disette. C'est la première victoire aux tirs au but en compétition internationale depuis France Italie en 1998. De plus, les Bleus avaient perdu les 4 dernières rencontres s'étant étendues en prolongation, soit depuis l'Euro 2000 et le but en or de David Trezeguet. Consultant et analyste dans le journal l'Equipe, Rudi revient sur le succès de Didier Deschamps, amenant la France vers une nouvelle demi-finale contre l'Espagne cette fois-ci.

“Dès la pause, on pouvait sentir la prolongation, voire les tirs au but. Mais il y a eu des occasions, le match aurait pu finir à 2-2. Les deux gardiens ont été très bons. Ils n'ont pas eu cinq arrêts chacun à faire, mais sur les grosses occasions des deux équipes, ce sont eux qui ont mis les attaquants en échec. Je pense notamment à l'arrêt de Mike Maignan sur Rafael Leao. On avait l'impression que la première équipe qui marquait allait gagner. Mais personne n'a marqué.”

Une séance, parfaite

L'ancien entraineur de l'OL a également été surpris de la séance de tirs au but ou aucun français n'a raté.

“Tous les Français ont marqué, et bien réussi leur tentative. Ils ont été bluffants, ils ont fait preuve de sang-froid, chapeau à eux. Je considère que le tir au but est un vrai geste technique, mais il y a plein de paramètres qui entrent en compte, comme la fatigue. Il y a eu de la fraîcheur dans les choix des tireurs, avec trois entrants. Ce sont des joueurs qui ne sont pas habitués à tirer, mais une fois que tu fais sortir les plus aguerris, comme Kylian Mbappé et Antoine Griezmann, il faut bien coucher cinq noms.

Passionné de sport et des Girondins de Bordeaux. Bercés par les arrêts de Cédric Carrasso, les coups de casque de Wendel et la finesse de Yoann Gourcuff dans un stade Chaban-Delmas en feu ! Fan de la Ligue des talents, sans oublier les coups de volant de Fernando Alonso, les attaques de Thibaut Pinot ou les atémis du général du ring Gunther.

Dernières publications

En haut